Blog Bourse des Vols > Galerie Home > Les pires comportements des voyageurs

Les pires comportements des voyageurs

Petit rappel des attitudes les plus rudes des voyageurs ! En effet, en voyage, certains touristes ont tendance à se croire tout permis ou à ignorer complètement les us et coutumes du pays dans lequel ils se rendent. Suivez notre top des pires comportements des voyageurs… en espérant ne pas vous y reconnaître !

Vouloir à tout prix parler sa langue
On ne demande pas aux touristes de maîtriser la langue du pays qu’ils visitent, bien évidemment. Mais un minimum d’efforts s’impose. Quelle que soit la destination, il est recommandé d’apprendre au préalable quelques mots de base, du type bonjour, merci, s’il vous plaît etc., pour être à même d’avoir des conversations de base avec les locaux, commerçants, hôteliers, restaurateurs… Pour aller plus loin, l’anglais est la langue internationale du tourisme. S’entêter à parler sa langue sans faire d’effort dans la langue locale ou en anglais traduit un manque d’ouverture. Et personne ne se moquera de vous si votre accent n’est pas parfait. Au contraire, on appréciera votre bonne volonté.

parler sa langue-image-article

Se montrer pingre
Lorsqu’on est en vacances, on dépense beaucoup, c’est certain. S’il est évident qu’on peut avoir un budget à tenir, vouloir à tout prix faire des économies n’est pas la bonne option. Déjà parce que vous profiterez moins de votre voyage : à être obnubilé par la question financière, vous en oublierez l’essentiel, à savoir la découverte. Mais surtout parce que vous renverrez une image très négative, notamment lorsqu’il s’agit de la question du pourboire ou de la négociation. Concernant le pourboire, renseignez-vous avant votre départ : comptez par exemple 10 % de la note dans la plupart des pays européens, plutôt 15-20 % aux États-Unis… Lorsque vous négociez un achat, soyez poli et décent : vouloir un rabais à tout prix n’est pas respectueux, il y a un minimum en dessous duquel le vendeur ne peut pas descendre.

avare-image article

Prendre des photos sans permission
Quoi de plus désagréable que de se faire photographier par un inconnu sans avoir donné son accord ? Les locaux ne sont pas des bêtes de foire que l’on peut photographier comme bon nous semble. Si vous êtes sensibles à la beauté d’un visage, d’une coiffure, d’un costume, d’une habitation ou de quoi que ce soit qui n’appartient pas au patrimoine commun, il est impératif de demander une autorisation pour se permettre de prendre une photo. Si vous essuyez essuyez un refus, n’insistez pas. Si la personne accepte, il est toujours bienvenue de lui proposer de lui envoyer la photo, pourquoi pas par mail. Ne négligez pas le droit à l’image, vous n’aimeriez sans doute pas qu’on vous rende la pareille !

photo-paparazzi-image article

Ne pas respecter la faune et la flore
La nature est précieuse aux quatre coins du monde, sans exception. Ce n’est pas parce qu’on est loin de chez soi qu’on doit moins respecter la faune et la flore. Côté flore, on dénombre encore bien trop de touristes qui n’hésitent pas jeter leurs déchets au beau milieu de sites naturels. Côté faune, il est regrettable que certains touristes encouragent des pratiques peu soucieuses du bien-être des animaux, simplement pour faire une activité hors du commun ou passer du bon temps. Pensons par exemple aux balades à dos d’éléphants, à la pratique récente du selfie avec un tigre ou encore à la manipulation des tortues de mer, qui se font toutes au détriment du confort de l’animal.

respect-nature-image article

Ne pas respecter le patrimoine
Les spécialistes du tourisme se plaignent souvent du nombre grandissant d’incivilités dans les lieux très fréquentés, comme les musées, les châteaux, les palais, les sites inscrits au Patrimoine de l’UNESCO etc. Ne pas respecter le patrimoine, c’est quelque part menacer sa survie. Quelques comportements à éviter absolument : prendre des photos lorsque c’est interdit (notamment avec flash, qui peut détériorer des peintures, mosaïque, fresques etc.), toucher des objets ou des pierres, qui peuvent être bien plus fragiles qu’ils en ont l’air, s’asseoir à des endroits inappropriés, manger et boire dans des lieux inadaptés… Le respect du patrimoine passe aussi par l’attitude qu’on y adopte. Dans les lieux saints, une certaine décence vestimentaire s’impose par exemple.

habits-attitudes-inappropries-image-article

Ne pas se renseigner sur les coutumes locales
Ce qui est une marque de politesse chez vous ne l’est pas forcément ailleurs ! Mieux vaut en être conscient, pour éviter de commettre des impairs qui pourraient choquer ou indisposer les locaux. Cela demande de se renseigner en amont, de se documenter sur la question des traditions, des mœurs et des coutumes du le pays dans lequel on se rend. Par exemple : laisser un pourboire peut être perçu comme un acte insultant au Japon, lever le pouce pour faire du stop n’a pas du tout la même signification en Grèce (c’est un signe pour une proposition indécente… !), ne pas terminer son assiette peut être vécu comme une insulte par le cuisiner en Italie… Autant de maladresses qu’il est possible d’éviter en s’intéressant davantage à la culture locale.

coutumes-locales-image-article

Être scotché à ses appareils
Les voyageurs qui n’arrivent pas à déconnecter passent à côté d’une partie de leur aventure. Caméra, appareil photo, ordinateur, portable… pour pouvoir profiter réellement du séjour, il faut savoir prendre du recul par rapport à tous ses appareils. A toujours être connecté, on oublie de regarder vraiment ce que le pays a à nous offrir. En plus, à force de vouloir immortaliser à tout prix certains moments, les voyageurs prennent parfois des risques démesurés ! En témoigne le nombre grandissant de personnes mortes ou blessées ces dernières années en faisant un selfie et en oubliant qu’elles étaient au bord d’une falaise, sur un pont, à proximité d’animaux sauvages…

deconnecter-image-article

Ne pas vouloir déroger à ses habitudes
Pourquoi partir à l’étranger pour faire exactement comme chez vous ? Essayez de vous adapter au rythme et à la culture locale pour vivre une expérience authentique. Rien de pire que les touristes qui veulent absolument conserver leurs habitudes alimentaires à l’étranger. Au contraire, autant en profiter pour s’ouvrir à de nouvelles saveurs. De même pour les horaires, chaque pays a son rythme. En fonction du climat et de la luminosité, on visite, prend ses repas et se couche plus ou moins tard, un tempo qu’il peut être bon de suivre. Autre point important : tout ne sera forcément pas comme chez vous. Inutile de tout le temps comparer et de sans cesse se focaliser sur ce qui fonctionne moins bien que dans votre pays ! Vous y perdrez du temps, de l’énergie et vous passerez peut-être à côté de belles expériences si vous ne voyez que le négatif.

capricieux-gastronomie-image-article

A lire aussi : Les erreurs à éviter en voyage

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.