Blog Bourse des Vols > TOP > Les plus beaux circuits touristiques, 2ème partie

Les plus beaux circuits touristiques, 2ème partie

Poursuivons notre découverte du monde en Namibie, en Australie et en Bolivie. Notre top des plus beaux circuits vous apportera des indications sur les meilleurs lieux à découvrir dans ces pays.

La Namibie de part et d’autre
Lancez-vous à l’assaut de la Namibie, dont le panorama s’étend à perte de vue. Windhoek, la capitale, offre une étonnante dualité entre cultures africaine et européenne. Monument à ne pas manquer, Heroes’ Acre, un mémorial en hommage aux combattants pour l’indépendance. Il est notamment composé d’une Obélisque et d’une statue du Soldat inconnu. Faites ensuite un arrêt à Christ Church ou Christuskirche, plus ancienne église luthérienne évangélique du pays avant de vous rendre au Musée national de Namibie installé dans l’Alte Feste, un ancien fort allemand.
Plongez ensuite au cœur du Parc national d’Etosha, en grande partie composé du pan d’Etosha, un marais salant de 4 800 km² visible depuis l’espace. Les nombreux points d’eau parsemant le parc se prêtent à l’observation des flamants roses, gazelles ou éléphants en fonction des saisons. Pour prendre un grand bol d’air, rien ne vaut Walvis Bay, une ancienne enclave sud-africaine. Depuis ce port d’importance, vous accèderez aux lagons et plages de la côte.
Votre séjour ne sera pas complet sans une visite dans le plus vieux désert du monde, le désert de Namib. Vieux de plus de 65 millions d’année, il abrite une espèce végétale endémique, la Welwitschia Mirabilis, dont quelques spécimens ont plus de 1500 ans ! Intégré au sein de ce désert se trouve Sossusvlei. Ce désert côtier de sable rouge possède les plus hautes dunes du monde, les plus grandes atteignant les 350 m. Les jours de fortes pluies, le lieu se transforme en un lac paradisiaque. Puis, filez à Fish River Canyon, second plus grand canyon au monde, dont le débit de la Fish River varie selon les saisons. Finissez votre séjour dans le désert du Kalahari, large de 900 000 km². Sur cette terre semi-désertique cohabitent territoires asséchés, dunes rouges et végétation. Oryx, élans et gnous peuvent y être observés lors d’un safari.

parc-national-etosha-image-article

L’est de l’Australie
L’immensité australienne incite à préparer son circuit à l’avance. Sydney est ainsi une destination privilégiée des touristes, appréciée pour ses plages, sa baie naturelle et son panorama. Passez une après-midi au Zoo de Taronga avant d’aller assister à un spectacle en soirée à l’Opéra. La baie s’explore à pied, dans les hauteurs ou en bateau. Faites aussi un détour par le Parc national des Blue Mountains, faire l’ascension de la formation rocheuse des Three Sisters.
Rendez-vous ensuite dans le Parc national d’Uluru-Kata Tjuta, où vous tomberez en pâmoison devant le paysage désertique. En montgolfière, en hélicoptère ou à moto, vous atteindrez Ayers Rock ou Uluru, plus grand monolithe au monde. Lieu sacré pour les aborigènes et classé à l’UNESCO, il est conseillé d’en éviter l’ascension. Puis, poussez jusqu’au Parc National de Watarrka où se trouve Kings Canyon. Les immenses formations rocheuses rouges se prêtent à la randonnée et offrent une vue plongeant dans les gorges. Si la chaleur vous étouffe, il vous suffira de plonger dans la piscine naturelle du Jardin de l’Eden, cernée par une végétation luxuriante et un écosystème varié.
Effectuez le trajet jusqu’à Alice Springs, point de départ pour toute la région. C’est une place-forte aborigène, où la culture se découvre dans les nombreuses galeries d’art. Avec un peu de chance vous verrez couler la rivière Todd, généralement asséchée, et avec un peu de courage vous arpenterez les 10 km du sentier de Larapinta très exigeant. A Cairns dans le Queensland, prélassez-vous sur les plages puis plongez dans la Grande barrière de Corail. La forêt tropicale de Daintree est l’endroit idéal pour se perdre et le Parc national Wooroonooran pour pratiquer diverses activités.

australie-kings-canyon-image-article

Traversée de la Bolivie
Pénétrez sans attendre au cœur de la Bolivie, ce pays à l’incroyable diversité. Vous n’aurez pas longtemps à attendre pour assister à l’une des nombreuses célébrations qui se déroulent chaque année. Santa Cruz de la Sierra, un centre d’affaires, offre un surprenant mélange entre modernité et tradition. Visitez le site archéologique de Santa Cruz la Vieja, les ruines de la première ville, et le parc écologique et restaurant Rinconada, qui dévoile une explosion de couleurs. En débouchant sur la Plaza 24 de septiembre, vous atterrirez sur la place centrale d’où a débuté la construction de la ville.
Si vous avez le cœur bien accroché, empruntez la Route des Yungas, l’une des routes les plus dangereuses du monde, afin de rejoindre La Paz, plus haute capitale du monde. C’est une ville aux multiples influences qui offre un visage métissée. Grimpez au Mirador Killi Killi, un mirador qui vous fournira un extraordinaire panorama à 360 degrés. Le Musée national d’Ethnographie et Folklore et la Plaza Murillo valent aussi le déplacement.
Copacabana s’apprivoise à travers sa cathédrale et le Cerro El Calvario, un ancien lieu d’offrandes pour les Incas. Débarquez ensuite sur Isla del Sol, berceau de l’Empire Inca qui regorge de vestiges comme les escaliers de Yumani. Il ne vous reste plus qu’à naviguer sur le Lac Titicaca, lac navigable le plus haut du monde. Uyuni Salar, le désert de sel le plus vaste du monde, mérite un arrêt. C’est un ancien lac dont les eaux se sont évaporées. Enfin Sucre vous tend les bras. Ville fondée par les Espagnols et classée à l’UNESCO, elle compte divers édifices religieux et historiques d’importance. La Cathédrale métropolitaine de Sucre ou la Casa de la libertad, lieu de signature de la Déclaration d’Indépendance de la Bolivie en 1825, en sont ainsi des sites emblématiques.

bolivie-yungas-road-image-article

A lire aussi : Les plus beaux circuits touristiques, 1ère partie
Les plus beaux sites naturels

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.