Blog Bourse des Vols > Astuces et conseils > Les conseils pour voyager seule quand on est une femme

Les conseils pour voyager seule quand on est une femme

Voyager seul est une expérience unique et enrichissante… mais pas toujours facile lorsqu’on est une femme ! Avec un peu de débrouillardise et de bon sens, chacune peut pourtant oser franchir le pas. Quelques conseils pour profiter au mieux de ce mode de voyage et partir l’esprit plus tranquille.

Adapter sa tenue
Avant de partir, renseignez-vous sur votre destination pour choisir des tenues adaptées. Il convient d’adapter son style vestimentaire au pays que vous visitez. Dans les pays où la religion occupe une grande place, respectez les règles de décence de base en vous couvrant les épaules, le décolleté, les jambes et parfois les cheveux. Même si vous avez chaud, vous ne pouvez pas vous promener en débardeur ou mini short : vous risqueriez de vous attirer des regards gênants, mais aussi d’offenser les locaux et leur mode de vie. Votre y gagnerez aussi en tranquillité : en vous habillant comme les autres femmes, vous vous fonderez plus facilement dans la masse et susciterez moins la curiosité.
Limitez au maximum les bijoux et accessoires (tout particulièrement l’appareil photo pendu autour du cou), qui sont autant de signes extérieurs de richesse qui peuvent attirer les convoitises et vous identifier comme une touriste.

Astuces & Conseils : avoir toujours sur soi un foulard ou un paréo. Très pratique pour se couvrir à n’importe quel moment, par exemple pour entrer dans un lieu religieux, et facilement transportable.

Se plier aux us et coutumes
On ne vous demande pas de connaître sur le bout des doigts la culture et les traditions du pays que vous visitez, mais un minimum de connaissances s’impose pour ne pas commettre d’impairs qui pourraient vous causer préjudice. Les droits et libertés des femmes varient en fonction des pays et c’est à vous de vous adapter aux mœurs locales pour ne pas vous mettre en danger. Exemples : regarder un homme dans les yeux peut être assimilé à du flirt dans certains pays, de même que faire la bise à un homme. Le mieux est de se renseigner en amont pour savoir à quoi s’attendre, par exemple en lisant les témoignages de femmes qui ont voyagé avant vous.

Voyager léger et pratique
C’est logique : plus vous serez encombrée par vos affaires, moins vous serez mobile et dépendante. Si de bonnes volontés vous aideront volontiers pour transporter vos bagages ou vous faciliter les déplacements, d’autres y verront une occasion facile pour vous aborder. En plus, en vous déplaçant avec de grosses valises, vous envoyez plusieurs signaux : d’une part que vous êtes une voyageuse, et donc une cible plus facile, d’autre part que vous transportez avec vous des biens matériels et potentiellement des richesses.

Astuces & Conseils : si vos bagages sont étiquetés avec vos coordonnées, n’hésitez pas à les recouvrir pour éviter les regards indiscrets. Pour éviter les vols, pensez aux cadenas et privilégiez les sacs à mains qu’on peut fermer.

femme-seule-sac-a-dos-image-article

Interroger les locaux
Personne ne connaît mieux la ville, la région ou le pays que les locaux, pas même les guides de voyages les plus renseignés ! En vous tournant vers eux, vous aurez déjà l’occasion de faire de belles rencontres, mais aussi d’obtenir des informations ou des conseils avisés. Si vous avez un doute concernant votre sécurité, faites en part au personnel de votre hôtel, à la personne qui vous accueille ou même à une personne avec qui vous avez sympathisé dans les transports. Les personnes qui habitent la ville seront les mieux placées pour vous indiquer les quartiers à éviter, les compagnies de taxis homologués, etc.

