Blog Bourse des Vols > TOP > Les meilleures spécialités culinaires de fin d’année

Les meilleures spécialités culinaires de fin d’année

En fin d’année, les meilleurs mets s’invitent à toutes les tables. Que ce soit pour fêter un événement religieux ou se retrouver en famille ou entre amis, chaque pays a ses traditions et ses incontournables. Tour d’horizon des meilleures spécialités culinaires de fin d’année.

Salé
Janssons frestelse, Suède
Les Suédois ont trouvé la solution idéale pour affronter le froid qui envahit le pays pendant la saison hivernale : se réchauffer autour d’un bon janssons frestelse ! Cette spécialité culinaire est en fait un gratin à base de pommes de terre, d’oignons et d’anchois. Une recette savoureuse et qui tient au corps ! On la retrouve bien souvent lors des repas de Noël. Si on ne connait pas vraiment l’origine de ce plat, qui signifie littéralement « la tentation de Jansson », la légende l’attribue à Pelle Janzon, un chanteur d’opéra réputé pour sa gourmandise.

suede-janssons-frestelse-image-article

Tourtière, Québec
Au mois de décembre, vous échapperez difficilement à une tourtière au Québec. Mais rassurez-vous : c’est le genre de tradition auquel on se plie sans se faire prier. La tourtière est tout simplement une tarte généreusement garnie de viande hachée, que ce soit du porc, du bœuf ou du veau. Dans la région du Lac-saint-Jean, considérée comme le berceau de ce plat, on ajoute également des pommes de terre. Contrairement à une légende tenace, le nom de ce mets ne vient pas de la tourte voyageuse, un oiseau aujourd’hui disparu, mais du plat dans lequel il est confectionné, la tourtière.

quebec-meat-pie-image-article

Bigos, Pologne
Si vous allez en Pologne au moment des fêtes de fin d’année, on vous servira à coup sûr du bigos, un plat typique de ce pays. La tradition veut qu’on le déguste en famille, le lendemain de Noël. La recette du bigos vous rappellera sans doute celle de la choucroute : elle mêle du chou blanc (kapusta kiszona), de la saucisse et différentes viandes. Ensuite, suivant les coutumes familiales, on rajoute aussi bien de la tomate que du miel, des champignons, des épices ou des fruits séchés. Un grand classique revisité avec originalité, en somme !

pologne-bigos-image-article

Doro wat, Éthiopie
Le doro wat a beau être un plat servi tout au long de l’année en Éthiopie, on le retrouve dans toutes les assiettes au moment des fêtes. Doro wat signifie « poulet en sauce ». De fait, pour confectionner ce plat, on fait mijoter du poulet, des agrumes, du poivron rouge, de la cardamome et du gingembre. Sa cuisson est très longue, elle peut prendre jusqu’à 5 heures ! Le doro wat est un mets convivial qui invite au partage : on place le plat au centre de la table, et chacun se sert pour déposer les morceaux choisis dans une galette (ingera).

ethiopie-doro-wat-image-article

Raclette, Suisse
La raclette est la grande star des plats hivernaux dans les pays alpins. D’origine suisse, de la région du Valais, ce plat copieux demande peu de préparation mais garantit un maximum de saveurs. A l’origine, les Suisses faisaient fondre une meule de fromage (appelé sans surprise raclette) via le feu de la cheminée et l’étalaient ensuite sur les pommes de terre. Aujourd’hui, les appareils électriques permettent à chacun de faire fondre sa portion de fromage et l’on peut aussi agrémenter le tout de charcuterie et d’un bon verre de vin blanc. La méthode a évolué, pas le goût !

suisse-raclette-image-article

Sucré
Panettone, Italie
Vous connaissez sans doute le panettone. Cette pâtisserie italienne consiste en une brioche en forme de dôme fourrée avec des raisins secs, des zestes d’agrumes et des fruits confits. Originaire du nord du pays, le panettone est le dessert traditionnel de Noël en Lombardie, dans le Piémont et dans la région de Milan. Première bonne nouvelle, pas besoin de se rendre en Italie pour goûter à cette douceur. Le succès du panettone est tel qu’on en trouve facilement partout dans le monde. Deuxième bonne nouvelle : le panettone se mange aussi bien en dessert qu’au petit-déjeuner !

italie-panettone-image-article

Buñuelos, Mexique
Au Mexique, Noël se prépare avec appétit ! Neuf jours avant, on prépare des buñuelos qu’on déguste en attendant la fête. Les buñuelos sont des beignets de pâte frits et enrobés de sucre, parfois parfumés au miel ou à la cannelle. Leur origine remonte à des milliers d’années : les Aztèques et les Mayas en préparaient déjà lors des repas de fête. La tradition veut qu’une fois les buñuelos mangés, on casse son assiette pour se porter chance pour l’année à venir.

mexique-bunuelos-image-article

Christmas pudding, Angleterre
Le pudding est peut être l’une des spécialités anglaises les plus connues au monde. C’est le dessert de Noël par excellence. Côté composition, on retrouve une grande variété d’ingrédient dans ce gâteaux : fruits confits, fruits secs, fruits rouges, graisse de bœuf ou rognons, mie de pain, cannelle, beurre, lait… Chaque famille a sa propre recette et la tradition veut qu’on prépare le mélange 5 semaines avant Noël, le week-end qui précède l’Avent. Pour que le pudding soit encore meilleur, la coutume veut aussi que chaque membre de la famille remue la pâte !

angletette-christmas-pudding-image-article

Bibingka, Philippines
Vous reprendrez bien un peu de bibingka ? Cette douceur tout droit venue des Philippines connaît un grand succès au moment des fêtes de Noël. Il s’agit d’un gâteau moelleux à la farine de riz et à la noix de coco, parfois parfumé avec de l’arôme de banane. Pour rappel, les Philippines sont l’un des seuls pays catholiques d’Asie, d’où l’importance accordée à Noël et à ses traditions. A la sortie de la messe de Noël, les fidèles se réunissent toujours autour de ce mets gourmand et appétissant.

philippine-bibingka-image-article

Beigli, Hongrie
Le beigli est le gâteau traditionnel de Noël en Hongrie. Il s’apparente à un roulé au chocolat, à une différence majeure près : il est fourré de pavots ou de noix ! En effet, ces deux ingrédients sont très utilisés dans la cuisine hongroise. Chaque famille a sa recette et se fait un plaisir d’aller en offrir à ses voisins au moment des fêtes de Noël. Le gâteau peut également être servi à Pâques.

hongrie-beigli-image-article

A lire aussi : Les meilleures destinations pour se déconnecter

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.