Coronavirus : focus sur la situation des voyageurs français

Vous êtes en pleine préparation de votre voyage et vous poser des questions sur votre destination ? Nous avons compilé pour vous les dernières directives mondiales pour les touristes français.

MAJ 13/03/2020 Le COVID-19 ou coronavirus se propage dans le monde et très peu de pays sont désormais épargnés. Les mesures sanitaires diffèrent selon les pays et ont un impact certain sur le tourisme des Français qui se voient refuser l’accès à certaines destinations. Pas de panique pour autant : Bourse des Vols vous éclaire sur vos possibilités.

Toutes ces informations ne concernent que les ressortissants français. Elles sont évolutives en fonction des décisions des différents gouvernements. Nous vous conseillons donc fortement de consulter régulièrement le site du Quai d’Orsay pour vous tenir informé des dernières mises à jour.

Les zones aux restrictions les moins radicales

De nombreux pays ne se sont pas encore prononcés sur une mise en place de limitations liées au coronavirus pour les voyageurs français et beaucoup de destinations sont encore accessibles, si vous prenez les précautions nécessaires. Elles imposent simplement un contrôle sanitaire ou une déclaration de provenance à l’entrée.

  • En Amérique du Sud, le Brésil peut effectuer un contrôle si les passagers semblent présenter des symptômes du COVID-19.
  • Les autorités en Équateur feront remplir aux passagers en provenance de France un questionnaire de bonne santé à l’arrivée.
  • Au Nicaragua, des messages ont été diffusés sur le site de l’Ambassade France, priant les membres de la communauté française de respecter les mesures de prudence.
  • En Afrique, l’Angola, l’Égypte, le Gabon, le Maroc, le Rwanda, le Sénégal, le Timor oriental, la Tunisie et le Zimbabwe ont pris des mesures préventives telles qu’une prise de température à l’arrivée ou le remplissage d’une carte d’information sanitaire, mais le territoire est toujours ouvert aux touristes français.
  • La Tanzanie a également pris des mesures semblables à ses voisins. Les passagers présentant des symptômes du COVID-19 seront mis à l’isolement afin d’être testés et peuvent être placés en quarantaine.
  • En Asie, la Birmanie, le Brunei, l’Indonésie, la Malaisie ou encore Singapour sont des pays où les ressortissants français ne se verront pas refuser l’accès mais où le port du masque et l’autocontrôle médical sont fortement recommandés.
  • La Thaïlande, autorise l’accès aux ressortissants français mais appelle à la vigilance et au port du masque.
  • En Europe, l’Allemagne, la Bosnie, la Bulgarie, la Roumanie, la Serbie et l’Ukraine sont également des pays où les restrictions sont réduites au minimum (prise de température, respect des règles d’hygiène, port du masque dans les lieux public).
  • En Géorgie, tout voyageur  passé par la France dans les derniers jours, devra présenter un certificat d’examen au COVID-19. Faute de pouvoir le présenter, ces personnes seront soumises à des tests médicaux approfondis.

Celles qui privilégient un isolement préventif

Certaines destinations ont fait le choix du confinement à la fermeture des frontières.

  • En Afrique, le Burundi, la Côte d’Ivoire, la République démocratique du Congo, le Liberia, le Mozambique, le Malawi, l’Ouganda et le Tchad ont pris leurs précautions pour éviter la propagation du coronavirus sur leur territoire. Ils instaurent donc un isolement préventif de 14 jours.
  • En Amérique du Sud, la Colombie et l’Argentine préconisent le confinement pendant deux semaines. Le Pérou promeut l’auto-isolement pour les passagers arrivant directement ou indirectement des foyers les plus importants de la maladie.
  • En Europe, la Croatie impose un contrôle médical qui peut mener au confinement si des symptômes suspects se présentent. Chypre a choisi la mise en quarantaine dès l’arrivée sur le territoire et une supervision téléphonique pendant cette dernière, tout comme la Macédoine du Nord, l’Arménie et la Bosnie-Herzégovine.
  • L’île de Malte a suspendu toute liaison aérienne avec plusieurs pays. Les touristes français qui arriveraient par une autre route aérienne devront s’astreindre à un auto-isolement de deux semaines.
  • L’Islande accueille les visiteurs français, sauf ceux provenant des régions Provence-Alpes-Côtes-d’Azur et Auvergne-Rhône-Alpes. Les autres sont invités à se conformer à un confinement d’une durée de 14 jours.
  • Moscou et l’Ouzbékistan ne filtrent pas les arrivées mais exigent une mise en quarantaine à domicile à l’arrivée.
  • En Asie, Taïwan préfère inciter les voyageurs à s’auto-surveiller en se conformant aux préconisations (port du masque, respect des règles d’hygiène en public, prise de température deux fois par jour…).
  • En Chine, tous les visiteurs seront placés à l’isolement pendant 14 jours (à Pékin seulement).
  • À Hong-Kong et Macao, l’isolement est de mise également pour les touristes ayant séjourné dans les régions françaises de Bourgogne-Franche-Comté et du Grand Est dans les 14 derniers jours. Ils devront obligatoirement être placés en confinement dans des centres gouvernementaux dédiés.
  • Dans le Pacifique, les îles Samoa prévoient une mise en quarantaine immédiate de 14 jours pour les ressortissants français.
  • Le Kirghizistan soumet les voyageurs ayant séjourné en France dans les 30 derniers jours à un bilan de santé à l’aéroport puis à un régime de quarantaine pendant deux semaines.
  • L’île Maurice met également en avant la nécessité pour les voyageurs français de s’auto-confiner pendant la durée recommandée.
  • Depuis le 5 mars 2020, tous les vols internationaux en direction du Turkménistan doivent se poser dans le principal aéroport du pays pour un test de dépistage. En cas de résultat positif, le passager sera placé en quarantaine pour un minimum de 14 jours.
  • Au Chili, les voyageurs en provenance des pays les plus affectés, seront systématiquement placés à l’isolement à leur arrivée.

