Blog Bourse des Vols > Astuces et conseils > Le retour de l’auto-stop

Le retour de l’auto-stop

Enfant, on nous a appris à ne pas monter dans la voiture d’un inconnu. Et pourtant, les moyens de transport participatifs semblent plus importants que jamais aujourd’hui. Le co-voiturage semble avoir explosé ces dernières années, certaines start-up (la boîte française blablacar par exemple) ayant lancé un véritable mouvement pour voyager peu cher et écolo. Dans la famille du transport participatif, on retrouve par ailleurs le célèbre auto-stop. Cette pratique, très connue à partir des années 50 (avec le sublime On the road de John Kerouac), semblait avoir quelque peu disparu avec l’augmentation du nombre de véhicule/personne. L’urgence écologique actuelle pourrait pourtant bien se servir d’un tel moyen de transport… L’auto-stop, un mode de transport actuel … ou complètement obsolète ?

Pourquoi l’auto-stop ?
Alors même que de plus en plus de moyens de transports sont disponibles et financièrement accessibles, l’auto-stop ne semble pourtant pas avoir dit son dernier mot. On peut d’ailleurs trouver un nombre incalculable de blogs et d’articles sur le sujet. Pourquoi ? Parce que l’auto-stop reste le seul moyen de transport qui rapporte plus qu’il ne coûte. L’auto-stop c’est le piment de la rencontre, mais c’est aussi un excellent moyen de savoir de quoi le monde est fait. C’est partir à la découverte de sa propre culture en quelques sorte et de rencontrer des gens que nous n’aurions jamais eu l’occasion de côtoyer. Comme disait Stevenson, « l’important ce n’est pas la destination, mais le voyage en lui-même ».

Qui pratique l’auto-stop aujourd’hui ?
Comme on pouvait s’en douter, ce sont majoritairement les jeunes qui le pratiquent. Cependant, en 2012, un homme âgé de 80 ans a voyagé en auto-stop d’Angleterre en Afrique du Sud (un trajet de pas moins de 16 000 kilomètres !) pour aller y enterrer les cendres de femme. L’auto-stop semble donc adapté à tous ! Jeunes comme vieux, hommes comme femmes. En effet, ces dernières ne sont pas en reste : on retrouve sur de nombreux blogs (https://www.globestoppeuse.com/ ou http://www.madmoizelle.com/autostop-seule-214854) les différentes expériences de filles voyageant en auto-stop. Toutes semblent enthousiastes et rassurent sur ce mode de transport qui semble, bien souvent, trop risqué.

autostop-femme-image-article

L’autostop un mode de transport actuel car écolo
Le dernier grand argument en faveur de l’auto-stop est bien sûr qu’il est un moyen de transport écolo ! En effet, vous utilisez un véhicule qui roule déjà. Et quand on sait qu’aujourd’hui une voiture ne transporte en moyenne qu’1,1 à 1,2 personnes par trajet, le calcul est vite fait…

La passion auto-stop
De par ses nombreuses qualités, certains développent un véritable amour de l’auto-stop. Plusieurs associations existent aujourd’hui afin de promouvoir ce moyen de transport, comme Trans Europ Stop qui organise chaque année un rallye à l’étranger en autostop ou encore Stop & Go, la plus grande association d’auto-stop étudiante.

groupe-autostop-image-article

Conseils du parfait auto-stoppeur
Alors si vous voulez rejoindre le mouvement, quelques conseils sont de rigueur afin que votre voyage soit un succès !

La première chose qu’il vous faudra est bien évidemment de la patience. Prenez donc toujours de quoi boire et manger avec vous, et rechargez bien votre téléphone avant le départ car l’attente peut se faire longue !
Choisissez votre lieu de stop avec soin. Il nécessite que l’on vous voit de loin, mais aussi qu’il y ait de la place pour s’arrêter. Les endroits intéressants où s’arrêter faire du stop : les ronds-points, les feux-rouges ou encore les aires de service. Un panneau avec votre destination augmentera vos chances d’être pris, surtout si vous souhaitez faire une longue distance. Par ailleurs, prévoyez votre itinéraire avant de partir !
Enfin, comme n’importe quel moyen de transport, l’autostop comporte bien évidemment des dangers. Tout d’abord, ne vous mettez jamais au milieu de la route pour faire du stop. Évitez les entrées de rocades et l’autoroute et faites toujours face aux voitures. De plus, évaluez le conducteur et n’hésitez pas à descendre si vous estimez que sa conduite est dangereuse ou que le conducteur est alcoolisé. En outre, comme dans tout transport public malheureusement, il y a un risque de harcèlement sexuel (que l’auto-stoppeur soit une fille ou un garçon). Prudence donc et évitez de faire du stop la nuit.

autostoppeur-et-conducteur--image-article-patramansky

Sites et applis à consulter
Pour finir, et afin de vous aider et/ou de partager votre expérience, nous vous proposons de consulter divers sites et applications. Les deux plus connus :
WikiSara, qui vous fournira le détail des stations-services présentes sur chaque autoroute,
Hitchwiki, la plateforme de l’auto-stop par excellence, qui vous conseillera les meilleurs spots et conseils pour partir dans des conditions optimales. De plus, un forum vous permettra d’entrer dans la communauté des pouceux.

L’autostop est donc toujours d’actualité, il ne vous reste plus qu’à l’essayer !

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.