Blog Bourse des Vols > Focus > Randonnées en Gaspésie

Randonnées en Gaspésie

La péninsule de Gaspésie, perle du Québec entre l’estuaire du Saint-Laurent et la baie des Chaleurs, héberge notamment un parc national éponyme mondialement réputé pour ses paysages de montagne aussi grandioses que riches en faune sauvage. Toute la péninsule est un véritable paradis des randonneurs. Elle s’offre à vous pour une expérience unique qui restera à vie gravée dans votre mémoire.

rocher-perce-gaspesie-image-article

Habitée à l’origine par le peuple des Micmacs, la Gaspésie fut la première terre américaine foulée par Jacques Cartier en 1534. La langue des Gaspésiens d’aujourd’hui conserve les accents du français parlé à l’époque par les premiers colons. Mais la sensation de voyage dans le temps que vous éprouverez n’est pas seulement due à cette particularité linguistique : dès que vous aurez laissé derrière vous la civilisation pour vous immerger dans la nature environnante, vous vivrez ce sentiment très particulier d’être soudain transporté comme aux débuts du monde, que seuls quelques sites privilégiés de la planète peuvent procurer.

nature-quebec-gaspesie-image-article

Entre monts Chic-Chocs et McGerrigle, la Gaspésie abrite en effet des forêts ancestrales uniques en Amérique du Nord, ainsi qu’une faune préservée qui s’honore de compter dans ses rangs de nombreuses hardes d’orignaux et de caribous, dont les caribous des bois qui se distinguent génétiquement des autres populations. Ours noirs et castors sont également de la fête, sans oublier phoques, baleines et oiseaux marins que vous pourrez contempler en zone littorale. Vous l’avez compris, cette Gaspésie-là se mérite : c’est à pied que vous devrez la découvrir.

caribou-gaspesie-image-article

Le célèbre sentier international des Appalaches traverse la Gaspésie de part en part, sur plus de 650 km que vous pourrez parcourir en 40 jours depuis Matapédia jusqu’au parc de Forillon à la pointe de la péninsule, avec des niveaux de difficulté variables.

Des alternatives moins radicales sont évidemment possible, sous forme de randonnées allant de quelques heures à quelques jours. La période estivale sera privilégiée par le grand public. Les randonneurs chevronnés, quant à eux, pourront également opter pour des excursions hivernales en raquettes qui ne sont pas à la portée de tout un chacun.

gaspesie-quebec-parc-national-image-article

Le parc national de Gaspésie proprement dit est sans conteste le plus approprié pour la randonnée pédestre. 140 km de sentiers s’y offrent à vos semelles, pour des circuits classés par degré de difficulté. Chalets, gîtes, refuges et campings ponctueront vos périples de plusieurs jours par des nuits de repos bien mérité. Du mont Jacques-Cartier au lac Cascapédia, des noms aussi évocateurs que la chute du Diable, le belvédère de la Lucarne ou l’abri de la Serpentine sont autant de destinations synonymes d’aventure et de profond dépaysement.

chemin-rando-gaspesie-image-article

À l’heure d’un réel désir de retour à la nature et de réflexion sur la planète dont hériteront nos enfants, la Gaspésie est l’un de ces lieux magiques qui réconcilient l’homme avec son environnement. Marcher (et parfois crapahuter) au gré des sentiers pour profiter pleinement de ses formidables panoramas fait partie du jeu. La récompense, exceptionnelle, est au bout du chemin.

A lire aussi : Le Québec, terre sauvage
Canada que l’amour…

Vols associés

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.