Blog Bourse des Vols > Galerie Home > Les 8 plus beaux temples de Bangkok

Les 8 plus beaux temples de Bangkok

Les rois Rama ont fondé le Bangkok d’aujourd’hui et nous a laissé des temples radieux. Édifices religieux mais aussi touristiques, les temples de Bangkok retracent son histoire et racontent les plus belles légendes de Thaïlande. Dans ces lieux de culte, la spiritualité impose un code vestimentaire particulier. Il est nécessaire de couvrir ses épaules et ses jambes jusqu’aux genoux lors des visites et de se déchausser. Découvrons ensemble ces lieux magnifiques dans un pays imprégné par le bouddhisme.

Wat Phra Kaeo (ou Kaew) – le Temple du Bouddha d’Émeraude
Le Wat Phra Kaeo (ou Kaew), surnommé le Temple du Bouddha d’Emeraude, est situé au sein du Palais Royal dans le quartier Phra Nakhon, près du fleuve Chao Phraya. Il a été construit par le roi Rama Ier en 1782. Découverte dans un temple au XV siècle puis apportée au palais en 1784, la statue du Bouddha d’Emeraude est un symbole religieux vénéré et respecté des Thaïlandais. Le ticket d’entrée de 500 bahts couvre la visite du palais (hors appartements royaux), du Wat Phra Kaeo et de la Vimanmek House.

Aucune ligne de transports en commun ne permet d’aller jusqu’au Palais. Il est toutefois possible d’emprunter le bateau direction « Chao Phraya Express Boat » (arrêt Tha Chang) accessible à la sortie de la station Saphan Taksin du métro aérien (BTS).

Wat-Phra-Kaeo-image-article

Wat Pho – le Temple du Bouddha Couché
Au sud du Palais Royal se trouve le Wat Pho construit en 1788 par Rama III qui détient l’une des plus imposantes statues de Bouddha. La chapelle du Bouddha Couché construite en 1832 accueille une statue en plâtre de 46 mètres de long recouverte de feuilles d’or. Elle représente Bouddha sur son lit de mort avant l’accès au Nirvana. Sur ses pieds incrustés de nacre sont gravés les 108 états de Bouddha. Le ticket d’entrée est de 20 bahts.

Plusieurs lignes de bus desservent le temple. Vous pouvez par exemple prendre le bus n°32 et vous arrêtez à l’arrêt Wat Pho. Il est aussi possible d’emprunter le métro aérien (BTS) jusqu’à la station Saphan Taksin puis le bateau taxi Chao Phraya Express Boat jusqu’à l’arrêt Tha Thien Pier.

Wat-Pho-image-article

Loha Prasat ou Wat Ratchanatdaram – le Temple du château de métal
Dans le quartier de Phra Nakhon, le Wat Ratchanatdaram est l’un des temples les plus atypiques de Bangkok. Célèbre pour son Loha Prasat (de l’indien, château de métal), le Wat est également composé d’un viharn (salle de prière) et d’un ubosot (salle de l’assemblée). Construit en 1846 par Rama III, le Loha Prasat est inspiré de temples d’Inde et du Sri Lanka. Unique en son genre, il est le seul ouvrage en airain (alliage de cuivre) du pays. Le château possède trois niveaux aux 37 spires métalliques noires symbolisant les 37 vertus nécessaires pour atteindre l’Illumination. Une relique de Bouddha serait située dans le dernier niveau. Le parc du temple est animé par un marché où sont vendues des amulettes protectrices et porteuses de chance. L’entrée vous coûtera 20 bahts.

En prenant le Chaophraya Express Boat jusqu’au Memorial Bridge pier puis un tuk-tuk, vous rejoindrez le wat.

Wat-Ratchanatdaram-image-article

Wat Traimit – le Temple du Bouddha d’Or
Dans le quartier de Chinatown, le Wat Traimit, un petit temple à la façade blanchâtre et aux toitures dorées, cache un merveilleux trésor : le Bouddha d’or. Son histoire commence en 1931 avec la destruction d’un vieux Wat à Bangkok. Une statue de Bouddha d’environ 700 ans y est retrouvée. Jugée sans grand intérêt artistique par les moines, elle s’est révélée être l’ouvrage en or le plus important du monde. Suite à cette découverte, le Wat Traimit a gagné en notoriété et il est désormais possible de voir la statue pour 40 bahts.

