Blog Bourse des Vols > Astuces et conseils > Conseils pour séjourner à Los Angeles

Conseils pour séjourner à Los Angeles

Trépidante et bouillonnante, la cité des anges se réinvente chaque jour. En moins d’un siècle et avec plus de 18 millions d’habitants, elle est passée d’un village perdu en plein désert à l’une des mégalopoles les plus imposantes du monde. Composée de 88 quartiers et sans réel centre-ville, Los Angeles arrive à la deuxième place des plus grandes (et peuplées) villes des États-Unis, derrière New York. Sacro-sainte de l’American way of life, la cité est à l’origine du roller, du jogging et du body-building et où les 320 jours d’ensoleillement favorise ce culte du corps poussé à l’extrême. Si comme Mélissa, la grande gagnante de notre jeu concours, vous souhaitez visiter Los Angeles, voici nos conseils.

los-angeles-palm-trees-image-article

Démarches administratives
Depuis le 1er avril 2016, seuls les détenteurs d’un passeport biométrique sont exemptés de visa, dans le cadre du Visa Waiver Program ou VWP. Les autres doivent faire une demande de visa auprès du Consulat ou de l’Ambassade américaine en France. Pour les séjours touristiques ou d’affaires ne dépassant pas 90 jours, le visa n’est pas demandé à condition d’avoir sollicité et obtenu l’ESTA. Rendez-vous sur le seul site habilité par les autorités américaines et comptez 14 $ pour la procédure.

passeport-image-article

Choix du quartier
Savoir où établir ses quartiers lorsque c’est la première fois que l’on se rend à Los Angeles, ce n’est pas toujours évident. Faut-il dormir au plus près des étoiles sur Hollywood Boulevard et son célèbre Walk of Fame ? Côtoyer les stars de Beverly Hills et se la jouer Pretty Woman sur Rodeo Drive ? Prendre le large, direction les plages de Venice Beach et de Santa Monica ? Ou s’arrêter à Downtown goûter aux délices des restaurants branchés ?

santa-monica-image-article

Hollywood boulevard est un incontournable. Prévoyez une balade en journée mais évitez le quartier la nuit. Il n’est pas très bien fréquenté… Beverly Hills ne se présente plus. La série éponyme ou le film Pretty Woman en a déjà dressé un élogieux portrait. Ce quartier est proche de Santa Monica, de Venise Beach et de Melrose avenue. Melrose Avenue est destiné aux aficionados de shopping et de coffee shop. Toutes les adresses du moment s’y trouvent !

Santa Monica ne fait, à proprement parler, pas partie de Los Angeles, mais reste un quartier immanquable : en bord de mer, la promenade piétonnière Santa Monica Promenade y est très agréable. A noter que les hôtels ne sont pas donnés. A conseiller à ceux qui n’ont pas de voiture car vous pourrez tout faire à pied. Downtown est un quartier qui a été longtemps délaissé par les touristes à cause de sa mauvaise fréquentation. Depuis, les restaurants banchés et les hôtels tendances ont conquis l’espace pour lui donner un nouvel élan. Pour une visite oui, mais pour y passer une nuit à éviter car le quartier est situé très loin de Melrose, Beverly Hills, West Hollywood et Santa Monica, entre autres.

Se déplacer à Los Angeles
Ville tentaculaire, Los Angeles est infernale lorsqu’il faut prendre la voiture. Bretelles, échangeurs, embouteillages monstres et circulation épouvantable… Pour se dépêtrer de la fourmilière, équipez-vous d’une bonne carte ou d’un GPS. Mais si les embouteillages sont légion, c’est que la voiture est totalement adaptée à la découverte de la ville. La cité des anges s’étend sur 1 300 km². Imaginez, 71 km séparent le point le plus au nord de la ville à celui situé à l’extrême sud. A noter : les places de parking sont rares. Assurez-vous qu’à votre hôtel vous disposez bien d’une place. Dans la ville, le prix des parkings est très élevé mais ne vous garez pas dans la rue, de grosses amendes vous y attendent… Les règles de stationnement sont en effet très compliquées à comprendre.

city-traffic-image-article

  • Les axes principaux : La Pacific Coast Highway (le long de la côte pacifique) – L’Interstate 5 (Golden Gate State freeway) – L’Interstate 10 (Santa Monica freeway) – L’Interstate 405 (San Diego freeway.
  • Les rues à ne pas manquer : Rodeo Drive – Hollywood Boulevard – Sunset Boulevard – Mulholland Drive – Melrose Avenue

Voiture
Réservation à l’avance indispensable. La plupart des grands loueurs proposent un tarif spécial Internet (non remboursable, ni modifiable, prépaiement en ligne).

Quelques astuces à connaitre :

  • Le choix du modèle se fait sur place et le surclassement est courant. Généralement, les voitures américaines sont des automatiques.
  • Vous n’êtes pas obligé de prendre toutes les options proposées, c’est facultatif, vous êtes en droit de refuser.
  • Les abréviations utiles. Responsabilité Civile : LIS (Liability Insurance Supplement) ou SLI (Supplemental Liability Insurance). Assurances multirisques : CDW (Collision Damage Waiver) ou LDW (Loss damage Waiver),
  • Aux États-Unis, le carburant s’exprime en « gallon » (1 gallon est environ égal à 3,8 litres).
  • Sur la route, il y a beaucoup de contrôles, les forces de l’ordre étant très présentes. Respectez bien les limitations de vitesse.

Métro
Beaucoup d’habitants n’ont jamais pris le métro de leur vie ! Il ne dessert que peu de quartiers car la ville est bien trop étendue. Downtown, centre névralgique du métro, possède toutes les lignes (six au total). Tarif : 1,75 $ le ticket à l’unité – 7 $ le pass 1 jour – 25 $ le pass 1 semaine.

vue-aerienne-image article

Bus
Le système des bus n’est pas très simple d’utilisation et la vitesse n’est pas foudroyante… Comptez moins de 2 $ pour un ticket de bus. Pour ne pas trop vous y perdre, calculez vos itinéraires à l’avance via le site metro. Imprimez différents itinéraires possibles car il n’est pas rare d’attendre un bus qui n’arrive jamais… Pensez à bien vérifier les horaires (circulation stoppée en après-midi ou en week-end, par exemple). Faites l’appoint dans le bus, la monnaie ne vous sera pas rendue. L’idéal ? Avoir une carte de bus qu’il est possible d’acheter dans le métro. Comme en France, le bus ne s’arrête pas à tous les arrêts. Il faut demander l’arrêt pour descendre.

Astuce : empruntez le bus LAX FlyAway. C’est la navette qui relie l’aéroport de Los Angeles (LAX) au centre-ville (et vice versa) : Union Station (LA Downtown), Westwood (LA Ouest), Santa Monica, Hollywood, Long beach… Pas besoin de réserver. Tarifs : de 8 à 10 $, selon destination (8 $ pour Hollywood) et le paiement se fait obligatoirement par CB.

Devise et Taux de change
La devise des États-Unis est le Dollar (USD). 1 € = 1,13 $ – 1 $ = 0,88 € (Le taux de conversion est communiqué à titre indicatif car variable).

A lire aussi : New York VS Los Angeles

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.