Blog Bourse des Vols > Focus > La Jamaïque, sur les pas de Bob Marley

La Jamaïque, sur les pas de Bob Marley

« Bob Marley a placé la Jamaïque sur la mappemonde », dit le proverbe. Figure tutélaire de l’île, le reggaeman lui a offert une notoriété qui traverse toutes les langues et les frontières. Trente ans après sa mort, la bienveillance et les messages de paix de celui que l’on surnommait « Le Lion » exhalent encore cette terre des Caraïbes d’une aura particulière. Pèlerinage sur les traces d’une icône au pays des rastas.

image article-bob-marley

Un pèlerinage aux sources du reggae se doit de commencer par la ville de Kingston. Poussiéreuse, désordonnée, parfois violente, « Concrete Jungle » n’en demeure pas moins La Mecque pour tous les amateurs de reggae. Et sur cette terre sainte, il y a un lieu qui anime bien des ferveurs : Tuff Gong International Studio, fondé par Bob himself. Aujourd’hui devenu le plus grand studio des Antilles, il a vu défiler entre ses murs Snoop Dogg, Youssou N’Dour ou encore Ziggy Marley.

image article-kingston

Autre lieu de recueillement à Kingston : la maison du grand Bob située au 56 Hope Road et aujourd’hui réhabilitée en musée. On y découvre ainsi sa chambre, l’arbre sous lequel il jouait de la guitare, son Blender (grand fan de smoothie qu’il était !) et même les impacts de balles de l’attentat auquel il survécut miraculeusement en 1976.

image article-radio-vintage

A la suite de cet attentat, Bob Marley se réfugia dans l’hôtel de son producteur sur les hauteurs des mythiques Blue Hills Moutains. Baptisé Stawberry Hills, ce lieu iconique appartient encore au fondateur de la maison de disques Island Records. Dans un décor digne des plus belles maisons de planteurs, les clients y admirent des centaines de disques d’or à l’effigie du Lion. L’endroit idéal pour s’imprégner de cette douce nostalgie qui plane encore sur l’île.

image article-montagne-bleue

En redescendant les pentes luxuriantes des montagnes jamaïcaines, nombreux sont les fidèles qui font une halte au Musée International du reggae et, bien sûr, au Mausolée de Bob Marley situé à Nine Miles, le village natal du musicien. La tradition veut que l’on fume de la ganja en tournant autour de la tombe du musicien. En Jamaïque, le cannabis est aussi sacré que Bob Marley ! Un peu plus loin, sur la côte, Ocho Rios porte fièrement les couleurs du pays. Ici les symboles « Peace and Love » se déclinent en rouge-vert-jaune, les dreadlocks sont sur toutes les têtes et les soirées sont ponctuées de concerts en hommage à la superstar.

image article-panneau-love-yourself

Avant de quitter la Jamaïque, il vous restera un dernier lieu de dévotion (et non des moindres) à visiter : l’Independance Stadium. Bob Marley y donna de nombreux concerts, mais c’est surtout ici que des milliers de personnes lui rendirent un dernier hommage en 1981. L’émotion est encore palpable. La voix de Bob semble encore s’élever pour chanter « Let’s get together and feel alright ».

Vols associés

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.