Blog Bourse des Vols > TOP > Les destinations à la gastronomie insolite

Les destinations à la gastronomie insolite

La France est connue pour ses cuisses de grenouilles et ses escargots. La Suède pour ses harengs fermentés. Mais saviez-vous que d’autres pays proposent des mets tout aussi insolites ? Notre top des destinations à la gastronomie insolite vous fera voyager en Corée du Sud, en Écosse ou en Italie.

Le balut, Philippines
Lors de votre séjour aux Philippines, vous serez peut-être assez téméraire pour goûter un balut. Cet embryon de canard ou de poulet bouilli vivant avec du vinaigre et du sel et dégusté dans son œuf, est un mets des plus populaires non seulement aux Philippines, mais aussi au Laos, au Vietnam et en Chine. Couvé entre 18 et 21 jours selon la consistance souhaitée, il sera plus ou moins juteux et croquera sous votre dent. Le mode de consommation est simple : cassez le haut de la coquille, buvez le liquide et mâchez le contenu de la coquille, à savoir la tête, le bec, les pattes, les plumes et le cordon ombilical. Vous ne pouvez en consommer que un par jour car il contient 359 mg de cholestérol contre 300 mg pour la dose journalière maximale recommandée. Supposément aphrodisiaque, il est vendu à la tombée de la nuit pour ménager les âmes les plus sensibles.

cuisine-insolite-balut-image-article

Le sannakji, Corée du Sud
Originaire de Corée du Sud, le Sannakji est un plat de poulpe servi cru jouissant d’une grande popularité auprès de la population locale. Si le cœur vous en dit, laissez-vous tenter par ce poulpe sorti de l’aquarium, coupé en morceaux et servi encore remuant avec de l’huile ou des graines de sésame. Ce plat, qui causerait six décès par an, est dangereux car les tentacules peuvent s’agripper à vos lèvres ou à votre palais, voir rester accrochés à l’intérieur de votre gorge. Il est donc conseillé de croquer les morceaux aussitôt déposés dans votre bouche, de longuement mâcher et de beaucoup boire. Certaines personnes inconscientes tentent même de reproduire la scène mémorable du film coréen Old Boy, dans laquelle le héro,s Oh Dae-su, agrippe un poulpe entier vivant et remuant qu’il mâche ensuite à pleines dents.

cuisine-insolite-sannakji-image-article

Le haggis, Écosse
L’Écosse ne vous surprendra pas uniquement avec ses paysages de carte postale mais aussi avec sa gastronomie. Si vous avez l’estomac bien accroché, vous essayerez le haggis, le plat national écossais. Il se mange de tout temps, mais est plus généralement consommé le 25 janvier lors de la Burns Night, un évènement célébrant la vie et l’œuvre du poète national écossais Robert Burns. Le haggis est traditionnellement une panse de brebis farcie avec les poumons, le cœur et le foie d’un mouton mixés avec des épices, de la farine d’avoine et des oignons, mijotée pendant plusieurs heures. Ce plat s’accompagne d’une purée de pomme de terre, de rutabaga et d’un verre de whisky. Il en existe plusieurs variantes comme sa déclinaison sous forme de burrito ou de hamburger.

cuisine-insolite-haggis-image-article

Les œufs de 100 ans, Chine
Les œufs de 100 ans ou œufs du millénaire offrent une apparence déroutante et une odeur terrible mais possèdent un goût étonnant savoureux. Ne vous fiez ni à votre vue ni à votre odorat mais uniquement à votre palais. Faites ainsi l’effort de tester un de ces œufs de cane fermentés pendant 100 jours maximum dans un mélange de mélange d’argile, de chaux, de cendre, de sel et de glume de riz (l’enveloppe des grains) séchée, de feuilles de thé et de sel. Ayant subi une transformation chimique, le jaune de l’œuf a viré au vert foncé, exhale une forte odeur de soufre et d’ammoniac et est devenu crémeux. Le blanc, pour sa part, a pris une belle couleur brun foncé et translucide, avec une texture gélatineuse. Si vous choisissez d’essayer, vous pourrez le consommer tel quel ou en accompagnement d’un plat.

cuisine-insolite-oeuf-de-100-ans-image-article

Le casu marzu, Sardaigne, Italie
Si vous décidez de vous initier au casu marzu, ce sera à vos risques et périls. Nous sommes en effet en train de parler d’un fromage pourri infesté de larves. De quoi s’agit-il ? Le casu marzu est un fromage de brebis italien dans lequel sont introduits des larves blanches d’environ 8 mm qui, une fois éclos, se nourrissent du fromage. Durant l’affinage, leur action digestive provoque l’apparition d’un liquide appelé lagrima et une fermentation qui modifie la texture du fromage. Ce dernier devient alors très mou. Vous ne pourrez vous en procurer qu’au marché noir, car l’Europe en interdit la consommation pour raisons sanitaires. Les larves peuvent en effet survivre dans votre appareil digestif et causer d’importants dégâts. Si en dépit des dangers vous décidez de goûter, munissez-vous de lunettes de protection car lorsqu’elles sont dérangées, les larves peuvent bondir jusqu’à 15 cm !

