Blog Bourse des Vols > Focus > 9 expériences pour vivre Moscou comme un Moscovite

9 expériences pour vivre Moscou comme un Moscovite

Ah Moscou ! Sa Place Rouge, son Kremlin, ses églises orthodoxes… Mais il serait dommage de réduire cette ville tentaculaire à ses seuls sites touristiques. Visiter Moscou, c’est aussi goûter à la cuisine locale, chiner, danser, prendre soin de soi, prononcer Harocho – que l’on peut traduire par « OK »- à tout bout de champ et enfiler des tapochki. Voici les 9 expériences uniques à vivre de notre guide sur Moscou.

    1 – Chiner à Vernissage d’Izmaïlovo

A première vue, Vernissage apparait comme une gigantesque foire touristique et, il faut bien le dire, un peu repoussante tant la foule peut y être dense. Logé dans une réplique en bois du Kremlin, ce marché regorge de souvenirs en tout genres. Poupées russes, porcelaines de Saint-Pétersbourg, magnets à l’effigie de Poutine… vous n’aurez que l’embarras du choix.
Mais ouvrez grand vos yeux car Vernissage recèle un trésor. En montant un petit escalier en bois, vous atterrirez au royaume de la « vraie » chine où des babouchkas vendent leurs trésors dans une atmosphère quasi religieuse. Achetez un thé chaud à l’un des vendeurs ambulants et perdez-vous dans les allées. Ici des vieux textiles, là des photos anciennes, des casseroles, des jouets d’enfants… On ne sait plus où donner de la tête !

russian-stuff_image-article

    2 – Déjeuner chez Tepemok, le fast food russe

Les États-Unis ont le Mc Donald’s, la Russie, le Tepemok (prononcez Teremok ) ! Comme chez les Yankees, on prend les commandes à la caisse, on sert le repas sur un plateau et hop au suivant ! Mais ne cherchez pas les hamburgers car ici ce qu’on mange sur le pouce, ce sont des blinis. Oubliez ceux de nos supermarchés, les blinis russes ressemblent en réalité à nos crêpes bretonnes.
Les best-sellers de l’enseigne ? Les blinis au saumon ou ceux au caviar rouge, accompagnés d’un verre de mors. Cette boisson russe, vieille comme la nuit des temps, à base de jus de fruits rouges, est plus populaire ici que le Coca-Cola !

traditional-food_image-article

    3 – S’acheter des tapochki chez Goum

Goum, c’est le grand magasin de Moscou. Situé sur la Place Rouge, juste en face du mausolée de Lénine, ce lieu fait figure d’incontournable dans tous les guides sur Moscou. Mais pour fuir la cohue et vous glisser dans la peau d’un local, mettez-vous en recherche d’une paire de tapochki. Bien plus que de simples pantoufles, les tapochki font partie de l’âme russe. La preuve : il serait inimaginable pour un Russe de rentrer chez soi sans enfiler sa paire de savates et de ne pas avoir une paire dans un placard en cas de visite impromptue. Inutile de préciser qu’il serait inconcevable de marcher pieds nus ou en chaussettes chez un hôte. En plus de paraitre sale, vous passeriez pour un invité impoli.

russian-shoes_image-article

    4 – Aller danser au Strelka

Le Strelka est le repère de la jeunesse branchée de Moscou. Jouxtant une école d’architecture éponyme et faisant face à la sublime Église du Christ Saint-Sauveur, ce lieu culturel accueille un bar très animé les soirs de week-end. Les Djs les plus en vue de la capitale s’y bousculent aux platines.
La décoration est à l’image de l’ambiance : éclectique, un mélange de style Art déco et de design scandinave des années 60. A la carte, on trouve quelques spécialités russes, mais surtout des cocktails raffinés.
Si vous avez prévu de visiter Moscou en été, il vous faudra absolument monter sur son rooftop. La vue sur le fleuve Moskova et le Kremlin y est époustouflante.

night-party_image-article

    5 – S’essayer à la vodka (avec modération) à Riumotchnaya

« Dans son jus », voilà une expression qui sied à merveille au bar Riumotchnaya ! Logé au sous-sol d’un immeuble dans le quartier de Kitaï Gorod, il regorge d’affiches et d’objets datant de l’URSS. Même les banquettes sur lesquelles on s’attable semblent dater de cette époque. Mais si les jeunes Russes se pressent dans ce bar, c’est avant tout parce qu’il a la réputation d’offrir la plus belle carte de vodkas de Moscou. On vous conseille de prendre un shot de vodka Beluga qui a le bon goût des steppes froides de Sibérie.
Les Russes qui, comme on le sait, ne sont pas les derniers à lever le coude, ont pour rituel de dire Nasdrovia ! (Comprenez « santé ») avant de boire leur verre cul sec et de croquer dans un cornichon. La tradition veut également que l’on finisse toujours une bouteille ouverte. Méfiez-vous car si « vodka » veut dire « petite eau » en russe, cette « eau » est bien à 40 °C !

