Bologne la délicieuse

Ville aux multiples facettes, Bologne, capitale de l’Émilie-Romagne, ne manque pas de surprises. Si vous êtes passionné par l’architecture, si vous aimez la cuisine savoureuse, si vous souhaitez découvrir des événements culturels diversifiés, préparez-vous à voyager à toute les sauces ! Que vous partiez pour des vacances sous le signe de la relaxation ou pour un week-end de découverte, vous allez certainement trouver votre compte dans la ville des trois « t » : tours, tortellini et…tétons ! Découvrez notre guide Bologne.

En moins de 2 heures, vous rejoindrez l’aéroport de Bologne Guglielmo Marconi depuis Paris avec un vol direct. Pour les vols avec escale, comptez 3 à 8 heures en moyenne, selon la durée de l’escale. Vous pouvez vous envoler vers Bologne avec des compagnies aériennes low cost telles que Ryanair et EasyJet. Si vous préférez les compagnies régulières, Air France ou Alitalia se tiennent à votre disposition. Votre séjour bolognais vous a-t-il donné envie d’explorer d’autres villes italiennes ? Au départ de Bologne, des vols intérieurs vous emmèneront à la découverte de la « Botte ». Vous atterrirez à Naples après seulement 1h10 de vol. La Sicile et la Sardaigne sont à portée d’avion : en 1h30 vous serez à Palerme, capitale de la Sicile tandis que la ville sarde d’Olbia est joignable en 1h10. Mais tout d’abord, Bologne vous attend !

«La Dotta» (La Savante)

De par sa diversité, Bologne est connue sous plusieurs noms. C’est une ville savante (la « Dotta ») qui abrite la plus ancienne université occidentale, la troisième au monde, fondée en 1088, une centaine d’années avant celle de Paris. Dante et Francesco Petrarca, entre autres, ont fait leurs études ici. Le magnifique Palais de l’Archiginnasio, siège originaire de l’Université, abrite aujourd’hui la bibliothèque communale.

Un cinquième de la population bolognaise est composé par les étudiants, locaux ou venants de toute l’Italie. Il en résulte une atmosphère particulièrement vivante. Bologne est une ville qui bouge et qui est animée par de nombreux événements culturels. Les passionnés des BD trouveront leur bonheur au BilBolBul, un festival de bande-dessinée. ArteFiera met en avant l’art contemporain, alors que la Foire du livre de jeunesse met à l’honneur la littérature pour la jeunesse. C’est au Théâtre Municipal que se déroule chaque année la saison de l’Opéra et de la danse. Pour les amateurs de musées, la Pinacothèque Nationale abrite des œuvres d’artistes tels que Giotto ou encore Raphaël. Le Musée Archéologique et le Musée Médiéval méritent également une visite.

« La Grassa » (La Grosse)

Entre une exposition et l’autre, il faut bien grignoter quelque chose ! Et ça tombe bien, puisque quand on dit Bologne, on pense gastronomie ! Tortellini, mortadella, lasagnes, tagliatelles au ragout bolognais : préparez vos sens à une expérience enivrante ! La cuisine de la ville surnommée la « Grassa » (Grosse) est fameuse dans le monde entier. Rendez-vous au « Mercato di Mezzo », un marché historique qui est le lieu le plus représentatif de la culture gastronomique bolognaise. Ici, vous allez découvrir les nombreuses spécialités, sans oublier les bons vins, notamment le Lambrusco, un vin rouge pétillant du terroir.

L’ancien marché du Quadrilatère, « mercato del quadrilatero », est un autre marché traditionnel de Bologne. Vous y trouverez des produits de l’artisanat local, des fruits et légumes frais, des pâtisseries et des charcuteries (salumi) où faire le plein de gourmandises, dans un cadre plein de couleurs et de parfums qui se prête aux photos ! A tester aussi la pizza à la mortadella, avec une crème de pistaches…tout simplement délicieux !

Bon plan de notre guide Bologne : Si vous avez envie d’un repas gourmet tout en poursuivant votre balade dans les rues bolognaises, rendez-vous chez Il Tortellino. Vous pourrez y acheter des tortellinis à emporter, que vous dégusterez pendant votre promenade. A partir de 7 €.

« La Rossa » (La Rouge)

Une fois restauré, vous serez prêt à partir à la découverte des monuments bolognais. Bologne est également connue comme la « Rossa » (Rouge), notamment pour la couleur de ses maisons typiquement médiévales. L’architecture de la ville est en effet remarquable. La Piazza Maggiore est la place principale et le cœur battant de la ville. Les étudiants superstitieux préfèrent la longer plutôt que de la traverser, pour ne pas risquer de rater leurs diplômes !