Israël, Jamaïque, Salvador… : ces pays qui prennent des mesures drastiques

À ce jour, certains pays un peu partout dans le monde ont pris des mesures plus drastiques.

  • L’Arabie Saoudite a suspendu toutes les liaisons aériennes et maritimes avec les zones touchées et les personnes ayant transité ou séjourné en France et dans les autres foyers de l’épidémie sont systématiquement repoussées aux frontières.
  • Le Bhoutan interdit tout voyageur sur son territoire, peu importe sa provenance, tout comme la Corée du Nord.
  • Les États-Unis ont également décidé de fermer leurs frontières aux ressortissants européens pour une durée de 30 jours à compter du 13 mars 2020.
  • Haïti a demandé à ses compagnies aériennes de ne pas transporter de passagers venant des zones à risque.
  • Les îles Marshall refusent les arrivées par les airs et par la mer depuis dix pays jusqu’au 22 mars 2020.
  • L’Inde ne délivre plus de visas de tourisme aux visiteurs français ou à ceux ayant transité en France et annule ceux en cours. La date butoir est pour l’instant fixée au 15 avril 2020.
  • L’Irak a suspendu l’entrée des ressortissants des zones particulièrement touchées.
  • L’Iran a choisi de mettre en place les mêmes mesures que son voisin irakien.
  • Israël et les Territoires palestiniens n’admettent pas non plus les voyageurs qui ont transité ou séjourné dans les zones les plus touchées plus de six heures, sauf s’ils ont la nationalité israélienne et qu’ils sont en mesure de prouver qu’ils ont un lieu de confinement sur le territoire.
  • La Jordanie bannit l’entrée des voyageurs ayant transité ou séjourné en France à partir du 16 mars 2020.
  • Le Kazakhstan, depuis le 11 mars 2020, n’autorise plus l’entrée des voyageurs français sur son territoire.
  • Le Laos défend l’entrée en son sein aux voyageurs participant à un circuit organisé et invitent les voyageurs individuels à une auto-surveillance de 14 jours.
  • La Moldavie a fermé les frontières de sa province de Transnistrie après la découverte d’un cas de COVID-19.
  • La Mongolie a suspendu les délivrances de visa sans limite de durée.
  • Le Salvador a également pris ses dispositions et interdit tout voyageur ayant séjourné ou transité en France en son sein, au même titre que Trinité-et-Tobago.
  • Le Vietnam et le Népal ont provisoirement supprimé l’exemption ou la délivrance de visa de tourisme aux Français.
  • Au sein de l’espace Schengen, la République tchèque a fermé ses frontières à 15 pays dont la France.
  • La Slovaquie a également pris cette mesure de fermeture des frontières aux étrangers.
  • Le Sri Lanka ne délivre plus de visa à l’arrivée aux visiteurs, dont les Français.
  • Le Guatemala, à compter du 12 mars 2020, a décidé que les citoyens européens étaient persona non grata sur leur territoire.
  • Le Liban a listé la France parmi les pays visés par une interdiction d’entrée des voyageurs.
  • La Jamaïque, depuis le 12 mars 2020, refuse les entrées aux personnes ayant voyagé ou transité en France.

La situation est évolutive, pensez donc à surveiller les recommandations du Ministère des Affaires Étrangères avant votre départ.

À lire aussi

Mars 2020
dans « C'est dans l'air »