Blog Bourse des Vols > Astuces et conseils > Fumer une cigarette électronique en vol ?

Fumer une cigarette électronique en vol ?

(MAJ 2017) S’il est strictement interdit de fumer une cigarette sur des vols commerciaux dans le monde depuis presque deux décennies, la réglementation internationale recommande aussi d’interdire l’usage de la cigarette électronique.

image article-Peut-on-fumer-une-cigarette-electronique-03

Depuis deux ans chez Air France, une annonce est faite à bord avant tout décollage pour prévenir les passagers qu’ils ne pourront pas vapoter leur cigarette électronique. « Nous suivons la recommandation de l’Association internationale du transport aérien (IATA) qui dit que leur utilisation doit être interdite pour les passagers ou l’équipage quelque soit la phase du vol », explique la compagnie Air France.
De fait, toutes les compagnies majors européennes (Lufthansa, British Airways…) ou mondiales suivent cette recommandation même si vapoter ne provoque pas de fortes émissions de chaleur malgré des batteries au ion-lithium (les mêmes que pour les smartphones de dernière génération).

Du côté des États-Unis, si aucune interdiction formelle n’a jusqu’ici été édictée par le Département des transport (DOT) américain – mais qui y songe -, la plupart des compagnies outre-Atlantique décident de leur propre chef leur interdiction.

En l’absence d’études sérieuses sur l’éventuelle nocivité des cigarettes électroniques, chaque compagnie invoque ses propres explications pour invoquer son interdiction : mesures de précaution sur la sécurité du vol ou la santé du passager, préserver la sérénité du voyage pour les voisins que cela pourrait gêner… Pour rappel, il est interdit de transporter ses cigarettes électroniques et ses batteries en soute depuis 2015. Seul le transport en soute est autorisé afin de minimiser le risque d’explosion.

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.