Expo à Harvard

Le musée ethnologique Peabody de l’université d’Harvard accueille jusqu’au 18 octobre 2017 une exposition qui suscite un vif intérêt : la création des armes.

arts-of-war-harvard-campus

Cette fois-ci ce n’est pas une exposition avec des sculptures mais sur des armes sculptées, des véritables objets guerriers : Arts of War: Artistry in Weapons across Cultures.
On le reconnaît tous, la guerre c’est moche. N’empêche, elle sévit depuis des millénaires dans tous les pays et attise l’intérêt de beaucoup d’entre nous. Il n’y a qu’à voir les audiences de la série Game of Thrones, dont l’histoire raconte justement la guerre entre 7 royaumes.
Il faut cependant reconnaître que les traditions et coutumes en temps de guerre sont révélatrices des différentes cultures.
Chaque pays, ville, ethnie a apposé sa marque, son sceau, mais aussi son savoir-faire dans la construction de ses armes.

L’exposition ne présente pas l’épée en acier valyrien mais des massues, des poignards, des lances, des boucliers, des casques et des armures entières. Plus de 150 armes venant de tous les continents sont exposées. Chaque arme est une œuvre d’art et reflète la passion qu’une personne a mis dans son élaboration. D’abord, dans son efficacité et dans sa maniabilité car l’arme a quand même pour but de tuer. Mais l’arme est aussi décorée, sculptée selon bien souvent des traditions ancestrales ; elle porte la marque d’une culture.

L’exposition soulève beaucoup de questions sur le rapport que chaque homme entretient avec la guerre, à sa manière de porter les armes, sur l’évolution des armes dans l’histoire, avec notamment l’apparition des drones. Mais malgré la fascination, n’oubliez pas l’essentiel : faites l’amour, pas la guerre.

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.