Bakou, la belle méconnue

Porte d’entrée de l’Azerbaïdjan, voici la belle mais méconnue Bakou. Aux pays de l’or noir, cette capitale futuriste mélange une excentricité démesurée à un riche passé préservé. Avec 2 millions d’habitants, Bakou prospère grâce à une ruée pétrolière. Classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO, la capitale abrite une myriade de lieux historiques. En périphérie de l’Europe, pourquoi ne pas découvrir une destination hors des sentiers battus ? En vol direct depuis Paris, il ne vous faudra que 5 heures pour rejoindre cette nouvelle Dubaï. Suivez le guide pour un voyage à Bakou réussi !

Bakou, à portée d’aile

Bonne nouvelle, Bakou est accessible en vol direct depuis Paris. A seulement 3 800 km de la capitale française, l’aéroport international Heydar Aliyev de Bakou est desservi par la compagnie aérienne Azerbaïdjan Airlines. 5 heures de vol plus tard, vous voilà arrivé en Azerbaïdjan, niché entre l’Iran et la Russie. En escale avec Turkish Airlines ou Lufthansa, vous ferez une halte à Istanbul, Francfort ou Munich, pour une durée de vol de 7 à 11 heures. L’aéroport se trouve à 25 km du centre-ville, un système de transfert privé dessert Baku pour 19 Euros environ. La meilleure période pour partir à Bakou s’étend sur plusieurs mois : avril, mai et octobre. Vous trouverez des billets d’avion au meilleur prix en septembre à partir de 471 Euros en vol direct et à partir de 272 Euros avec une escale.

Réserver un vol pour Bakou avec Bourse des vols.

Capitale futuriste

L’Azerbaïdjan a beau n’être qu’un petit pays, ce dernier compense sa taille réduite par son énorme capital. Gonflé à bloc avec l’exploitation pétrolière, Bakou a tout de Dubaï. Gratte-ciel étincelants, boulevards gigantesques et boutiques de luxe… On y retrouve une architecture spectaculaire aux formes audacieuses et élancées, à l’instar des Tours-flammes. Ces dernières font directement référence au gaz naturel qui s’enflamme en surgissant du sol. A la tombée de la nuit, grâce à un dispositif à LED, les tours se parent de leurs plus beaux habits de lumière. De quoi faire de votre voyage à Bakou une nuit blanche aux pays de l’or noir… Mais attention, à l’inverse de Dubaï, Bakou révèle une cité aux traditions riches et authentiques. Au cœur du centre-ville, résiste une vieille citadelle, classée à l’UNESCO.

Destination city trip

Avec l’organisation du concours de l’Eurovision en 2012 et des Jeux Olympiques Européens en juin 2015, Bakou est une destination qui mérite que l’on s’y attarde. La capitale est en train de s’ouvrir au monde du tourisme bien qu’elle soit encore ignorée des voyageurs. De quoi profiter de ses merveilles en toute tranquillité. Pour un voyage à Bakou réussi, on vous conseille la visite des monuments historiques de renom. Découvrez la Tour de la Vierge, le Palais des Chirvanchahs et le hammam de Hadji Gaïb Hacı, un bain construit au XVe siècle. Retour vers le futur avec une halte au Musée National du Tapis et au Centre Culturel Heydar-Aliyev, deux bâtiments futuristes situés à côté des néons des centres commerciaux. Outre ses richesses historiques et culturelles, la ville abrite également multiples splendeurs naturelles. Comme par exemple le parc national d’Absheron ou les rives du lac Boyukshor.

À lire aussi
Leipzig, le nouveau Berlin
Août 2018
dans « Franchement original »
Cluj-Napoca, une destination roumaine montante
Octobre 2018
dans « Franchement original »