Blog Bourse des Vols > Actualités > Les nouvelles restrictions de l’emport liquide en cabine

Les nouvelles restrictions de l’emport liquide en cabine

Depuis janvier 2014, transporter des liquides en cabine est moins contraignant. Ce qui n’empêchera pas des contrôles inopinés sur certains d’entre eux. Petit tour d’horizon.
Depuis le 31 janvier 2014, tous les vols depuis l’Union européenne ainsi que l’Islande, la Norvège ou la Suisse, autorisent désormais les liquides achetés au « duty-free » à condition qu’ils soient placés et maintenus dans un sac scellé, remis par l’aéroport ou la compagnie aérienne. La preuve d’achat doit rester visible à l’intérieur du sac. Elle doit mentionner l’aéroport ou le transporteur aérien auprès duquel l’achat a été effectué.
Les autres catégories (et notamment les eaux minérales, les sodas, les parfums et alcools achetés ailleurs que dans un aéroport ou à bord d’un avion) demeurent interdites.

Pour les voyageurs en correspondance dans un pays de l’Union européenne plus l’Islande, la Norvège et la Suisse, provenant d’un autre pays, les produits duty free sont autorisés, s’ils sont maintenus dans un sac scellé et sous les mêmes conditions.

Cet assouplissement s’accompagne d’une vigilance accrue par les contrôles de sûreté qui peuvent désormais effectuer des fouilles inopinées et spécifiques sur tous les types de liquides, même s’ils sont autorisés par la réglementation (liquides dans un flacon de moins de 100 ml), le passager devant lui-même les retirer de ses bagages.

Afin d’éviter tout problème, et si vous avez un bagage en soute, il sera donc préférable de les placer dans un bagage en soute. Si vous n’en avez pas ou si les liquides répondent à un besoin médical, il vous sera alors conseillé de les placer dans un sac type sac de congélation de 20×20 cm.

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.