cuisine-insolite-casu-marzu-image-article

La liqueur de serpent, Vietnam
On raconte qu’un verre d’alcool par jour ne ferait pas de mal. L’alcool de serpent encore moins avec ses propriétés aphrodisiaques et médicinales. Il permettrait même de booster la virilité des hommes. Cette boisson se présente de deux façons, sous la forme d’un serpent entier macéré plusieurs mois dans de l’alcool de riz ou sous la forme de sang frais ou de vésicule biliaire mélangé avec de l’alcool. Très populaire, elle est sans danger, si l’on excepte la gueule de bois, car les effets du venin sont annihilés par l’éthanol. Le Vietnam compterait ainsi plus de 100 recettes de « Ruou thuoc » ou vin médicinal. En dépit de tous ses bienfaits, ne laissez pas cet alcool vous monter à la tête et faites preuve de modération pour en conserver les bénéfices.

cuisine-insolite-liqueur-de-serpent-image-article

Les araignées frites, Cambodge
Les aventures culinaires se poursuivent au Cambodge, pour le plus grand déplaisir de certains. Il est en effet question d’araignées, assaisonnées avec de la sauce soja, de l’ail, du sel et du sucre puis frites jusqu’à ce qu’elles soient croquantes. Cet en-cas aurait était imaginé sous le régime khmer, alors que la population mourrait de faim et cherchait de quoi se nourrir. C’est aujourd’hui un met délicat vendu sur les étals des marchés, notamment dans le village de Skun surnommé « Spiderville« . Certaines personnes se contentent de manger les pattes alors que d’autres s’attaquent également à l’abdomen, qui renferment contient l’appareil intestinal, les excréments et les œufs pour les femelles. Les araignées sont une espèce de tarentule de la taille de la paume de la main.

cuisine-insolite-araignees-frites-image-article

Escamoles, Mexique
Séjourner au Mexique sera l’occasion de vous initier à la gastronomie locale, plus particulièrement aux escamoles. De loin, vous aurez l’impression de voir du maïs, mais en vous approchant, vous comprendrez que vous avez affaire à des larves de la taille d’un haricot. Ce sont les larves de fourmis du genre Liometopum, qui pondent leurs œufs dans les racines des agaves. La récolte est dangereuse car les insectes sont vénéneux et agressifs. Frites dans du beurre avec des épices, leur texture s’apparente celle du cottage cheese. Les escamoles sont généralement servies dans des tacos ou des omelettes. Vous pouvez également les déguster seules, accompagnées de tortillas et de guacamole. Ne vous laissez pas tromper par les apparences et déguster ce met plus savoureux qu’il n’en a l’air.

cuisine-insolite-escamole-image-article

Kopi Luwak, Indonésie
Les amateurs de caféine peuvent se réjouir, l’Indonésie produit l’un des meilleurs et plus chers cafés au monde, Kopi Luwak. Célèbre pour son procédé de fabrication, il aurait moins d’amertume et serait plus doux que les autres cafés. Pour l’obtenir, il faut récolter les excréments des civettes, de petits animaux originaires d’Asie du sud-est. Ces derniers mangent les fruits du caféier dont ils ne digèrent que la pulpe. Les grains expulsés sont récupérés, triés, nettoyés et moulus avant d’être proposés à la vente. Les prix sont très élevés, une tasse revenant entre 35 et 100$ selon les endroits ! Quant au sachet, il revient entre 100 et 600 $ les 500g. Ceux qui en auront les moyens et l’envie pourront donc goûter à ce café, très apprécié des connaisseurs.

cuisine-insolite-kopi-luwak-image-article

Salo, Ukraine
Non, il ne s’agit pas d’une insulte. Le salo dont il est ici question est du gras de dos de porc fumé et cru, que les Ukrainiens savourent régulièrement à tout moment de l’année. Il se présente de différentes manières, fumé, cuisiné, mariné ou cru. Le salo s’apprécie particulièrement recouvert d’ail, d’oignon et de cornichons marinés, le tout accompagné d’un verre d’alcool ou dans du bortsch, cette célèbre soupe à la betterave. Ce plat national très calorique est une véritable obsession nationale. Pour le préparer, il suffit de recouvrir de la couenne avec du sel ou de la saumure et de laisser fermenter avec de l’ail ou des épices. Manger du gras vous fera peut-être écarquiller les yeux, mais la dernière variante incluant du chocolat vous laissera à coup sûr sans voix.

cuisine-insolite-salo-image-article

A lire aussi : Top des destinations gastronomiques

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.