Entre Orient et Occident, Istanbul la Magnifique

A cheval sur l’Europe et l’Asie, Istanbul est une ville vivante riche de son passé.
Ambiance animée et chaleureuse, art de vivre et splendeurs architecturales, vous voici dans la cité de la Sublime Porte !

Comment aller à Istanbul en avion ?

Les vols Paris – Istanbul sont fréquents et plusieurs compagnies aériennes desservent la ville comme Lufthansa avec une escale à Francfort, Austrian Airlines via Vienne, Swiss International Air Lines via Zurich, ou encore Turkish Airlines et Air France. Proche de l’hexagone, votre trajet durera 3h30 en vol direct. Bienvenue à l’aéroport international Atatürk, situé à 28 kilomètres du centre, à l’Ouest d’Istanbul.

Merveilles historiques

« Byzance » et « Constantinople » furent un jour les noms glorieux d’Istanbul, deuxième capitale de l’empire romain dans l’antiquité. Trace de son rayonnement, l’église byzantine Saint-Sauveur-in-Chora constitue une véritable merveille avec ses fresques et ses mosaïques d’or. L’actuelle basilique Sainte-Sophie (Ayasofya), dédiée à la Sainte-Sagesse, fut édifiée à partir de 532. Colonnes de marbre, porphyre rouge et vert soutiennent et ornent sa structure magnifiée d’un dôme.

Autre lieu de culte, la Mosquée bleue impressionne avec ses six minarets. Décrié pour son orgueil (la mosquée égalait alors la grande Ka’ba de La Mecque), le sultan préféra payer à la Ka’ba un septième minaret plutôt que de revoir la sienne ! Mosaïques bleues, calligraphies et vitraux forment un intérieur somptueux, éclairé par deux cent fenêtres où perce une lumière céleste.

Le Palais de Topkapi, résidence des sultans, de leur harem et de leur personnel, constitue une visite de choix. Très luxueux, le Palais de Dolmabahçe plonge aussi le touriste dans l’admiration. Souvent comparé au château de Versailles, il possède de magnifiques salles dans un style alliant baroque, rococo et renaissance turque. Il abrite le plus grand lustre du monde en cristal de Bohême, cadeau au sultan de la reine Victoria.

Curiosité romantique

Yerebatan Sayabi (la citerne basilique), offre un spectacle quasi mystique. Au creux de cette salle souterraine à immenses colonnades était stockée l’eau potable alimentant le palais de l’empereur Justinien, puis celui de Topkapi. Aujourd’hui, son atmosphère calme et ses lumières tamisées en font une pause bienvenue dans le tumulte de la ville. Au bas de deux colonnes de marbres, la tête renversée de la Gorgone Méduse toise les visiteurs hardis !
Construite en 1368 par les Gênois, Galata Kulesi (la Tour de Galata) offre une belle vue sur la cité et ses environs.

Des ruelles bouillonnantes

Enfin, que serait Istanbul sans son dynamisme et ses rues trépidantes ? L’Avenue Istiklal, traversée par de charmants tramways de bois, grouille de vie, de magasins et de restaurants. Le Grand Bazar, l’un des plus grands marchés couverts au monde, compte plus de trois mille boutiques réparties sur 200 000 mètres carrés. Tapis, artisanat, produits de bouche, on trouve tout dans cette caverne d’Ali Baba.

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, cette ville n’a pas fini de vous éblouir !

À lire aussi
Les clichés ont la vie Turqu(i)e
Octobre 2015
dans « Les incontournables »