Dégager de l’assurance
Plus vous donnerez l’impression d’avoir confiance en vous, de savoir ce que voulez et où vous allez, moins vous serez perçue comme une victime potentielle. Plus facile à dire qu’à faire bien sûr, mais marcher d’un pas décidé, sans regarder le plan et lever les yeux sur les noms de rues toutes les deux minutes est déjà un premier pas. Si on vous aborde, savoir rester calme et ferme, sans manifester de signes de peur, vous donnera du crédit. Le mieux est de connaître au moins quelques mots dans la langue de votre destination et de savoir dire des phrases simples du type « laissez-moi tranquille », « merci, ça ne m’intéresse pas ».

Astuces & Conseils : pensez aussi au coup classique de la bague. Même si vous n’êtes pas mariée dans la réalité, en porter une pourra être un argument pour chasser quelqu’un qui vous importunerait. Cela ne marche évidemment pas à tous les coups mais le statut de femme mariée peut aider.

femme-perdue-carte-ville-image-article

Dans les transports
En voyage, on a tendance à s’assoupir et à être moins attentifs dans les transports. Sans devenir paranoïaque, ne baissez pas la garde ! Pas évident lors de trajets longs, mais en bus ou en train, il vaut mieux avoir un œil sur ses affaires pour éviter les vols. Pour les taxis, privilégiez les compagnies homologuées. Côté agression, mieux vaut être consciente des risques qu’on prend en faisant du stop. Bien sûr, ce ne sont pas des généralités et une grande majorité de personnes vous ouvriront la porte de leur véhicule avec gentillesse et bienveillance, mais mieux vaut être toujours alerte. Dans le doute, on peut toujours noter la plaque d’immatriculation du véhicule et l’envoyer à un proche et activer la géolocalisation sur son smartphone.

A savoir : dans certains pays, les transports en commun ne sont pas mixtes. C’est par exemple le cas en Iran ou dans certaines villes indiennes.

femme-seule-bus-voyage-image-article

Redoubler de vigilance le soir
Le soir, on angoisse plus facilement, on perd ses repères et on trouve moins aisément les bons interlocuteurs. Évitez donc de vous mettre dans des situations susceptibles de vous angoisser lorsque la nuit est tombée. Quand c’est possible, arrivez à votre destination de jour. Si ça ne l’est pas et que vous ne connaissez pas bien la route jusqu’à votre hébergement, réservez un taxi : mieux vaut dépenser quelques euros de plus mais ne pas prendre de risques. Si vous sortez le soir, pensez à anticiper la question du retour. Si vous buvez un peu et que vous n’avez pas les idées claires, cela pourra être très compliqué. Dans les bars et clubs, essayez de ne pas vous laisser aller si vous êtes avec des inconnus. En perdant votre lucidité, vous devenez vulnérable. Gardez notamment toujours votre verre avec vous et n’acceptez pas de boisson qui n’aurait pas été préparée devant vous. Certains agresseurs profitent de l’inattention des victimes pour glisser de la drogue (souvent du GHB, couramment appelée la « drogue du violeur »), une substance connue pour ses propriétés désinhibantes et amnésiantes sur la personne qui l’ingère.

femme-seule-cocktail-plage-image-article

En cas d’agression
A moins d’être ceinture noire de karaté ou d’avoir pris des cours de self-défense, mieux vaut n’opposer aucune résistance. A cause de l’effet de surprise, parfois de la supériorité numérique des agresseurs ou de leurs équipements, vous ne serez pas en mesure de résister. Dans la plupart des cas, les agresseurs s’intéressent à vos objets de valeur (appareil photo, portable, bijoux etc.) et/ou à votre argent. Ayez toujours un peu d’argent sur vous à donner, cela suffira bien souvent à les satisfaire. En cas d’agression à caractère sexuel, c’est évidemment plus compliqué. Si vous êtes dans un lieu public, essayez d’attirer l’attention sur vous en appelant à l’aide. Si vous vous sentez en danger, munissez-vous d’une bombe de gaz au poivre ou d’un gaz incapacitant (attention toutefois : la législation sur ces outils d’autodéfense varie énormément d’un pays à l’autre).

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.