La Suisse, Zurich d’aimer

Oubliez le chocolat, le coucou affreux de votre grand-tante et les comptes en banque bien garnis et bien planqués. La Suisse c’est aussi Zurich, une ville dynamique au patrimoine culturel riche, en voici la preuve.

A mille lieues des clichés suisses, Zurich West est le quartier branché de la ville. Dans un décor resté industriel, les anciennes usines ont été prises d’assaut par les artistes et les hipsters qui en ont fait leur spot favori.
Le Musée du Design de l’école d’art de Zurich, qui a pris ses quartiers dans une ancienne laiterie, donne le ton. Ici, l’ambiance est décalée.

Les modeux, les designers et les bien nés se pressent pour se régaler de nourriture créative ou de « comfort food » dans un des nombreux restaurants ou cafés du coin, ou pour faire du shopping au Im Viadukt.
Cet ancien viaduc de chemin de fer a été reconverti en centre commercial qui abrite boutiques de mode et de déco vintages et un marché alimentaire. Vous pourrez même prendre un cours de tricot donné par une mamie et twisté par un artiste à la Senior Design Factory.

C’est aussi à Zurich West que vous trouverez le Centre d’art contemporain Löwenbräu, installé dans une ancienne brasserie. Il regroupe les galeries les plus pointues du pays, le Musée expérimental Migros et la plaque tournante de l’art contemporain qu’est le Kunsthalle.

La vie nocturne zurichoise bouge au rythme des clubs : fêtes électro, tubes des années quatre-vingts, bar rock, à vous de choisir. Pourquoi ne pas assister à l’une des soirées organisées par le Cabaret Voltaire, sur la Spiegelglasse, berceau mythique du dadaïsme fondé par Tristan Tzara et toujours en activité ?

Avant cela, vous aurez arpenté les rues de la ville en tout sens afin de dénicher les sculptures d’artistes internationaux disséminées ici et là. L’Ange gardien de Niki de Saint Phalle protège les voyageurs qui transitent par la gare centrale de Zurich. La Sheep Piece d’Henry Moore paît tranquillement au bord du lac tandis que l’Eurêka de Jean Tinguely fait marcher ses roues dans le parc du Zürichhorn.

C’est dans ce parc que vous trouverez aussi le délicieux Chinagarten et ses pagodes rouges et vertes entourées de bambous et de cerisiers, ainsi que la dernière construction de Le Corbusier, toute de verre et de métal.
L’art moderne s’expose aussi dans les églises
: Chagall a réalisé cinq vitraux pour la Fraumünster, tandis que la Grossmünster abrite de délicats vitraux abstraits signés Sigmar Polke.

Loin de l’ennui poli que peut inspirer la Suisse aux citadins pur jus, Zurich s’avère être une destination incontournable pour ceux qui rêvent de mixer grand air et tourisme urbain. Avec sa scène artistique plus vivante que jamais, Zurich est définitivement une ville avec laquelle il faut compter.

À lire aussi
La Suisse, naturellement !
Octobre 2014
dans « Les incontournables »