Vietnam : 5 activités à faire à Sapa

A l’instar d’Ho Chi Minh et de la Baie de Halong, Sapa est un incontournable pour quiconque voyage au Vietnam. Des paysages à couper le souffle, une culture locale préservée et pléthore de merveilles à découvrir. Située au cœur des « Alpes tonkinoises », Sapa est la porte d’entrée du monde mystérieux des minorités culturelles. Un spectaculaire décor de rizières en terrasse embrasse la région. Surnommée le village dans la brume, Sapa dévoile pourtant toute une palette de verts. A ce panorama haut en couleur s’ajoute les scènes de vie de la campagne vietnamienne pour une traversée en total immersion. Voici 5 activités à faire à Sapa.

Découvrir les rizières en terrasses

Nichée à l’ombre de la montagne Fansipan (la plus haute de tout le Vietnam), Sapa culmine à 1600 mètres d’altitude. Surplombant la vallée Muong Hoa, les rizières en terrasses offrent un paysage grandiose. Sur les versants montagnards, les cultures rizicoles s’échelonnent à perte de vue. Selon les saisons, les terrasses se parent d’un camaïeu de vert (de mai à juillet), s’habillent d’un jaune ocre (d’août à septembre) pour finir par se gorger d’eau avec des champs non cultivés (de novembre à avril).

Explorer les environs en randonnée

Les rizières de Sapa sont de véritables terrains de jeux pour les randonneurs. Panorama à la fois sauvage et domestiqué par les ethnies qui cultivent le riz, les environs fourmillent de sentiers cachés. Chemins caillouteux, monts escarpés, vallées verdoyantes, sentiers boisés… Il y a des balades pour tous les goûts et tous les niveaux. Pour les randonneurs, la vallée de Lao Chai comblera les envies, pour les fans de trekking, le mont Fansipan, point dominant du Vietnam avec plus de 3 000 mètres d’altitude, donnera sûrement du fil à retordre aux plus téméraires.

En solo ou accompagné par un guide, à vous de choisir. A noter que les guides locaux connaissent les environs comme leur poche. Ils pourront ainsi adapter l’itinéraire à vos attentes et vous faire rencontrer les minorités ethniques en chemin.

Immersion en terres inconnues

Sapa et ses environs abritent plusieurs dizaines de villages de minorités ethniques. Une identité tribale forte, préservée et facilement accessible à tous les voyageurs qui s’aventurent en terres inconnues : à travers les rizières en terrasses, dans les montagnes du Nord. Au détour d’un champ de culture, le quotidien des Hmong Noirs prend vie sous vos yeux. Travail dans les champs, pilage du riz, ventes artisanales, tâches ménagères et système scolaire. D’autres ethnies existent :

  • Le peuple Dao Rouge
  • Le peuple Tay
  • Le peuple Dzay
  • Le peuple Xa Pho

Dormir chez l’habitant

Pour apercevoir toutes les facettes de la vie quotidienne d’une famille autochtone, rien de mieux que de passer la nuit chez elle. Une soirée en total immersion où partage et convivialité seront de mise. Attachée à ses coutumes et pratiques ancestrales, elle ne manquera pas de vous montrer son style de vie, bien loin de notre confort européen. Dans un quasi-dénuement, vous serez accueilli avec la plus grande des hospitalités. Souvent les seules richesses de vos hôtes se résument à une maison en bois, un lit rudimentaire, une armoire et une machine à coudre (indispensable pour la confection des costumes traditionnels). Un moment intime empli d’authenticité.

Arpenter les marchés

Aux abords de la rue principale, résonnent des dialectes curieux et chantants. Des couleurs, des parfums, des saveurs… Les marchés des minorités ethniques de Sapa offrent un moment privilégié où l’on échange bruyamment les dernières productions locales. Un lieu de négociation qui déborde sur les trottoirs adjacents. Sur les étalages, sont entassés fruits, légumes, bijoux, vêtements et étoffes artisanales. En voyage, pensez à acheter local. L’acquisition de produits locaux soutient directement les populations des montagnes encourageant l’entreprenariat autochtone. Les différents marchés de la région :

  • Le marché de Coc Ly (mardi), à 3h de route de Sapa environ et 1h30 de Bac Ha. Coc Ly est un marché pittoresque réputé pour le commerce de buffles et de chevaux.
  • Le marché de Sin Cheng (mercredi), à 1h30 de Bac Ha. C’est un petit marché très préservé, très peu touristique.
  • Le marché de Lung Khau Nhin (jeudi) près de la frontière chinoise. Totalement préservé de toute forme de tourisme, le marché est situé à 50 km de Lao Cai.
  • Le marché de Cao Son (jeudi), petit marché assez reculé et encore peu visité.
  • Le marché de Can Cau (samedi), à 20 km de Bac Ha ou 3h de Sapa, petit marché haut en couleur qui reste assez préservé.
  • Le marché de Bac Ha (dimanche), le plus touristique, accessible depuis Sapa (2h-3h) ou Lao Cai. C’est le marché le plus important et le plus animé.

Le sujet vous a intéressé ? Suivez sans attendre notre série Objectif Sydney au Vietnam.

À lire aussi
Préparer son voyage au Vietnam
Mars 2018
dans « Les incontournables »
A la découverte de la baie de Halong
Mars 2018
dans « Mes coups de coeur »