Le Vietnam, Ho Chi Minh(gnon) !

Trépidante, énergique, mouvementée… les adjectifs ne manquent pas pour qualifier Ho Chi Minh. S’il est vrai que les scooters sont rois ici, la plus grande ville du Vietnam – devant Hanoi, la capitale – ne se résume pas à une mégalopole bruyante. Pour qui sait l’apprivoiser, elle recèle de trésors, héritages de son passé et d’une culture savamment perpétuée. Accrochez-vous bien, Ho Chi Minh Ville vaut vraiment le coup !

C’est dans le centre-ville que commence inévitablement la promenade. A certains endroits, vous vous surprendrez à vous croire en Europe. Rien d’étonnant à cela, car le Vietnam a été colonisé, notamment par la France. A Ho Chi Minh Ville, l’influence française est particulièrement visible dans le centre-ville. Levez les yeux vers la cathédrale Notre-Dame. Construite en briques rouges avec deux clochers durant la seconde moitié du XXe siècle, son architecture imite celle de Notre-Dame de Paris, mais dans des dimensions réduites.

Bon à savoir : jusqu’en 1975, Ho Chi Minh Ville s’appelait Saïgon. Les locaux ont encore tendance à la nommer ainsi, mais aujourd’hui Saïgon désigne le district 1, soit le centre-ville.

Juste à côté, la Poste centrale (Buu Dien) est un autre monument typique de l’époque coloniale. Elle a été construite entre autres par Gustave Eiffel entre 1886 et 1891 et se caractérise par une charpente métallique, des corniches avec des motifs khmers et français, un vaste hall, des comptoirs en bois ainsi que de belles cartes du XVIIIe siècle. Certains architectes y voient une ressemblance avec l’ancienne gare d’Orsay. Pour voir d’autres bâtiments coloniaux, rendez-vous à l’Opéra d’Ho Chi Minh (réplique du Petit Palais de Paris), à l’Hôtel de Ville ou aux hôtels Continental et Majestic.

Dans un tout autre genre, le Palais de la Réunification mérite aussi qu’on s’y arrête. Rectangulaire, sa façade des années 1960 (il a été reconstruit à la suite de bombardements) renferme un lieu chargé d’histoire. C’est ici qu’a été proclamée la libération du Sud du Vietnam et qu’ont résidé les présidents de ce gouvernement. Aujourd’hui, on peut visiter des pièces telles que la salle des banquets, la salle des conférences, le bureau du Président ou la salle d’apparat.

Bon à savoir : l’entrée est payante, mais bon marché (30 000 dongs, soit environ 1,2 €).

Ho Chi Minh est une ville qui a beaucoup souffert dans le passé et n’a pas été épargnée par la guerre. Visitez le Musée des vestiges de la guerre pour vous faire une idée du terrible conflit qui opposa une partie du Vietnam aux États-Unis, de 1955 à 1975. A l’extérieur, vous trouverez des tanks et avions et à l’intérieur de nombreux témoignages de l’époque (photos, objets, explications).

Bon à savoir : le Musée des vestiges de la guerre expose des images ou des reconstitutions très dures. Peut être choquant pour les plus jeunes.

Changement d’ambiance à Cholon, le quartier chinois. Véritable ville dans la ville, on y trouve de tout, et à toute heure du jour et de la nuit (cholon signifie « le grand marché ») ! Ce quartier animé abrite des lieux sacrés qu’il serait dommage de manquer, notamment autour du boulevard Nguyen Trai. Les pagodes Phuoc An Hoi Quan, Quan Am et Thien Hau comptent parmi les plus belles de la ville, de même que la pagode de l’Empereur de Jade ou le temple hindou de Mariamman. Attention toutefois à se montrer vigilant dans ce quartier où la circulation peut être chaotique !

Bon à savoir : on estime qu’il y a en moyenne un scooter par habitant à Ho Chi Minh Ville. Quand on sait que la ville compte plus de 7 millions de résidents… De quoi expliquer la densité du trafic.

Toutes ces pérégrinations ouvrent l’appétit. Ça tombe bien, vous voilà dans le quartier idéal ! A Cholon, est installé le plus grand marché d’Ho Chi Minh, celui de Ben Thanh. Idéal pour manger sur le pouce. Sinon, il suffit de s’aventurer dans les petites cantines que vous trouverez partout dans les rues pour découvrir les mets les plus typiques du Vietnam. Évidemment, on goûte au phô, la soupe à base de bouillon de bœuf et de nouilles de riz. Autres plats qui feront chavirer vos papilles : les banh mi, le com tam, le hu tieu et les buns.

Bon à savoir : le marché de Ben Tanh est ouvert tous les jours de 6h à 17h… et de 18h à 22h pour le marché nocturne !

Dépaysement garanti à Ho Chi Minh ! La ville, qui offre un savoureux mélange de tradition et de modernité, saura vous envoûter à coup de baguettes.

En pratique

S’y rendre : vols directs avec Vietnam Air ou Air France au départ de Paris CDG.
Se déplacer : moto-taxi pour les plus aventuriers, bus pour les plus organisés. Prévoir du temps car les embouteillages sont une réalité quotidienne à Ho Chi Minh Ville, mais un budget peu élevé (comptez 1,5 € la petite course en moto-taxi et moins de 20 centimes le ticket de bus).
Se loger : on peut se loger pour des sommes très modiques à Ho Chi Minh Ville. Dans le quartier de Pham Ngu Lao par exemple, il est facile de trouver des chambres pour 10-15 dollars la nuit.

À lire aussi
Ad Vietnam aeternam
Août 2015
dans « Les incontournables »