Cédez au chant de la sirène à Copenhague

Sur le port de Copenhague, la Petite Sirène, célèbre personnage d’Andersen, attire les voyageurs de tous horizons. Véritable gardienne de la ville, elle veille sur une cité au passé aussi riche que rayonnant. Et pour cause ! Centre politique, économique et culturel du pays, la capitale danoise regorge de pépites à découvrir au plus vite.

Copenhague est avant tout une ville royale. Pour en prendre la mesure, rendez-vous dans le quartier de Frederiksstaden. Les avenues Bredgrade et Store Kongensgade rivalisent par l’élégance de leurs façades. En empruntant Frederiksgade, vous arriverez tout droit sur l’Amalienborg Slotsplads. Cette place octogonale accueille quatre palais néoclassiques, résidences d’hiver de la famille royale. Elle fut agencée au XVIIIe siècle, pour fêter le tricentenaire de la dynastie des Oldenborg. Au centre, trône la statue équestre de Frédéric V.
Un peu plus au nord, possibilité d’une balade champêtre dans le parc de Kastellet. Cette forteresse édifiée par Christian IV pour la défense de la ville et de ses souverains compte parmi les mieux préservées d’Europe.

Côté château, Copenhague n’est pas en reste. Rendez-vous à celui de Rosenborg, à quelques pas de là. Vous n’êtes pas dans un conte de fée, mais dans un palais du début du XVIIe siècle, qui servit pendant un temps de résidence d’été aux têtes couronnées. Tout inspire la magnificence : les pièces somptueuses restées en leur état d’origine, les portraits des rois et reines, le mobilier d’époque, mais surtout les joyaux de la couronne. Épée de Christian III (sertie de pierres précieuses), couronne de Christian IV, diamants de la reine Margrethe II… les plus belles pièces se donnent à voir ici.

Autre château tout aussi impressionnant, celui de Christianborg, sur l’île de Slotsholmen. Vous voilà au cœur politique du royaume, car l’édifice est le siège du Parlement danois (le Folketing), de la Cour suprême et du Ministère d’État. C’est également ici que la Reine reçoit les chefs d’État et donne ses audiences et réceptions. Le château de Christiansborg a été reconstruit sur les ruines d’un château vieux de 800 ans. A ne pas manquer : les tapisseries du hall d’entrée, qui retracent des siècles d’histoire.
Si vous en voulez encore plus, poussez la promenade jusqu’à Hilerod, une jolie ville à 35 kilomètres de Copenhague. Vous y découvrirez le château de Frederiksborg, l’un des plus beaux de la Renaissance, et ses jardins enchanteurs.

Copenhague peut aussi se targuer d’être une capitale artistique digne de ce nom. Amis des musées, vous y trouverez votre bonheur ! On ne déroge pas au Musée des Beaux-arts. Rubens, Rembrandt, Le Titien, Picasso, Munch, Cranach, Jorn… Les plus grands y sont exposés. Pour voir des toiles françaises, arpentez la Glyptothèque Ny Carlsberg. On peut également y admirer des antiquités égyptiennes, grecques et romaines, des sculptures romantiques ou des œuvres impressionnistes. Si vous désirez en savoir plus sur l’histoire du Danemark, plus particulièrement les Vikings, allez de ce pas au Musée national (entrée gratuite).

La grande majorité de la population danoise est chrétienne (église luthérienne). Rien de surprenant donc à ce que Copenhague compte quelques clochers emblématiques. Dans le quartier de Christianshavn, levez les yeux vers Vor Frelsers Kirke, l’église Notre-Sauveur. Elle est connue pour sa flèche en spirale dorée et son clocher en colimaçon. De 8h à minuit, prêtez l’oreille au carillon ! Autre bâtisse de taille, Frederikskirken, l’église de Frederik V. En réalité, tout le monde ici l’appelle Marmorkirken, à savoir l’« église de marbre ». De forme ronde, elle possède l’un des plus hauts dômes d’Europe et rappelle la basilique saint-Pierre de Rome.

Loin d’être une ville tournée vers le passé, Copenhague compte parmi les villes les plus modernes du monde. Un coup d’œil sur l’architecture de la capitale suffit : si les monuments classiques sont légion, les artistes contemporains ont également su renouveler la silhouette de la ville. A voir en priorité : l’Opéra de Copenhague, édifié en 2005 par Hennning Larsen, le Koncerthuset, une vaste salle symphonique en forme de cube bleu achevée en 2009 ou encore la Bibliothèque royale, couverte de dalles de marbre sombre, surnommée le « Diamant Noir » par les habitants.

Pour finir, attaquez-vous aux symboles de la ville. Pas de séjour à Copenhague sans une visite à la Petite Sirène, tout droit tirée du conte d’Andersen ! La sculpture a beau être petite (1,25 mètre de haut), elle attire un flot ininterrompu de visiteurs et incarne plus que toute autre la capitale. Faites également un tour du côté de Rundetarn, la Tour Ronde reconnaissable à sa brique rouge. A l’origine, elle a été construite comme observatoire astronomique. Beau panorama en perspective ! Et pour rencontrer les habitants de Copenhague, flânez sur la place de l’Hôtel de Ville, lieu de rendez-vous incontournable.

Fière de son passée et profondément moderne, la capitale danoise a décidément tout pour plaire !

À lire aussi
Un pays qui se Danemark des autres
Novembre 2015
dans « C'est dans l'air »
Balade à Copenhague
Août 2016
dans « C'est dans l'air »