Sous le soleil de Mexico

Si Mexico est bel et bien la ville la plus peuplée du Mexique, vous allez devoir laisser de côté vos autres idées reçues. La richesse de son patrimoine vous fera vite oublier tout le reste.

Le cœur de la ville, communément appelé Zocalo, est la Plaza de la Constitución. C’est ici que les rassemblements, les manifestations et tous les évènements populaires se tiennent. Très spacieuse, elle n’est ornée que d’un drapeau mexicain en son centre, ce qui fera mentir tout ceux qui trouvent qu’on manque d’espace à Mexico. En partant d’ici, vous ne serez qu’à quelques pas de la Catedral Metropolitana. Construite sur les ruines d’un temple aztèque dédié aux dieux de la guerre et de la pluie, et bâtie avec les pierres du Templo Mayor, la Catedral Metropolitana mélange influences baroques et néoclassiques. Retournez vers le sud de la place pour découvrir l’histoire du pays racontée par Diego Rivera, sur les fresques qui ornent les murs du Palacio Nacional.

Diego Rivera et son épouse Frida Khalo ont vécu près de quinze ans dans la Casa Azul, qui abrite désormais un musée portant le nom de la célèbre artiste. Mais plus qu’à leurs œuvres, c’est à leur vie que le musée vous propose de vous intéresser. Si la frustration de ne pas avoir vu leurs tableaux est trop forte, filez sans plus tarder au Musée d’Art Moderne ou au Musée Dolores Olmedo Patiño, qui les exposent. A condition, bien sûr, d’avoir déjà arpenté Coyoacán, qui abrite la maison bleue. Le quartier du couple d’artistes a conservé son atmosphère bohème, ses librairies et ses cafés où vous pourrez commander quelques sauterelles grillées ! Ne vous inquiétez pas, si les insectes ne vous tentent vraiment pas on vous apportera une quesadilla.

Plus au sud de la ville, le discret charme bourgeois de San Angel lui a valu d’être classé Barrio Magicó, un titre qui fera rêver plus d’un d’entre vous.
La Plaza de las Tres Culturas symbolise la rencontre des cultures aztèque, espagnole, et mexicaine contemporaine. Vous y trouverez des immeubles modernes, l’église Santiago de Tlatelolco, et des ruines de temples. L’ancien site du Templo Mayor, d’ailleurs, est devenu un musée archéologique où vous admirerez les objets trouvés lors des fouilles du lieu.

Approfondissez ensuite vos connaissances archéologiques à Teotihuacan. A moins de cinquante kilomètres de Mexico, c’est une excellente idée d’escapade pour une journée. Encadré par la pyramide de la Lune et la pyramide du Soleil, qui est d’une des pyramides les plus impressionnantes du monde, vous vous prendrez pour Indiana Jones au milieu des fresques et des musées qui racontent en détail l’incroyable histoire de cette cité ancestrale, dont la civilisation fondatrice reste inconnue.

Mexico voit les choses en grand : son parc Bosque de Chapultepec est le plus grand parc urbain de toute l’Amérique Latine. S’il est agréable le jour, il se pare d’une aura mystique lors des visites nocturnes. Chaque mercredi soir, embarquez à bord d’un petit train ou enfourchez un vélo pour voir le parc tel que vous n’en verrez jamais d’autre.

Ici, comme partout ailleurs dans la ville, vous aurez peut-être la chance de tomber sur des artistes de rue. Mariachis et danseurs aztèques improvisent régulièrement de petits spectacles pour le plus grand bonheur des piétons.

Dans le sud, les jardins flottants de Xochimilco ne se visitent que le jour mais vous invitent à vous promener à bord d’une barque aux couleurs pop dans une ambiance précolombienne.

Pour rire, un soir, assistez à un combat de Lucha Libre : au milieu des dix-sept mille spectateurs de l’Arena de Mexico, deux lutteurs en costumes kitsch, symbolisant le Bien et le Mal, s’affrontent sous les vivats de la foule.

Les vestiges des civilisations qui se croisent et s’entremêlent ici ont de quoi satisfaire l’archéologue que vous rêviez de devenir, enfant. Pour échapper quelques instants à l’agitation de la ville, n’hésitez pas à grimper au sommet de l’un des volcans éteints qui entourent Mexico.

À lire aussi
Le Mexique pour les nuls
Janvier 2016
dans « Les incontournables »