Les mille visages de Tokyo

A Tôkyô, l’ultramoderne côtoie l’ancien sans aucune disharmonie. Commençons notre tour d’horizon par le sommet de la Tôkyô Skytree !

Tôkyô Skytree est la deuxième plus haute tour du monde après le Burj Khalifa de Dubaï. Ses observatoires, l’un à 350 mètres et l’autre à 450, révèlent une vue à couper le souffle ! Il est toutefois conseillé de s’armer de patience pour y accéder : du fait de son ouverture assez récente, Tôkyô Skytree attire tout à la fois les Tokyoïtes, les touristes japonais et les touristes internationaux. Il y a foule au portillon !

 

Autre lieu d’observation, le bâtiment de la mairie de Tôkyô (Tôkyô Metropolitan Govnernment à Nishi-Shinjuku) propose un très beau point de vue depuis son 45ème étage.
A Ikebukuro, il est également possible d’embrasser les cieux au Sunshine 60.
Enfin, le spot magique de Ropongi Hills se situe tout en haut de la Tour Mori !

Quartier branché fréquenté des étrangers, Roppongi compte de nombreux restaurants, bars et boîtes de nuit.

Dans la Tour Mori se trouvent aussi des boutiques de designers et le Musée d’art Mori, une référence internationale en matière d’art contemporain.

Côté mode, Shibuya constitue un centre majeur avec ses enseignes de prêt-à-porter. Ici, tous les styles se croisent et l’on se dispute le look le plus fashion.

Le carrefour de Shibuya, avec ses larges passages cloutés et son flux de piétons, est emblématique du quartier. La Tour 109 trône en son cœur, véritable temple de la mode !
Ne manquez pas, avant ou après votre séance shopping, de faire une photo avec la statue de Hachiko. Pendant près de dix ans, cette chienne se rendit chaque jour à la gare à la même heure, dans l’espoir de voir revenir son maître décédé. Les Japonais furent tant touchés par sa fidélité qu’ils élevèrent ici un monument hommage. Au fil du temps, cette statue est devenue un lieu de rendez-vous.

Rivale et voisine de Shibuya, Harajuku arbore aussi de nombreuses boutiques de mode et d’accessoires.

Cat Street est la rue des designers et des jeunes créateurs.
Kiddy Land vous plongera dans des univers acidulés et kawaï (mignons) avec ses rayons Hello Kitty, Snoopy, et Rilakkuma.

Le niveau -1 de Laforêt ravira tous les fans de styles gothic et sweet lolita : ici se vendent de superbes créations Alice and the Pirates, Putamayo ou Victorian Maiden. Dans Takeshita-dori, Bodyline pratique des prix moins élevés que ses concurrents.

Enfin, notez que la référence des punks, des goths et des sweet lolitas se trouve à Shinjuku, à OIYoung. Les niveaux 5F à 8F proposent les plus grandes marques : Moi-même-Moitié, h.NAOTO, HellCatPunks, Baby The Stars Shine Bright, tout y est !

Visite culturelle par excellence, Ueno offre l’occasion de se mettre au vert. Dans son parc immense sont disséminés plusieurs temples dont le sanctuaire Tôshô-gû avec ses lanternes de pierre, de bronze, et sa pagode à cinq étages.

 

Ueno accueille aussi un zoo et le Musée national de Tôkyô. Tout le patrimoine japonais semble concentré ici, depuis les vestiges archéologiques très anciens aux estampes, kimonos, étoffes précieuses, pièces de calligraphie, miroirs sculptés…
Le musée compte aussi de sublimes objets laqués, des céramiques, ou encore des armes et des armures médiévales. Prévoyez assez de temps pour parcourir ses inestimables collections !

Autre lieu culturel important, ne manquez pas le Sensô-ji d’Asakusa.
Plus ancien temple de Tôkyô, il est orné de superbes couleurs écarlate, noir, blanc et or. Derrière une première porte portant une lanterne en papier gigantesque s’étend une allée foisonnante de petites échoppes. Au bout, l’imposante porte intérieure Hôzô-mon, renfermant le Hokke-kyô (Sûtra du Lotus, texte sacré), est classée Trésor national.
Enfin, les bâtiments du sanctuaire impressionnent par leurs teintes, leur grandeur, leur magnificence !

 

Il est possible de faire des vœux et d’acheter des porte-bonheur dans les boutiques attenantes. Avec un peu de chance, vous pourrez assister à une cérémonie ou à un mariage, et apercevoir les magnifiques habits traditionnels !

Pour les déplacements à Tôkyô comme dans le reste du pays, le Japan Rail Pass constitue une excellente option.
En automne, les momiji (érables) se parent de couleurs flamboyantes, tandis que les sakura font l’enchantement des Japonais en avril. A cette période, les pique-niques aux parcs d’Ueno ou de Shinjuku sont une institution.

 

L’attitude respectueuse, amicale, la gentillesse et la prévenance des gens sauront, sans aucun doute, vous toucher.
Entre visite de temples, shopping, restaurants à foison (connaissez-vous le goût des vrais sushi ? des tempura ? des teppanyaki ?), escales au karaoké ou dans des salles d’arcades, vous aurez toujours de nouvelles choses à faire et à découvrir.

Tôkyô aux mille couleurs se déguste à son échelle, c’est-à-dire sans aucune modération ! Vous vous en rendrez compte dans le Tokyo des geeks et des otakus.