Décollage pour la Jamaïque, le pays du reggae

Il se dit que « Bob Marley a placé la Jamaïque sur la mappemonde ». Véritable symbole de l’île, le reggaeman lui a offert une notoriété qui traverse toutes les langues et les frontières. Près de 40 ans après sa mort, le visage de celui que l’on surnommait « Le Lion » est présent à chaque coin de rue de l’île tant il a laissé son empreinte. Pèlerinage sur les traces d’une icône au pays des rastas qui aurait célébré ses 75 ans ce 6 février 2020.

Comment se rendre en Jamaïque

Installez-vous confortablement dans votre siège et prévoyez des occupations car le trajet sera long.  Il n’existe en effet pas de vol direct reliant la France à la Jamaïque. Comptez donc environ 15h30 de vol en moyenne entre les aéroports de Paris Roissy-Charles de Gaulle ou Paris Orly et l’aéroport de Kingston-Norman Manley. Selon votre vol, vous effectuerez une ou deux escale. Air France, Air Canada, American Airlines ou British Airways transportent les voyageurs. Vous devrez débourser  816 € en moyenne pour séjourner en Jamaïque. Attention, avec la haute saison, pendant les vacances de Noël et de Pâques (août et décembre), le nombre de touristes augmente et les prix également. Il s’agit de la période touristique avec des températures s’élevant de 18 à 35°C. Vous profiterez des températures les plus agréables en fin et début d’année.

 

Faites connaissance avec Bob Marley

Un voyage au pays du reggae se doit de débuter par Kingston, capitale de la Jamaïque. Poussiéreuse et désordonnée, Kingston reste tout de même un endroit indispensable pour tous les fans de reggae et de Bob Marley. La ville abrite le fameux studio d’enregistrement  Tuff Gong International Studio, où a été enregistré Survival, le premier album de Bob Marley & The Wailers. Autre lieu incontournable à voir à Kingston, la demeure de Bob Marley, située au 56 Hope Road. Depuis 1985, la maison a été réhabilitée en musée, retraçant toute la vie de l’artiste. On y découvre ainsi sa chambre, l’arbre sous lequel il jouait de la guitare, ses pulls rastafari etc…

Une icône en son pays

Vous pouvez aussi découvrir un autre lieu où Bob Marley a séjourné, l’hôtel de son producteur, le Blue Hills Moutains ensuite renommé Stawberry Hills. Les touristes y admirent des centaines de disques d’or à l’effigie du « Lion ». La disparition de Bob Marley en 1981 a été un véritable choc pour la Jamaïque et pour le monde entier. La tombe de Bob Marley située à Nine Miles, le village natal du chanteur, devient alors un lieu de recueillement pour les fans de l’artiste. La tradition veut que l’on fume de la ganja en tournant autour de la tombe du musicien. Et enfin, dernier lieu et non des moindres  à visiter, l’Independance Stadium. Bob Marley y a donné de nombreux concerts, mais c’est surtout ici que des milliers de personnes lui ont rendu un dernier hommage en 1981.

L’émotion est encore palpable. La voix de Bob semble encore s’élever pour chanter « Let’s get together and feel alright »…

À lire aussi
Yes, you could be loved in Jamaique
Janvier 2016
dans « Les incontournables »