Blog Bourse des Vols > Focus > Kuala Lumpur, quelle aventure !

Kuala Lumpur, quelle aventure !

Ville bouillonnante s’il en est, Kuala Lumpur a le sens de la démesure. Ici, les temples traditionnels et les mosquées côtoient des gratte-ciels qui figurent parmi les plus hauts du monde.

kuala-lumpur-building-modernite

La première chose à faire en arrivant à Kuala Lumpur, c’est d’en sortir. A une dizaine de kilomètres au nord de la ville, vous découvrirez les grottes de Batu, qui se révéleront sans aucun doute un des clous de votre séjour.

Après avoir gravi les cent-soixante-douze marches sur lesquelles veille une gigantesque statue dorée du dieu Murugan, et avoir échappé à la multitude de petits singes qui tenteront de vous piquer vos provisions, un temple et un sanctuaire hindou se dévoileront à vous. Hautes de plus de cent mètres, les grottes de Batu sont époustouflantes.

kuala-lumpur-batu-caves

De retour en ville, n’hésitez pas à rentrer dans un des nombreux temples que vous croiserez au cours de vos pérégrinations. Dans le temple de Sin Sze Si Ya, le plus vieux temple taoiste de Kuala Lumpur, vous pourrez faire un vœu ou vous faire dire la bonne aventure par la gardienne du temple.

Autre lieu de culte incontournable : Masjid Menara, la mosquée nationale. Avec son toit en forme de parapluie ouvert turquoise qui remplace les traditionnels dômes, elle est acclamée pour son architecture originale qui tranche avec le dessin classique des mosquées.
La cathédrale St Mary, héritage de l’empire britannique, dénote elle aussi avec ses murs blanchis à la chaux, dans une ville tiraillée entre bâtiments traditionnels malais et architecture ultra contemporaine.

kuala-lumpur-national-mosquee

Au départ de la Kuala Lumpur City Gallery, inscrivez-vous gratuitement au Heritage Walk. Vous partirez explorer Dataran Merdeka, un quartier historique qui rappelle l’époque où la Malaisie était ralliée à la couronne anglaise.

La promenade débute sur la place de l’Indépendance, lieu symbolique pour les Malaisiens. C’est ici, en 1957, que le drapeau malais a remplacé l’Union Jack. De l’autre côté de la place, vous trouverez le Sultan Abdul Samad Building, un sublime bâtiment d’inspiration islamique devenu depuis ministère.

kuala-lumpur-sultan-abdul-samad-building

L’influence de l’art islamique sur l’architecture de la ville se trouve également au gratte-ciel Dayabumi, le seul gratte-ciel du pays construit comme s’il était une mosquée.

Si vous cherchez l’âme malaise authentique, c’est dans le quartier de Kampung Baru que vous devez vous perdre. A quelques centaines de mètres seulement de l’agitation du centre ville, le quartier est préservé, les maisons sont sur pilotis. Kampung Baru est une enclave hors du temps.
Le samedi soir, vous y arpenterez les allées d’un marché nocturne, une institution à Kuala Lumpur. Une maison traditionnelle malaise vous attend également à Rumah Penghulu, au milieu des gratte-ciel qui pullulent un peu partout.

kuala-lumpur-dayabumi

Pour les petits curieux, le Istana Negara Lama, l’ancien palais royal, est devenu un musée où on vous dira tout sur la famille royale et son hygiène bucco-dentaire. Le nouvel Istana Negara, sur Jalan Data, ne se visite pas mais mérite quand même un coup d’œil.

Si vous vous ennuyez le soir, prenez un billet pour le Chin Woo Stadium. Ici, point de match de foot, mais des spectacles de wushu, un art martial chinois, ou de danse du dragon.
Si vous n’êtes pas encore assez dépaysé, partez vous balader dans Little India vous enivrez des effluves émanant des stands d’épices.

kuala-lumpur-palais_royal_istana_negara

Comme Kuala Lumpur regorge de surprises, la Bukit Nanas Forest Reserve est une forêt tropicale en plein cœur de la ville. Les amateurs d’ornithologie préfèreront peut-être se rendre au KL Bird Park. Cet immense jardin où vous évoluerez au milieu des oiseaux en liberté, fera le bonheur des petits et des grands, mais le malheur des phobiques.

kuala-lumpur-oiseau-peacock

Dans ce cas, filez vous réfugier sur la passerelle qui relie les Petronas Towers. De là, vous dominerez la ville, bien à l’abri, en grignotant les plats proposés par l’une des nombreux stands de street-food du coin.
Si vous n’avez pas eu la chance d’obtenir un ticket pour accéder à la passerelle, ne soyez pas trop déçu. Les tours sont entourées d’un parc charmant dans lequel vous pourrez vous reposer près des enfants qui font des tours de manège.

kuala-lumpur-petronas-towers

Kuala Lumpur fait perpétuellement le grand écart entre passé et avenir. Encore peu fréquentée par les touristes, contrairement aux autres villes asiatiques, précipitez-vous pour pouvoir dire à tout le monde que vous y êtes allé avant que la destination soit à la mode !

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.