By the way, vous connaissez San Francisco ?

Temple du cool, San Francisco est une ville où il fait bon vivre. Entre le Golden Gate Bridge et les collines de Twin Peaks chères à David Lynch, enfilez votre tenue la plus psychédélique et partez à la découverte de la « City by the Bay ».

A San Francisco, les artistes s’expriment sur les murs du quartier latino Mission. Plus de six cents murals vous attendent, disséminés dans les rues. Au milieu de ces fresques, la mission Dolores, le plus vieux bâtiment de la ville, vous attend avec un beau retable venu tout droit du Mexique.
Mission est aussi le coin de la très branchée Valencia Street, où vous boirez un latte en courant les friperies.

Juste à côté, dans le Castro, vous trouverez la boutique d’Harvey Milk, célèbre militant de la cause des homosexuels dans les années 1970, ainsi que la célèbre maison bleue adossée à la colline de la chanson.

Pour faire le tour de la ville, lancez-vous à la recherche des cœurs sculptés du projet caritatif Hearts in San Francisco, disséminés un peu partout.
Si vous disposez d’une voiture, empruntez le 49-Mile Scenic Drive, un circuit qui vous fait traverser tous les points intéressants, depuis la promenade en front de mer de l’Embarcadero jusqu’au stade des Giants. Au passage, photographiez les sept Painted Ladies, des habitations victoriennes aux teintes pastel connues dans le monde entier et située à Alamo Square. Pour le fun, descendez également Filbert Street, la rue la plus pentue de la ville, et Lombard Street, une rue en zig-zag bordée de massifs de fleurs.

A pied, faites un tour sous les lampions colorés de Chinatown, avant de vous diriger vers le Fisherman’s Wharf pour voir les lions de mer qui se prélassent sur les pontons.

Passez par l’escalier musical pour amuser les enfants avant de les emmener au bout du quai, au Musée Mécanique. Plusieurs centaines d’anciens jeux de foire en parfait état de marche vous attendent dans une ambiance festive. Puis prenez un bateau jusqu’à l’île-prison d’Alcatraz, en face.

De retour sur la terre ferme, Pacific Heights vous propose de visiter la Haas-Lilienthal House, une résidence victorienne restée dans son jus depuis 1886. Toute la décoration est d’époque.
Tout autour, admirez les Webster houses, ces maisons typiques qu’on voit dans beaucoup de films ou de génériques de séries américaines.

A Haight Ashbury, vivez l’expérience hippie en arpentant le quartier du flower power.
Après avoir parcouru le Beat Museum sur les traces de Jack Kerouac, vous achèterez un livre au City Lights Bookstore, creuset de la pensée contestataire et de la contre-culture où flotte encore l’esprit des poètes de la Beat Generation.
Au pied du Golden Gate Bridge, le Golden Gate Park est si vaste que vous pourrez aisément y passer la journée. Enfourchez un des chevaux de bois du vieux carrousel, allez voir les moulins en bois, marchez autour des lacs, et terminez par un thé vert près de la pagode du jardin japonais.

En plein centre du jardin, le De Young Museum vous invite à découvrir ses collections d’art moderne et d’art amérindien. Le dimanche, vous pourrez même prendre un cours de swing dans le parc. Si vous avez le temps, de nombreuses possibilités d’excursions courtes s’offrent aussi à vous.
Au nord-est, fantasmez-vous acteur d’un college movie en visitant le campus de Berkeley, l’une des universités les plus réputées du monde.
Au sud, visitez Filoli, où vous vous perdrez dans un jardin plein de couleurs après avoir rêvassé devant la salle de bal de la demeure.
Les geeks se laisseront séduire par une visite guidée de la Silicon Valley, berceau du web 2.0. Juste à côté, à Palo Alto, le Cantor Arts Center de l’université Stanford a une belle collection de sculptures de Rodin. A une heure de route, ressourcez-vous au pied des séquoias dans la forêt de Muir Woods avant de retrouver vos contrées.

Parce que vous ne pouvez pas visiter San Francisco et ne pas le faire : montez dans un cable car pour sillonner la ville.
N’oubliez pas que s’il fait un peu chaud, une belle plage se trouve tout au bout d’Embarcadero. Si vous êtes sportifs, prenez les escaliers pour monter ou descendre des collines, certains vous réservent des surprises !

À lire aussi
Miami, le royaume du clinquant
Mars 2015
dans « Les incontournables »