Blog Bourse des Vols > Focus > Prenez un vert avec Florence

Prenez un vert avec Florence

Quartier privilégié des touristes, la rive est de Florence regorge de richesses et prouesses architecturales. Et si la rive ouest n’avait rien à lui envier ? Quartier des artisans, des familles et des flâneurs, celui que les Florentins appellent communément l’Oltrarno – littéralement « de l’autre côté de l’Arno » – respire l’authenticité et la douceur de vivre. Traversez le fleuve, Florence n’a pas fini de vous surprendre !

florence-2-ville-vue-sur-l-arno-image-article

Pour franchir l’Arno, vous n’échapperez pas au ponte Vecchio ! Le célébrissime pont florentin enjambe le fleuve à l’endroit où son lit est le plus étroit. Et sur cette passerelle légendaire, le charme opère à coup sûr. A lui seul, le ponte Vecchio incarne l’âme de Florence. Résistant, il a survécu à tous les assauts, notamment ceux de la Seconde Guerre mondiale. Atypique, il est bordé sur toute sa longueur de petites boutiques colorées, essentiellement des bijouteries, dont les reflets gorgés de soleil illuminent le fleuve. Vivant, il réunit aussi bien les voyageurs venus admirer un monument d’histoire que les habitants en quête de la fraîcheur des quartiers ouest.

florence-2-ponte-vecchio-image-article

Une fois le pont traversé, continuez en suivant la via Guicciardini. Accordez-vous un petit écart vers l’est pour voir la Basilique Santo Spirito. Mais c’est surtout la piazza dei Pitti qui retiendra votre attention. Cet espace n’accueille rien d’autre que le Palais Pitti, connu pour être le plus grand de Florence. Celui qui fut la résidence des Médicis au XVe siècle est assez vaste pour abriter six musées. Appartements royaux, Musée de l’argenterie, Galerie Palatine, Musée de la porcelaine, Galerie des costumes ou Musée des transports, il faudra choisir ! À chaque corridor ses richesses, souvenirs d’une Florence puissante et rayonnante.

florence-2-palais-pitti-image-article

Quoi de mieux qu’une promenade bucolique pour continuer la visite ? Si de l’autre côté de l’Arno la nature se faisait plus discrète, ici vous ne manquerez pas de verdure. Derrière le palais Pitti, le jardin de Boboli rayonne. Cet ensemble de 45 hectares compte parmi les plus beaux parcs de Florence. Se déployant de la porta Romana au Belvedere, il est émaillé de statues, grottes, fontaines et bassins, qui raviront le rêveur qui sommeille en vous. En poussant la ballade jusqu’au Pavillon du chevalier, le seul risque que vous prendrez sera de tomber nez à nez avec une vue éblouissante sur la campagne toscane. Et comme un peu de poésie ne fait jamais de mal, le jardin se pare de ses plus beaux atours le printemps venu, à la floraison de la roseraie.

florence-2-jardin-boboli-image-article

Si c’est de la hauteur que vous voulez prendre, rendez-vous au Forte Belvedere. Cette forteresse, située à l’extrémité du jardin Boboli, veille sur Florence. Construite à la demande des Médicis, elle servait de refuge pendant les périodes difficiles (invasions, peste). Les visiteurs se plaisent à grimper sur ce sommet pour la vue qui s’en dégage. L’Arno, la Duomo, le Campanile… Florence vous appartient ! Si le jour commence à tomber, amusez-vous à marcher dans les pas de Galilée en levant les yeux vers le ciel. Le célèbre savant serait venu ici à plus d’une reprise pour observer les étoiles.

florence-2-forte-belvedere-image-article

Redescendez par la via di Belvedere en longeant les murailles imposantes du fort. Arrivé en bas, reprenez votre souffle dans les jardins Bardini. Leurs pelouses soyeuses et leurs allées champêtres prolongeront le sentiment de quiétude qui vous anime… et qui vous ferait presque oublier que l’heure de la pause gourmande a sonné ! Pour trouver la douceur qui vous requinquera, direction les quais de l’Arno, qu’on appelle ici les Lungarni. Petites échoppes et bonnes tables s’y côtoient, l’occasion rêvée de déguster de délicieuses focaccia, pizza ou schiacciata. Buon apetito !

florence-2-rucola-pizza-image-article

Une fois repu, continuez à longer les quais et traversez le quartier de San Niccolo jusqu’à la piazza Giuseppe Poggi. Les plus courageux emprunteront le rampe del Poggi, un escalier monumental menant à la piazzale Michelangelo. Rien de surprenant à ce que cette esplanade haut perchée soit un lieu chéri des Florentins. Elle est ornée de répliques des sculptures les plus fameuses de l’artiste qui a contribué à la renommée de la ville, Michel Ange. Elle offre également un point de vue incomparable sur la cité et ses environs.

De part et d’autre en contrebas de la piazzale, des jardins rivalisent d’élégance. Des parfums chatouillent vos narines ? Ce sont sans doute les roses du giardino delle Rose ou les iris, fleurs symboles de Florence, du giardino dell’Iris qui vous appellent.

florence-2-jardin-des-roses-image-article

L’ascension se poursuit au gré de la viale Galileo. Chemin faisant, marquez l’arrêt à l’Église San Salavatore al Monte, puis à San Miniato al Monte. Cette basilique est considérée comme l’un des joyaux romans de Florence. Bâtie au XIe siècle, elle séduit habitants et voyageurs depuis des siècles, par la luminosité de sa façade verte et blanche, la beauté de son sol marbré et ses fresques.

florence-2-basilic-san-miniato-image-article

Au-delà de l’Arno, c’est une Florence pleine de vie qui s’est offerte à vous. Pas de doute, vous en redemanderez !

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.