russian-bar_image-article

    6 – Visiter le musée des Cosmonautes

Peu fréquenté des touristes, le Musée des Cosmonautes mérite pourtant le détour pendant un séjour à Moscou. Situé au pied du titanesque Monument des Conquérants de l’Espace, ce musée – un brin kitsch – célèbre les prouesses de l’Union Soviétique et de la Russie dans le domaine de l’exploration spatiale.
Au cours de cette visite étonnante, vous découvrirez les affaires personnelles d’Iouri Gagarine et grimperez dans la navette spatiale Mir. A l’entrée, ne manquez pas de saluer Belka et Strelka, les deux chiens cosmonautes. Désormais empaillés, ils demeurent fiers de leur exploit comme en témoigne leurs regards tournés vers les étoiles.

typical-statue_image-article

    7 – Prendre soin de soi dans un Banya

Le Banya est à la santé ce que les tapochki sont à la maison : sacré ! Ce bain à vapeur version russe est un rituel vieux de plus de 1 000 ans et il en existe presque à chaque coin de rue. On y vient plusieurs fois par semaine entre amis ou en famille pour partager une parenthèse de bien-être dans une salle pouvant atteindre les 100°C. En plus d’avoir la sensation de respirer dans un four, vous devrez vous fouetter gaiement le corps avec des branches de bouleaux. La douche glacée qui viendra clore la séance sera d’un effet des plus revigorants.

russian-vegetation_image-article

    8 – Goûter à la cuisine géorgienne

Les relations entre la Russie et la Géorgie ont beau être glaciales, beaucoup de Russes raffolent de la cuisine géorgienne. La sauce Adjika fait même partie intégrante de leur culture culinaire et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette sauce à base de piments sait réchauffer les cœurs ! Pour découvrir les saveurs du Caucase, direction Dzhon Dzholi, LE restaurant géorgien de Moscou. Il serait dommage de résister aux divins khinkalis, de gros raviolis farcis à la viande, dont la dégustation consiste à aspirer délicatement le bouillon enfermé à l’intérieur.

russian-food_image-article

    9 – Prendre le métro en y comprenant quelque chose

Le métro moscovite est certes l’un des plus beaux du monde, mais aussi l’un des plus compliqués. Et pour cause : les indications sont quasiment toutes en cyrillique. Lors de votre visite de Moscou, préparez-vous à vous glisser dans la peau de Champollion quand il a découvert la Pierre de Rosette !
Pour vous aider à décrypter ce palais souterrain, voici trois conseils : 1. L’entrée du métro est signalée par de grands « M » métalliques et rouges. 2. Pour comprendre dans quelle direction va votre métro, retenez les trois premières lettres de votre station et repérez-les sur les panneaux situés en hauteur entre les deux quais. 3. Les stations d’un même arrêt portent deux noms différents en fonction des lignes. Ainsi, par exemple, pour rejoindre la Place Rouge, il faut rejoindre l’arrêt Ploshchad’ Revolyutsii sur la ligne 3 qui porte le nom d’Okhothy Ryad sur la ligne 1. Prêt à relever le défi ?

russian_image-article

    En bonus : 10 – Ne pas s’arracher les cheveux avec son visa

On ne va pas se le cacher : obtenir un visa pour la Russie ressemble parfois à un parcours du combattant. Il faut en effet obligatoirement avoir une invitation, appelée « Voucher », pour se rendre dans le pays. Celle-ci peut être délivrée par un Russe, une agence de voyage ou un hôtel en Russie.
Une fois cette invitation et vos billets d’avion (aller et retour !) en poche, vous devrez souscrire à une assurance voyage. L’organisme qui vous la délivre doit impérativement vous envoyer le papier original de cette assurance. Vous devrez ensuite remplir et imprimer le (formulaire), vous munir de votre passeport, d’une photo d’identité et vous rendre dans un centre visa VHS (il en existe un à Paris, Strasbourg et Marseille) pour déposer votre dossier. Vous récupérerez votre passeport et votre visa (valable 30 jours maximum) dans un délai de trois jours minimum.

Êtes-vous prêt à vous envoler avec notre guide sur Moscou ?

A lire aussi : Quel visa pour la Coupe du Monde en Russie ?

Vols associés

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.