Les meilleurs aéroports pour le travail à distance

Si vous cherchez à rentabiliser votre temps en attendant votre vol, découvrez sans attendre les meilleurs aéroports pour travailler

Voyageurs d’affaires, cette étude devrait vous plaire… Pour beaucoup, l’aéroport est devenu une partie intégrante de la vie professionnelle. Alors, impossible de voir le fait de voyager comme du temps perdu. Profitez, au contraire, de ce temps alloué pour vous avancer dans votre travail. Toutefois, l’environnement de certains aéroports ne permet pas d’être des plus productifs : bruyant, agité, pas de place, surtout si vous ne travaillez pas dans un salon privé. Alors, PowWowNow, une agence spécialisée dans les téléconférences, a réalisé une étude approfondie révélant les meilleurs aéroports pour le travail à distance.

Les grands gagnants

Si vous devez travailler à l’aéroport, les sites européens et asiatiques offrent les meilleures conditions. La palme du meilleur aéroport où il fait bon travailler en attendant son vol est décernée à l’aéroport japonais de Narita à Tokyo. Réalisant un très bon score dans chaque catégorie, avec une note globale de 7,4 et possédant moins de voyageurs que les autres aéroports (un peu plus de 40 millions). Il offre 30 salons, dispose de nombreuses solutions pour travailler et du WiFi gratuit.

Dans la liste des grands gagnants du top 10, on retrouve l’aéroport thaïlandais de Suvarnabhumi avec 7,4 également. Mais aussi l‘aéroport de Moscou Sheremetyevo, le hub Changi de Singapour. Côté européen on retrouve celui de Londres Heathrow (avec 44 salons) et Leonardo da Vinci à Rome. A noter, aucun aéroport américain n’a été retenu. Concernant les aéroports français, seul Paris-Charles de Gaulle fait partie du classement. Il se classe à la 21ème position avec une note globale de 6,3.

Les critères de sélection

PowWowNow a passé au peigne fin les 50 aéroports les plus visités au monde. L’entreprise a créé une note sur 10 pour chacun d’eux. Sont pris en compte : le débit du WiFi et son accessibilité, la ponctualité des vols, le nombre de salons disponibles, le nombre de voyageurs en 2017, leur satisfaction et la qualité générale du service. L’étude est basée sur les données fournies par AirHelp et Loungebuddy.

L’aéroport d’Atlanta à la dernière place

En revanche, beaucoup d’autres aéroports sont à proscrire si vous voulez avancer dans votre travail. On retrouve, dans les 10 pires aéroports pour travailler à distance, ceux des États-Unis. Le pire d’entre tous est l’aéroport Hartsfield-Jackson d’Atlanta (noté 5,1). C’est l’aéroport le plus fréquenté au monde, avec plus de 103 millions de voyageurs en 2017. Cependant, il ne compte que 15 salons. Vous pourrez difficilement échapper à l’agitation ambiante. Toutefois, la qualité de service et la ponctualité des vols reçoivent de bonnes notes.

Les voyageurs d’affaires en transit à London Gatwick auront bien du mal à être productifs. Avec la note de 5,6 mais en bon dernier en ce qui concerne la satisfaction des voyageurs. Un autre aéroport fréquenté qui déçoit est celui de Barcelone El Prat (5,8). Les hubs américains de Newark, O’Hare, Orlando et Denver font également partie du classement.

Pour plus d’informations, les résultats détaillés sont disponibles sur le site de PowWowNow. A savoir, le score Wi-Fi peut être de 0 (pas de Wi-Fi dans les salons), 0,5 (Wi-Fi payant dans les salons), ou 1 (Wi-Fi gratuit dans les salons).

À lire aussi
L'accès facile aux salons des aéroports
Septembre 2018
dans « Pendant mon vol »
Comment s’occuper en vol ?
Septembre 2015
dans « Pendant mon vol »