Dansez avec Salvador de Bahia

Troisième plus grande ville du Brésil, Salvador de Bahia est le bijou baroque du Nordeste. Dans cette ville aux 365 églises, le mélange des cultures européenne et africaine instaure une atmosphère unique.

Salvador de Bahia est scindée en deux entités, ville haute et ville basse, entre lesquelles vous circulerez en empruntant… un ascenseur !
Haut de plus de 70 mètres, l’ascenseur Lacerda est en béton armé tendance Art Déco et relie Praça Visconde de Cayrú (en bas) et la Praça Thomas de Souza, qui offre une vue imprenable sur la ville basse et sur la Baie de tous les saints, en contrebas.
En haut, le quartier historique du Pelourinho est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985. Ici, la musique résonne nuit et jour dans les rues, des rythmes afro-brésiliens qui rappellent les racines profondes du Brésil.

Dans les rues pavées encadrées de maisons de couleurs vives converties en boutiques de souvenirs, vous vous ferez attraper la main au vol par une diseuse de bonne aventure ou croiserez des danseurs exécutant quelques mouvements de capoiera torse nu, avec une facilité insolente qui ne manquera pas de vous rendre jaloux.

La culture afro-brésilienne s’expose au Museu Afro-Brasileiro. Les salles d’exposition retracent le parcours des esclaves venus au Salvador depuis l’Afrique, et vous feront découvrir cette religion qui vous était probablement inconnue jusqu’alors : le candomblé.

Peut-être réussirez-vous à vous faire inviter à une cérémonie. Là, un peu à l’écart du groupe de participants intégralement vêtus de blanc, vous les verrez rentrer en transe au son des tambours afin d’éloigner les mauvais esprits.

Les cérémonies dédiées aux orixás, ces divinités du candomblé, se déroulent traditionnellement dans les paroisses de Casa branca ou de Gantois, où se visite la maison de la plus grande initiatrice.
En pénétrant dans l’église Nosso Senhor do Bonfim, très importante pour les pratiquants de candomblé, vous y verrez les nombreux fitas colorés censés porter chance, et les offrandes déposées dans la Sala dos Milagros.

Le soir venu, admirez le coucher de soleil sur l’Atlantique depuis le phare de Barra, sur les pentes de la colline qui font face à l’eau. C’est un lieu de rencontres incontournable pour débuter une soirée à Salvador, en écoutant les Bahianais gratter leur guitare. Le phare jouxte le fort de Barra, construit par les Portugais.

Puis dirigez-vous vers le petit théâtre niché au cœur du Pelourinho pour assister, des étoiles plein les yeux, à une représentation du Balé Folclórico de Bahia.

Les numéros de samba, de capoiera et de danses traditionnelles brésiliennes s’enchaînent à un rythme effréné, exécutés par des danseurs vêtus de costumes extraordinaires. Les divinités du candomblé sont elles aussi représentées. En moins d’une heure, vous voilà devenu spécialiste de la musique de Bahia !

Loin du bling-bling de Rio de Janeiro et des plages de Copacabana, la reine de la capoeira évoque le Portugal des temps anciens.

Près de Salvador de Bahia, les tortues de mer se meuvent avec lenteur (et bonheur !) sous les cocotiers. N’attendez plus pour les imiter !

À lire aussi
Brésil, suivez le rythme
Mai 2015
dans « Les incontournables »
Carnaval de Rio de Janeiro
Septembre 2015
dans « C'est dans l'air »