Blog Bourse des Vols > A ne pas manquer > Coupe du monde : un trafic perturbé mais tourisme en perspective

Coupe du monde : un trafic perturbé mais tourisme en perspective

Par mesure de sécurité, le Brésil fermera des aéroports pendant la Coupe du monde de football (12 juin – 13 juillet 2014) en raison de zones d’exclusion de l’espace aérien dans 8 villes brésiliennes dont l’aéroport se situe dans un rayon de 7 km à partir des stades.

Ces interdictions de vol et leur durée (d’au minimum quatre heures) sont fonction du calendrier des matchs. Lors des matchs d’ouverture et lors de la finale, l’interdiction commencera par exemple 3 heures avant le match et se terminera quatre heures après la fin (une heure avant et trois heures après pour les autres matchs).

L’occasion peut-être de connaître un peu mieux ces villes hôtes et leurs alentours…

Cette décision aurait amené les compagnies brésiliennes (notamment Gol ou TAM Airlines) à annuler quelque 805 vols et la reprogrammation de 150 autres liaisons.

 

Les huit villes brésiliennes concernées sont :

– Rio de Janeiro, deuxième plus grande ville du pays derrière Sao Paulo, mondialement connue pour son carnaval, ses plages idylliques que sont par exemple Copacabana ou Ipanema, lieux de rencontre et de détente pour les habitants et les touristes. Rio de Janeiro, ou « cidade maravilhosa » (ville merveilleuse) mérite amplement son surnom. La finale du 13 juillet aura lieu dans son stade mythique du Maracana.

– Belo Horizonte, capitale moderne de l’Etat du Minas Gerais et troisième ville du pays. Depuis ce point, il est possible de découvrir des villes historiques et à la belle architecture coloniale comme par exemple Ouro Preto, devenue prospère après que des pionniers y ont découvert de l’or, vers la fin du XVIIè siècle. Ouro Preto est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

– Cuiaba, capitale de l’Etat du Mato Grosso. Située dans la région qui sépare le bassin du Paraguay de celui de l’Amazone, c’est aussi la porte d’entrée pour rejoindre le Pantanal, plus grande zone humide de la planète à découvrir absolument pour son exceptionnelle variété de plantes aquatiques ou pour sa faune exceptionnelle (oiseaux, mammifères, poissons et reptiles…)

Manaus, ville de 2 millions d’habitants en plein cœur de la forêt amazonienne, était prospère lors du boom du caoutchouc dans la seconde moitié du XIXème siècle. On la visite aujourd’hui pour son héritage architectural, tel son célèbre Théâtre Amazonas, ses plages (et oui, vous trouverez des plages pratiquement partout au Brésil !) ou pour son emplacement au cœur de l’Amazone avec par exemple la rencontre des eaux noires du fleuve Negro avec les eaux beiges du fleuve Solimões. Vous aurez alors peut-être la chance d’y croiser le boto ou emblématique dauphin rose du fleuve Amazone.

Fortaleza, dans le Nordeste brésilien, capitale de l’Etat du Ceara, est l’une des destinations touristiques les plus populaires du Brésil grâce essentiellement à ses 34 km de littoral et un total de 15 plages. La longue Plage du Futur ou praia du Futuro, est la plus prisée des touristes avec ses barracas, restaurants spécialisés dans les fruits de mer. Les amateurs de danse y trouveront également les meilleurs endroits pour se déhancher au rythme du forró, typique du nord-est brésilien. L’aéroport de la ville prévoit une tente géante faisant office de Terminal temporaire pendant la période du carnaval.

Recife, capitale de l’État du Pernambouc au Brésil, est considérée comme la Venise du Brésil et reste réputée pour son carnaval populaire et bon enfant, qui a aussi lieu dans la cité voisine d’Olinda, inscrite au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO et au bel héritage colonial.

Salvador, capitale de l’Etat de Bahia et première capitale du pays, entretient sa réputation de représentante de la culture africaine au Brésil grâce à sa population majoritairement d’ascendance africaine. Superbes plages, sens de la fête –son carnaval est essentiellement de rue- et nonchalance bahianaise représentent entre autres choses de véritables attraits touristiques.

Curitiba, capitale de l’État du Paraná au sud du Brésil, aussi appelée la « cité-modèle de l’Amérique latine » est un exemple de planification du développement urbain. Ce peut être aussi l’occasion d’aller visiter les décoiffantes chutes d’Iguaçu, grandes comme 3 fois celles du Niagara, aux frontières du Paraguay et de l’Argentine, ou de manger une bonne grillade de viande (churrasco), spécialité culinaire très populaire dans le pays des gauchos.

 

Les quatre autres villes qui ne seront pas soumises à une zone d’exclusion aérienne et accueillant des matchs de coupe du monde sont :

– Sao Paulo, une des villes les plus peuplés au monde avec plus de 11 millions d’habitants et poumon financier et commercial du Brésil. Outre les nombreuses sorties possibles qu’offre cette mégalopole, on peut y découvrir à quelques heures de route, de magnifiques plages telle que Maresias, véritable Mecque de la vie nocturne, ou encore la Praia das Calhetas ou la Praia do Bonete, à Ubatuba. Une croisière en bateau au départ de São Sebastião vous emmènera à Ilhabela, « capitale nationale de la voile » et parsemée d’innombrables cascades et plages bien préservées, à commencer par la splendide Castelhanos.

Brasilia, capitale sortie de terre sous l’impulsion du Président Juscelino Kubitschek en 1960, elle concentre des joyaux contemporains architecturaux conçus par les architectes brésiliens mondialement reconnus Oscar Niemeyer et Lucio Costa. Outre la promenade architecturale, la région choisie pour son réseau hydrique, offre de nombreuses escapades enchanteresses avec piscines naturelles et cascades.

– Natal, capitale de l’État du Rio Grande do Norte dans le Nordeste brésilien, est surnommée Cidade do Sol (la ville du soleil) en raison de son ensoleillement exceptionnel (300 jours par an). C’est un joli point de départ pour découvrir de nombreuses merveilles du littoral brésilien telles que Praia da Pipa, un petit coin de paradis avec ses falaises, ses vagues propices au surf, ses lagons cristallins, ses dauphins et ses tortues marines…

– Porto Alegre, capitale de l’État du Rio Grande do Sul, est la ville qui a accueilli le premier Forum social mondial, qui discute les questions sociales du monde moderne. Moins exotique que les villes du Nordeste ou Rio de Janeiro, elle demeure l’une des villes les plus vertes du pays avec plus d’un million d’arbres. A proximité et située au cœur de la Serra Gaúcha, la ville de Canela héberge nombre de sites touristiques remarquables, à commencer par le Parque do Caracol, qui ravira les passionnés de la nature. Ils pourront notamment y admirer la Cascata do Caracol, une chute d’eau de 131 mètres de hauteur. Si vous êtes plutôt mer optez pour des paradis naturels tels que la Praia da Guarita et l’Ilha dos Lobos…

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.