Faites vos jeux à Macao !

Avec ses trente-six casinos concentrés sur ses vingt-neuf kilomètres carrés de superficie, Macao n’usurpe pas sa réputation sulfureuse d’enfer du jeu.
L’atmosphère extrêmement kitsch qui règne dans cette presqu’île en face de Hong-Kong est pourtant contrebalancée par les influences portugaises de cet ancien comptoir.
Les hôtels casinos macanais, tous ouverts vingt-quatre heures sur vingt-quatre et certains étant construits sur l’eau, rivalisent de dorures et de lumières pour attirer les joueurs réguliers aussi bien qu’occasionnels.
Le sens de la démesure qui y règne est à faire pâlir d’envie les casinos de l’autre grande ville du jeu qu’est Las Vegas. Mais quand vous serez à Macao, rester enfermé devant une table de baccara serait une cruelle erreur.
Rendez-vous plutôt sur la place Largo Do Senado. Cette petite fontaine entourée de bâtiments colorés ne dépassant pas deux à trois étages est une enclave portugaise au beau milieu du tohu-bohu chinois.
La place est un point de rendez-vous, un lieu de rencontre où l’on se retrouve pour prendre un verre, manger un morceau ou s’abriter du soleil qui cogne sur Macao en déambulant sous les arcades.
Profitez bien de la place, car elle est exceptionnellement aérée par rapport au reste de la ville.
La cuisine locale mélange avec bonheur les saveurs chinoises et portugaises.
Les fruits de mer, la morue et le poulet mêlés de racines de lotus croquantes et de champignons noirs s’enrobent d’épices parfumées et savoureuses qui ne manqueront pas de vous ravir le palais.
Une fois rassasié, partez à la découverte des nombreuses églises baroques et des temples bouddhistes ou taoïstes qui jalonnent le paysage.
Le temple d’A-Ma, dressé avant même la construction de la ville, est incontestablement le plus beau. Il regroupe plusieurs pavillons de pierre consacrés à des divinités chinoises où le rouge de feu le dispute au vert de jade, sur les hauteurs de la colline de la Barra.

Au milieu des pétards qui explosent pour éloigner les esprits, vous trouverez un arbre à vœux auquel vous pourrez suspendre votre souhait noté sur un papier.
L’autre temple à voir, celui dont la beauté rivalise avec A-Ma, est le temple dédié à la déesse de la miséricorde, Kun Iam Tong.
Dans la cour qui l’entoure trône, majestueux, l’Arbre des amoureux aux branches entrelacées.
Héritage lusophone, la chapelle Saint François Xavier présente une façade jaune citron qui la rend ultra moderne. Elle est le centre du petit village de Coloane, ancien haut lieu de la piraterie.
Le Portugal a également laissé derrière lui la forteresse de Guia. Construite autour du plus vieux phare chinois, elle a été conçue pour protéger Macao des attaques par voie maritime.
Facilement accessible depuis Hong-Kong, Macao est la destination parfaite pour une échappée originale si vous séjournez dans la perle de l’Orient.
N’oubliez pas de passer par les petites îles voisines de Coloane et Taipa, qui vous procureront le calme qui vous manquera.