Blog Bourse des Vols > Astuces et conseils > La carte bancaire à l’étranger

La carte bancaire à l’étranger

Lorsqu’on part à l’étranger, la carte bleue fait souvent partie du voyage. Un outil très pratique, à condition de bien s’en servir et d’en connaître les limites ! On vous explique tout ce qu’il faut savoir lorsqu’on utilise sa carte bleue en vacances.

Les frais de transaction
C’est la question qui inquiète le plus les voyageurs : vais-je payer des frais si j’utilise ma carte bleue à l’étranger pour tirer de l’argent ? La réponse dépend de l’endroit où vous vous rendez. Dans la zone euro, ce sont les mêmes règles qu’en France qui s’appliquent, donc pas de frais ! Seul cas où on pourrait vous ponctionner de l’argent : si vous allez trop souvent dans une autre banque que la vôtre ou ses partenaires. En revanche, hors de la zone euro, vous n’échapperez pas aux frais de transaction. D’une part, la banque prélève des frais fixes, généralement entre 0,3 et 4 €. D’autre part, elle prend une commission variable, à hauteur de 2 à 3 % du montant de la transaction. L’addition peut donc grimper très vite ! Pour limiter les dégâts, renseignez-vous en amont pour voir si votre banque n’a pas des partenaires à l’étranger qui vous garantiraient des tarifs avantageux.

Quelques conseils :
- anticiper au maximum ses dépenses : transports, hébergements, activités… tout ce que vous pouvez payer en avance de chez vous !
- payer en carte bleue : dès que c’est possible, payez en carte bleue et non en espèces. Le retrait d’espèces est la transaction la plus coûteuse. L’achat est soumis à des frais bien moindres.
- éviter les retraits de petites sommes : les frais s’appliquant à chaque fois, mieux vaut retirer le plus d’espèces en une fois que de retirer souvent des petites sommes.

retrait-distributeur-1000x400px-image-article

A vérifier
Avant le voyage :
- vérifier la date de validité de la carte. Si elle expire pendant le voyage, elle ne vous sera d’aucune utilité.
- vérifier que son compte bancaire est suffisamment approvisionné.
- vérifier la validité de la carte dans le pays concerné.
- vérifier qu’il sera possible de trouver des distributeurs automatiques de billets.
- noter tous les numéros importants : les 16 chiffres de la carte, la date d’expiration, le cryptogramme, le numéro d’assistance de sa banque, le numéro à contacter pour faire opposition etc.
- prévenir sa banque du voyage en prévision. Certains établissements bloquent automatiquement les retraits à l’étranger mais il suffit d’un coup de fil à son banquier pour débloquer l’option.

Pendant le voyage :
- conservez tous vos tickets de carte bleue. Ils pourraient vous servir par la suite en cas de problème.
- gardez toujours votre carte avec vous ou à portée de vue.

Après le voyage :
- suivez bien vos comptes et réagissez rapidement si vous voyez des transactions injustifiées. Dans la plupart des établissements, vous avez 70 jours pour faire une réclamation manuscrite.

Les plafonds
Le plafond de votre carte bancaire fait aussi partie des indispensables à vérifier avant un voyage. Notez qu’il existe deux sortes de plafond :
- le plafond de retrait : c’est la somme maximale d’argent que vous êtes autorisé à retirer sur sept jours glissants, dans les distributeurs automatiques de billets ou les guichets.
- le plafond de paiement : c’est la somme maximale que vous êtes autorisé à dépenser pour toutes les autres transactions (paiement à la machine, achat en ligne etc.). Elle est quant à elle généralement calculée sur 30 jours glissants.

Vérifiez avec votre conseiller que les plafonds de votre carte sont adaptés à vos besoins.

carte-bancaire-image-article2

Que faire en cas de perte/vol ?
En cas de perte ou de vol de votre carte, contactez votre banque pour faire opposition (ou le 0 892 705 705, un numéro réservé aux oppositions qui regroupe de nombreuses banques). Ne trainez pas, vous avez 2 ou 3 jours à compter du constat du vol ou de la perte. Envoyez à votre banque un courrier en recommandé qui confirme votre demande. Si vous êtes passé faire une déclaration à la police, joignez aussi le procès-verbal. Ensuite, vérifiez bien vos comptes pour repérer d’éventuelles fraudes et vous les faire rembourser par votre banque. Sachez tout de même que certains établissements facturent des frais d’opposition.

Certains touristes choisissent de partir avec deux cartes. Particulièrement intéressant quand on voyage en solo et qu’on ne peut pas compter sur un compagnon pour nous dépanner !

Le plus : l’assurance
Ce que vous ignorez peut-être, c’est que votre carte bleue peut également vous service d’assurance ! Elle n’est réellement utile que si vous possédez une carte premium (type VISA Premier ou Mastercard Gold). En réservant votre voyage avec votre carte, vous bénéficiez de garanties très intéressantes pour tout ce qui concerne d’éventuelles dépenses liées à la santé, l’hospitalisation, le rapatriement, la perte ou le vol de bagages, l’annulation d’un vol etc. Si vous avez une carte classique (type VISA, Mastercard), vous bénéficiez aussi automatiquement d’une assurance, mais dans des conditions moins intéressantes (pas de responsabilité civile, plafonds bas, validité de 90 jours…).

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.