Personne ne lui arrive à la Séville

Vous, amoureux du soleil, sachez qu’avec ses trois mille heures d’ensoleillement par an, Séville est une destination incontournable ! Si ses rues sont étroites et sinueuses, c’est un bonheur de s’y perdre et de découvrir nombres de merveilles au hasard des promenades.

 

Pour vous remettre de votre voyage, commencez par une visite amusante. Si vous aimez le cinéma, et si vous aimez Johnny Depp, vous connaissez sans doute Washington Irving, l’auteur de la Légende de Sleepy Hollow. Séville vous propose de mettre vos pas dans les siens en vous rendant devant chez lui, au numéro 2 de la ruelle del Agua, dans le quartier de Santa Cruz.

 

Profitez du fait d’être dans l’ancien quartier juif de la ville pour aller faire un tour au Centre d’Interprétation du Quartier Juif, qui entretient la mémoire de la culture judaïque en Espagne, suivi d’un saut au Musée du flamenco.
Continuez votre route vers le quartier de Triana et profitez-en pour vous offrir des céramiques, c’est ici qu’on trouve les plus belles. Jetez au passage un œil à la devanture de la mythique Ceramicá Santa Ana, qui date de 1870. Les plus passionnés se rendront au Centro Ceramicá Triana, ouvert depuis l’été 2014.

 

Pour vos séances de shopping, attention : si les grandes enseignes sont ouvertes en continu, les petites boutiques ferment généralement entre 13h30 et 17h. L’heure de la sieste, en Espagne, c’est sacré.
Pour vous préparer pour la soirée qui s’annonce et si vous n’avez pas apporté de tenue de soirée, direction le marché aux puces d’El Jueves qui se tient tous les jeudis matins, c’est le plus typique de Séville. N’oubliez pas de ramener dans vos valises éventails et mantilles.

 

Le soir, avalez une tranche de jambon ibérique, quelques tapas aux olives ou à la pomme de terre (testez ceux d’El Rinconcillo, le plus vieux bar à tapas de la ville), une assiette de gaspacho si vous avez trop chaud et une ou deux tortas de aceite (biscuits à l’huile d’olive), et filez danser la sevillana jusqu’au bout de la nuit.
Avec un peu de chance, vous parviendrez peut-être à obtenir des places pour un match de foot, l’autre religion de l’Espagne. Notez bien que Séville ne possède pas une, mais deux équipes !

 

Avant de partir, si vous aimez l’archéologie et que vous avez un peu de temps devant vous, offrez-vous une promenade dans les environs de Séville pour admirer l’ensemble archéologique d’Itálica. Si vous êtes pressé, vous pourrez vous contenter de visiter le Musée archéologique de Séville et la collection d’objets romains du Palais de la Comtesse de Lebrija.
Admirez également quelques toiles de Zurbarán, du Greco et de Velázquez au Musée des Beaux-Arts. Prenez le frais aux Archives des Indes ou inventez-vous membre de la famille royale à l’Alcazar (la famille royale occupe occasionnellement l’étage !). Bon à savoir pour les plus récalcitrants, on y a filmé quelques scènes de la cinquième saison de Game of Thrones.

 

Puis reposez-vous quelques instants sur la Plaza de España. Pas de panique, on n’y brûle plus d’hérétiques depuis longtemps, mais les plus geeks d’entre vous reconnaîtront peut-être qu’on y a tourné plusieurs scènes de Star Wars, épisode II : L’Attaque des clones. Pour plaire aux littéraires, un dernier passage devant la statue de Carmen érigée sur la Plaza de Toros de la Maestranza et celle de Don Juan, Plaza de los Refinadores, fera l’affaire.

 

Le long du Guadalquivir, Séville est un melting-pot culturel où se mêlent influences islamiques, mudéjares, renaissances baroques. N’hésitez pas à vous laisser tenter !

A lire aussi : Barcelone, plus qu’une ville
Gaudi, Casa Milà, Barcelona