Blog Bourse des Vols > Focus > Le Vatican, un trésor au coeur de Rome

Le Vatican, un trésor au coeur de Rome

Niché à l’intérieur même de la ville de Rome, le Vatican est le plus petit État du monde.
Centre mondial de la chrétienté, il abrite le Saint-Siège et des richesses innombrables.
Pour rendre gloire à Dieu, les plus grands architectes et artistes ont œuvré ici, en utilisant les plus sublimes matériaux.
Pour sa visite, prenez une bouffée d’air frais : si l’extase ne vous vient pas du ciel, elle vous viendra du plafond de la chapelle Sixtine !

Autant de trésors n’ont probablement jamais été amassés sur une plus petite surface qu’au Vatican. Simple colline romaine à l’origine, elle compte encore aujourd’hui des vestiges archéologiques importants comme ceux de la Via Triumphalis, où des reconstitutions virtuelles, des écrans tactiles et des vitrines mettent en valeur les mausolées, les chambres funéraires, les statues et les mosaïques de cette nécropole antique.
Le cirque de Néron, situé au pied de la colline du Vatican, fut un théâtre de torture et d’exécution des premiers chrétiens. Saint Pierre y aurait été crucifié et sa dépouille enterrée non loin ; aujourd’hui, la basilique portant son nom s’élève à l’emplacement de sa tombe.

Rome-Vatican-Basilique-Saint-Pierre-01

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, la basilique Saint-Pierre est l’église la plus connue et la plus importante du monde chrétien. Sa première version, datant de l’empereur Constantin, fut rasée par le pape Jules II dont l’ambition était d’égaler le panache de Jules César.

Commencée en 1506 et achevée cent vingt ans plus tard, la basilique est une merveille d’architecture, œuvre de noms illustres comme Bramante, Raphaël et Michel-Ange.
Élaborée à partir des plans de ce dernier, sa coupole remarquable, la plus haute du monde, laisse entrer une lumière céleste. Ici, tout est de marbre, de mosaïques, de stucs et de dorures, avec des colonnes et des statues magnifiques comme celle de la Pietà.
Les perspectives savamment étudiées laissent penser, de prime abord, que les proportions restent dans une certaine normalité : en approchant, on est frappé par l’immensité des statues, des colonnes, du baldaquin !
Placé au-dessus de la tombe de Saint Pierre, celui-ci est une formidable structure de bronze, la plus grande du monde. Ses colonnes torses simulent le mouvement entre ciel et terre pour créer entre les deux une communion.

Au sous-sol se situent les tombeaux des papes. Encore plus profondément enfouie se trouve la nécropole où repose l’apôtre Pierre, premier pape de l’histoire ; sa tombe s’élève à l’exacte verticale du grand baldaquin.
Enfin, la basilique abrite des reliques et non des moindres : le voile de Véronique où se serait imprimé le visage du Christ, la lance de Longin ayant percé son flanc, un fragment de la Vraie-Croix et le crâne de Saint André, frère de Saint Pierre.

Rome-Vatican-Place-Saint-Pierre

A l’extérieur de la basilique s’étend la place Saint-Pierre, dont les colonnes s’inscrivent dans le prolongement de la nef. Elles décrivent ensuite un cercle au centre duquel se dressent deux fontaines et l’obélisque de Caligula.

Tous les dimanche, le pape célèbre l’Angelus depuis ses appartements du Palais apostolique.
Le mercredi matin, si le temps le permet et hors période estivale (juillet et août, où il se retire à Castel Gandolfo), il donne aussi une audience publique générale.
Les visiteurs peuvent y assister en adressant simplement une demande à la Préfecture de la Maison pontificale ; c’est l’occasion d’apercevoir cet acteur majeur du monde religieux et politique, que vous soyez croyant ou non !

Poursuivez votre visite du Vatican en découvrant encore plus de musées et d’édifices.

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.