Pour arriver au temple, vous pouvez prendre le métro aérien MRT jusqu’au terminus (gare Hua Lompong).

Wat-Traimit--image-article

Wat Arun – le Temple de l’Aube
Nommé d’après la divinité hindoue Aruna, le Wat Arun se situe dans le quartier de Bangkok Yai, au bord du fleuve Chao Phraya, à proximité du Palais Royal et du Wat Pho. Achevé en 1792, le temple est composé d’une tour principale et de quatre prangs abritant des statues de la divinité du vent, Nayu. Le monument de style khmer est recouvert de motifs floraux en porcelaine. Avec sa tour de plus de 80 mètres, la légende dit qu’il serait le premier bâtiment à recevoir la lumière du soleil, d’où son surnom de Temple de l’Aube. L’entrée du Wat Arun coûte 50 bahts.

Le bateau taxi Chao Phraya Express (arrêt Tha Thien) vous amènera sur la rive gauche du fleuve Chao Phraya. Il vous faudra ensuite prendre un bac (bateau-navette) pour rejoindre la rive droite, face au Wat Arun.

Wat-Arun-image-article

Wat Saket – le Temple de la Montagne d’Or
Situé dans le quartier de Banglamphu, à proximité du Wat Suthat, le temple a été construit à l’époque de la dynastie Ayutthaya (1351-1767). Il a été restauré par Rama Ier au XVIII siècle, qui le renomme Wat Saket Ratcha Wora Maha. Sous le règne de Rama V, le chedi est recouvert de petits carrés d’or. Établi sur une colline artificielle, le Wat Saket prend alors le nom de Temple de la Montagne d’Or. Selon les croyances, le chedi contiendrait certains restes de Bouddha. L’entrée dans le temple est gratuite mais pour gravir les 318 marches jusqu’au chedi, il vous faudra débourser 22 bahts. Au fur et à mesure de votre ascension, vous rencontrerez de petites clochettes. La légende dit qu’il faut toutes les faire sonner pour bénéficier d’une vie plus longue.

Pour accéder au temple, vous pouvez prendre le bateau taxi en direction de « Panfa Leelard Pier » et vous arrêter au terminus.

Wat-Saket-image-article

Wat Suthat – le Temple de la balançoire
Terminé en 1847 sous le règne de Rama III, le Wat Suthat Thep Wararam, communément nommé Wat Suthat, est l’un des dix temples royaux de Bangkok. Il est célèbre pour ses peintures murales représentant les 24 vies antérieures de Bouddha. Ce Wat possède le plus grand viharn (salle de prière) de Bangkok dans lequel se trouve un Bouddha de bronze doré haut de 8 mètres. Le long du cloître, vous apercevrez une rangée de statues de Bouddha dorées et noires. Devant le temple, se trouve une immense structure rouge nommée « balançoire géante ». Un ancien rite brahman consacré au dieu Shiva imposait aux moines de se balancer pour décrocher des sacs d’or. Mais la tradition est abandonnée en 1935 du fait de sa dangerosité. Le ticket d’entrée vous coûtera 20 bahts.

Les bus n° 10, 12, 19, 35 ou 42 vous permettront d’accéder au temple.

Wat-Suthat-image-article

Wat Yannawa
Situé dans le quartier de Sathon, le Wat Yannawa surprend par son originalité. Construit lors de la période d’Ayutthaya, il est l’un des temples les plus anciens de Bangkok. Sous le règne de Rama III, le virharn est rebâti en forme de jonque chinoise pour commémorer cette période de transactions maritimes et de prospérité économique. La réplique mesure plus de 40 mètres de long. Les chedis ont remplacé les mâts et la cabine de commande est une salle de prière. Le bâtiment est divisé en deux avec un lieu de culte et un centre de soins traditionnels. L’entrée du Wat est gratuite.

Vous pouvez prendre le BTS (métro aérien) jusqu’à la station Saphan Taksin pour attenidre le temple.

Wat-Yannawa-image-article

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.