Juste à côté de la Piazza Maggiore, se trouve une autre place importante de la ville, la Piazza Nettuno. Vous pourrez y admirer la Fontaine du Neptune avec sa statue qui domine la place. La Basilique Saint Petronio, de style gothique tardif, n’a pas été terminée à l’époque de sa construction en raison du manque de financement. Ensuite, l’idée de compléter sa façade semblait ne pas respecter son authenticité, elle a été donc laissée inachevée, ce qui la rend unique et spéciale. En face de la Basilique, le Palais du Podestat mérite aussi une visite.

Le deux célèbres tours qui dominent la ville, la Torre degli Asinelli et la Torre Garisenda, sont probablement les monuments les plus emblématiques de Bologne. Construites au XII siècle par des familles bolognaises influentes, elles représentaient leur prestige social tout en ayant une fonction militaire. Elles sont par la suite devenues les symboles de la ville. La Torre degli Asinelli est la plus haute (97,2 m) et vous offrira une vue spectaculaire qui compense l’effort de monter ses 498 marches ! Évitez de monter sur la Torre Garisenda si la hauteur vous donne des vertiges, car si elle atteint « seulement » 48 m, elle est fortement penchée et présente un déport de 3,2 m.

La Basilique Saint-Stéphane était à l’origine composée de sept petites églises (les « Sette Chiese »). A présent, il n’en reste que quatre.

Bon plan : Pour profiter d’une vue panoramique de la ville, vous pourrez monter sur la Torre degli Asinelli pour seulement 3 €. Sa « petite sœur », la Torre Garisenda, n’est pas accessible pour l’instant.

« La Terra dei motori » (la Terre des moteurs)

Si le bruit du moteur vous donne une poussée d’adrénaline, la « Motor Valley » bolognaise vous fera rêver. Surnommée la “Terra dei motori” (Terre des moteurs), Bologne est la véritable patrie de l’industrie automobile italienne. Les voitures sont représentées par des établissements mondialement connus tels que Ferrari, Maserati et Lamborghini.

Peu importe que vous préfériez la “Rossa” (la Ferrari), qui a donné l’un de ses surnoms à Bologne, ou les autres bolide, tout amateur de voitures de sport trouvera ici son bonheur. Vous aurez aussi la possibilité de visiter des musées dédiés à chacune des trois firmes automobiles, dont le plus célèbre est sans doute le Musée Ferrari (billet d’entrée à 16 €). Maranello, commune aux alentours de Bologne, est le siège de l’établissement Ferrari. On n’oublie pas les deux roues, puisque c’est à Bologne que se trouve le siège de la Ducati, fameux établissement de motos.

Si vous ne ratez pas une seule course de Formule 1, vous savez certainement que c’est à Imola, ville pas loin de Bologne, que se trouve le fameux circuit Dino et Enzo Ferrari.

Les secrets de Bologne

Les habitants de la ville pourraient vous raconter de nombreuses histoires, ce sont de véritables guides de Bologne. Ils sont très fiers de leur ville et c’est à travers leurs yeux qu’il vous faudrait la découvrir, afin d’en connaitre toutes les facettes cachées. Saviez-vous qu’à Bologne il existe une petite Venise ? Plusieurs canaux traversent la ville, notamment le Canal delle Moline. Si vous parcourez la Via Piella, vous découvrirez une petite fenêtre donnant sur le canal. C’est un petit coin magique qui va vous épater!

Ne quittez pas la Piazza Maggiore sans avoir fait un petit jeu. Sous la grande voûte du Palais du Podestat se produit un phénomène acoustique insolite. Si vous dites quelque chose, même à voix basse, contre l’un des quatre coins de la voûte, la personne se trouvant de l’autre côté de la pièce vous entendra ! A essayer absolument ! Voulez-vous connaitre une autre anecdote sympathique ? Bologne est la ville qui compte le plus d’arcades au monde. Elles bordent sur 40 kilomètres les rues du centre historique. D’après la légende, au XII siècle, pour héberger les étudiants de plus en plus nombreux, les propriétaires des logements auraient aménagé un étage soutenu par des colonnes devant les immeubles. Les arcades sont ensuite restées telles qu’on peut les voir aujourd’hui.

D’autres secrets et surprises se cachent dans les rues bolognaises, qu’attendez-vous pour venir les dénicher ?

Bologne pratique

Il fait très froid en hiver et très chaud en été à Bologne. La meilleure saison est alors l’automne (les mois de septembre et octobre) et le printemps (les mois d’avril et mai) pour votre séjour dans cette magnifique ville italienne. Au mois de décembre, l’atmosphère de Noël règne à Bologne avec les marchés et les décorations du centre historique.

Des vols sont proposés depuis Paris et la province à destination de Bologne :
Vol Paris – Bologne direct à partir de 50 € du 10 au 17 octobre 2018
Vol Lyon – Bologne à partir de 169 € du 6 au 13 septembre 2018
Vol Bordeaux – Bologne avec escale à partir de 224 € du 20 au 27 octobre 2018
Vol Marseille – Bologne avec escale à partir de 218 € du 18 au 25 septembre 2018