Blog Bourse des Vols > Actualités > Londres interdit les chauffeurs Uber

Londres interdit les chauffeurs Uber

La régie des transports en commun de Londres (TfL) a décidé de retirer à Uber sa licence à opérer à Londres dans un souci de sécurité.

femme-qui-attend-desesperement-son-uber-format-image-article

Le 22 septembre 2017, la régie des transports en commun de Londres (TfL), présidée par le maire de Londres Sadiq Khan, a annoncé qu’elle n’autorisait plus Uber à opérer à Londres à compter du 30 septembre 2017. Ses détracteurs, l’Association des chauffeurs licenciés, entre autres, ont salué cette décision.

Depuis son apparition dans la capitale anglaise en 2012, la société américaine de véhicules de transport avec chauffeur a dû faire face à diverses critiques et controverses. Uber est notamment critiqué pour ses lacunes en matière de sécurité. L’entreprise est en effet accusée de ne pas vérifier les antécédents judiciaires de ses chauffeurs et de ne pas reporter certains crimes auprès des autorités. Les conditions de travail de ses chauffeurs cristallisent également les tensions.

BR-5972_LAjandrive16_MG_a02-article

Londres étant l’un de ses plus importants marchés avec 40 000 chauffeurs et près de 3,5 millions d’utilisateurs, Uber a annoncé sa volonté de contester la décision en justice. Ainsi, même si la société perd sa licence le 30 septembre, elle pourra continuer d’opérer durant la durée de la procédure légale. Uber s’est aussi déclaré prêt à faire des concessions en ce qui concerne la sécurité de ses passagers et l’amélioration des conditions de travail de ses chauffeurs.

Depuis l’annonce de la décision, près de 580 000 personnes ont signé une pétition pour afficher leur soutien à la compagnie américaine.

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.