Blog Bourse des Vols > Actualités > Une taxe pour les vols au départ du Japon

Une taxe pour les vols au départ du Japon

Avis à tous les voyageurs désirant se rendre au Japon en 2019 ! Le gouvernement japonais a décidé d’instaurer une taxe de 1 000 yens soit 7,50 euros pour toute personne (toutes nationalités confondues) désirant quitter le pays.

tokyo_image-article

S’envoler au Japon

Territoire ancestral et fantasmé, le Japon attire toutes sortes de voyageurs, des amateurs d’histoire aux fans de pop culture nippone en passant par les fins gourmets. Pour s’y rendre, rien de plus facile. Plusieurs compagnies aériennes desservent le pays depuis Paris avec des vols directs et avec escales telles Air France, Emirates ou encore Japan Airlines. Les tarifs varient en fonction des saisons :

  • vol Paris – Tokyo du 06 au 19 août 2018 à partir de 1 089 € (haute saison)
    Du 24 octobre au 04 novembre 2018 à partir de 618 € (basse saison).
  • vol Paris – Osaka du 20 au 31 août 2018 à partir de 1 003 € (haute saison)
    Du 20 au 31 octobre 2018 à partir de 740 € (basse saison)

Depuis le Japon, il est également facile de rejoindre les pays voisins comme la Corée du Sud, la Chine ou les Philippines grâce aux diverses compagnies aériennes asiatiques low cost (Peach, Air Asia ou Jetstar Asia Airways).

Qui sont les personnes concernés par cette taxe et à quoi sert-elle ?

Surnommée « impôt Sayonara », cette taxe sera mise en vigueur dès janvier 2019 pour tous les étrangers ou voyageurs japonais âgés de plus de deux ans quittant le pays en avion ou en bateau. Sont exemptés les voyageurs en transit au Japon pour moins de 24 heures ainsi que les personnes qui sont arrivées d’urgence ou de façon imprévue.

tokyo-shibuya-crossing-image-article

Quelle est le but de cette taxe ?

    La somme récoltée grâce à cette taxe aura plusieurs objectifs :

  • diminuer la dette publique correspondant à 250 % du PIB
  • améliorer le financement des dépenses sociales qui s’accentuent avec le vieillissement de la population
  • moderniser des infrastructures comme les aéroports notamment avec l’installation de portes de contrôles automatiques utilisant la reconnaissance faciale pour optimiser le temps d’attente des voyageurs
  • promouvoir les régions rurales délaissées par les touristes

Comment le gouvernement compte-t-il récolter cette somme ?

Le gouvernement capitalise sur la popularité grandissante de l’archipel et sur l’effet Jeux Olympiques qui auront lieu en 2020 (300 millions d’euros de revenus par an espérés). Le nombre de visiteurs au Japon s’est élevé en effet à 28 690 900 en 2017, dont 268 000 touristes français.

La taxation des voyageurs prend de l’ampleur dans le monde. Quel pays sera le prochain ?

A lire aussi : Tokyo, tour d’horizon

Vols associés

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.