Blog Bourse des Vols > Actualités > Renforcement des mesures de contrôles dans les aéroports français

Renforcement des mesures de contrôles dans les aéroports français

Conséquence des attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo, le gouvernement renforce le plan Vigipirate dans les aéroports français.

A partir du 1er mars 2015, les passagers subiront une fouille plus systématique de leurs bagages cabines. Ils passeront aussi au détecteur d’explosif – une réponse à ce que l’Europe considère comme la principale menace pour le transport aérien, les explosifs improvisés.

Le pourcentage de valises fouillées et le nombre de passagers contrôlés au détecteur d’explosif restent confidentiels, mais leur mise en œuvre entraînera un surcroît de travail pour le personnel de sûreté et provoquera de longues files d’attente aux portiques de contrôle.

securite-aeroport-01

Si vous prenez un vol à partir du 1er mars 2015, prévoyez plus de temps à l’embarquement, au minimum 3 heures à l’avance pour un vol international, comme le conseille la DGAC (Direction générale de l’aviation civile) : « Ces mesures seront déployées de façon à apporter le moins de désagrément possible aux passagers. Cependant des retards sont possibles. La DGAC recommande aux passagers aériens de prendre les dispositions nécessaires pour se rendre à l’aéroport suffisamment à l’avance pour éviter désagréments et difficultés lors de l’embarquement ».

Outre le contrôle accru des bagages cabines et le passage au détecteur d’explosif, les autorités françaises annoncent aussi la mise en place effective, à partir de la rentrée en septembre 2015, d’un registre des passagers au départ des aéroports français, appelé PNR (Passenger Name Record).

Le PNR est déjà utilisé aux Etats-Unis au lendemain du 11 septembre 2001, puis au Royaume-Uni à partir de 2008, ainsi qu’au Canada et en Australie. Il contient 42 informations sur le voyageur, allant de son numéro de passeport et son adresse personnelle à ses préférences alimentaires en passant par les détails de ses cartes de crédit; le tout est conservé pendant 5 ans et accessible aux organismes luttant contre le terrorisme.

Dans le cas du PNR, les passagers ne subiront aucun impact direct. Il n’y aura aucun formulaire supplémentaire à remplir, les données seront simplement transmises aux services de police.

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.