Blog Bourse des Vols > Focus > Découvrir l’Inde en 5 livres

Découvrir l’Inde en 5 livres

L’Inde plonge ses visiteurs dans un patchwork de sensations qui filent aussi vite que les eaux du Gange. Mystifiée, adulée, parfois rejetée… combien d’auteurs ont voulu saisir ses mille et un contrastes, décrire la beauté de ses sourires ou le poids de ses traditions ? Notre sélection de livres est à son image, autrement dit un joyeux tohu-bohu où les taudis de Mumbai côtoient les palais des Maharadjas, où les gens ordinaires vivent des destins extraordinaires et où les femmes rêvent encore d’indépendance. On y parle de passion, d’Empire, de train et bien plus que ça : d’un voyage à la découverte de soi. Soyez prêts à être déboussolés et émus. L’Inde secoue et c’est pour cela qu’on la garde en mémoire.

Compartiment pour dames d’Anita Nair (2001), Albin Michel
Entre soumission et abnégation, les femmes en Inde n’ont que très peu de libertés. Akhila, fille aînée d’une famille dont elle a la charge, en est l’exemple vivant. Jour après jour, le train l’emmène au travail et ses frères lui dictent sa conduite. Akhila, à l’aube de ses 45 ans, envie les Occidentales libérées de la tutelle des hommes. En Inde, le poids des traditions empêche son émancipation.
Mais un soir, elle décide de partir. Seule, elle prend le train et se retrouve dans le compartiment pour dames. L’auteur, Anita Nair, nous invite à prendre place à ses côtés et à écouter les confidences de ces femmes qui rêvent toutes d’indépendance. Des récits d’une profonde réflexion qui pointent du doigt les tabous du pays et posent la question de la place de la femme dans la société. Un voyage jusqu’à la découverte de soi qui résonnera en chacun(e) de nous.

image-article-compartiment-pour-dames-Albin-Michel

Les fabuleuses aventures d’un indien malchanceux qui devient milliardaire de Vikas Swarup (2005), 10/18
Vikas Swarup, diplomate indien, écrit en 2005, Les fabuleuses aventures d’un indien malchanceux qui devint milliardaire, adapté au cinéma en 2008 sous le titre Slumdog millionnaire. Ram Mohammed Thomas, un jeune et pauvre serveur, participe au célèbre jeu télévisé : « Qui veut gagner un milliard de roupies ? ». Abandonné à la naissance et obligé de travailler à 10 ans, Ram remporte le jeu mais est accusé de tricherie par la chaîne, qui n’a pas les moyens de le payer. Pourtant, chaque épisode de la vie de Ram explique comment il a réussi à répondre aux questions du jeu.
L’auteur nous y décrit Bombay avec ses chawls (immeubles délabrés), Delhi et Agrâ où se situe le Taj Mahal dans l’Inde moderne des inégalités sociales. Il nous raconte la corruption et les conflits religieux. Même si la fin est clairement énoncée dans le titre, le récit nous surprend à chaque étape du chemin parcouru par Ram.

image-article-slumdog-millionaire-10-18

Pour l’Amour de l’Inde de Catherine Clément, (1993), France Loisirs
Mettre un pied en Inde, c’est accepter d’avoir le tournis. Les couleurs, les saveurs, les odeurs…tout nous entraine dans un tourbillon d’une énergie déconcertante, parfois gênante, toujours passionnelle. Quoi de mieux qu’une histoire d’amour pour s’y laisser entrainer ?
Pour l’Amour de l’Inde tisse la romance entre Lady Edwina Mountbatten et Nehru dans une Inde en pleine décolonisation. Elle, anglaise, représente le passé, lui, prochain Premier Ministre, incarne le futur. Entre eux se nouent des liens d’espoir.
Ce roman fait virevolter des saris, traverser des palais et transpire l’odeur du jasmin. Il fait aussi couleur le sang et les larmes. Le ton est précieux, mais la violence là. N’est-ce pas toutes les contradictions de l’Inde ? Catherine Clément sait orchestrer cette dualité avec grâce. On s’y abandonne, on s’y retrouve, comme un voyage initiatique dans un pays si envoûtant.

image-article-pour-l'amour-de-l'inde-France-Loisirs

Mange, Prie, Aime d’Elizabeth Gilbert (2006), Livre de poche
Liz se sent piégée. Son mariage, sa carrière et sa belle maison… rien n’y fait. Liz n’est pas heureuse. À trente ans passés, la jeune femme divorce et décide de changer de vie. Ni une, ni deux, elle s’embarque dans un voyage initiatique qui la mènera en Italie où elle retrouve le plaisir de manger, à Bali où elle réapprend à aimer, mais surtout en Inde où elle découvre les bienfaits de la prière.
En quête d’elle-même et d’un sens à sa vie, l’héroïne séjourne dans un ashram et s’adonne au yoga et à la méditation. Née en 1969, Elizabeth Gilbert est une journaliste américaine qui compte plusieurs livres à son actif. Mange, Prie, Aime, son roman autobiographique est une véritable ode à la vie et à la culture indienne. Hollywood, qui ne manque jamais de repérer les bonnes histoires, ne s’y est pas trompé et a adapté ce succès littéraire au cinéma en 2010 avec Julia Roberts.

image-article-mange-prie-aime-Livre de poche

Une passion indienne de Javier Moro (2006), Robert Laffont
En 1908, scandale dans l’Empire britannique ! La société apprend avec stupeur le mariage du Maharajah de Kapurthala avec la danseuse andalouse Anita Delgado. Une passion indienne nous raconte le destin de cette cinquième épouse royale qui devra trouver sa place entre les autres épouses et les membres de la cour de l’Empire britannique.
Grâce à de nombreuses recherches et son séjour sur place, Javier Moro, déjà auteur de divers ouvrages sur l’Inde, a rédigé un ouvrage aussi véridique que possible. Il nous plonge ainsi avec forces détails dans le faste et les contraintes de la cour indienne du temps des Maharadjas, et nous fait découvrir l’évolution de l’Inde d’un point de vue historique, culturel et sociétal sur près d’une vingtaine d’années. Laissez-vous guider par un auteur, qui, à travers ses romans historiques sur l’Asie, décrit le destin extraordinaire de personnes nées ordinaires.

image-article-une-passion-indienne-Robert Laffont

Si nos ouvrages sur l’Inde vous ont plus, vous apprécierez également notre sélection de livres sur l’Angleterre.

Vols associés

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.