Blog Bourse des Vols > Astuces et conseils > Assurance voyage : quelques cas particuliers

Assurance voyage : quelques cas particuliers

1 – Le cas de l’Europe

Si vous voyagez en Europe, nul besoin de se tracasser. Il vous suffit de demander la CEAM, ou Carte Européenne d’Assurance Maladie, auprès de la caisse dont vous dépendez pour votre assurance maladie au quotidien. La CEAM prend en charge vos soins de santé survenus lors d’un séjour dans l’un des pays de l’Union Européenne, en Norvège, au Liechtenstein, en Islande ou en Suisse. Elle est individuelle, gratuite et valable pour une durée de 2 ans. Il est recommandé de s’y prendre un peu à l’avance pour se la procurer, idéalement une quinzaine de jours avant le départ. En cas de départ de dernière minute, on pourra vous donner une attestation.

carte-europenne-assurance-maladie-image-article

2 – La carte bancaire

Vous ne le savez peut être pas, mais votre carte bancaire peut vous permettre de ne pas souscrire d’assurance voyage ! Tout dépend en fait du type de carte bancaire que vous possédez et du type de voyage que vous envisagez.
– Si vous achetez votre vol ou votre voyage avec une carte premium (type VISA Premier ou Mastercard Gold), vous bénéficiez d’une assurance dont les conditions peuvent être intéressantes. Le plafond pour les dépenses de santé peut monter jusqu’à 155 000 €, l’annulation de voyage et l’assurance bagage sont souvent incluses et la responsabilité civile également. A voir au cas par cas selon les conditions précises de votre contrat, mais l’assurance incluse avec ces cartes bleues peut être amplement suffisante et éviter un doublon avec une assurance extérieure et donc une dépense inutile.
– Si vous achetez votre vol ou votre voyage avec une carte plus classique (type VISA, Mastercard), vous bénéficiez également d’une assurance, mais elle risque de ne pas être intéressante. Vous n’êtes pas couvert pour la responsabilité civile, vos plafonds sont très bas (11 000 € pour les frais de santé : le chiffre peut sembler élevé mais couvre à peine une nuit en hôpital dans certains pays…), et l’assurance n’est valable que 90 jours. Il est vivement conseillé de ne pas miser uniquement sur cette option, certes intéressante car gratuite, mais qui pourrait se révéler très insuffisante en cas de problème.

cartes-bancaires-image-article

3 – L’assurance tour du monde

Si vous partez pour un tour du monde, la question de l’assurance voyage est l’un des points essentiels de votre préparation et doit être traitée avec attention. En effet, plus le voyage est long et itinérant, plus les chances qu’un incident survienne augmentent. Les compagnies d’assurance proposent des formules adaptées à ce type de voyage, mais là encore les garanties peuvent réellement varier et doivent être étudiées dans le détail. Côté budget, le panel de prix est large, avec des primes qui commencent à environ 350 € et peuvent montent jusqu’à 1 500 € annuels.

tour-du-monde-image-article

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.