Célébrer le Nouvel An bouddhique en Asie

Au mois d’avril, c’est en Asie qu’il faut se rendre pour assister à l’une des plus importantes fêtes bouddhiques : le nouvel an. Célébré en Thaïlande, au Cambodge, au Laos, au Sri Lanka, Chaque année, cet événement à lieu aux alentours du 13 au 15 avril. Il est célébré sous des noms différents selon les pays, Pimai ou Songkran au Laos, Songkran en Thaïlande, Chaul Chhnam au Cambodge etc.

Quand acheter son billet d’avion ?

Les festivités se dérouleront durant le mois d’avril, du 13 au 15 avril en Thaïlande. Nous vous conseillons de réserver vos billets d’avion à l’avance car durant la période des festivités, tout affiche vite complet. Au minimum, comptez trois mois en amont. Plusieurs compagnies aériennes desservent l’Asie. En vol direct depuis la France, vous avez les vols avec Air France, Cathay Pacific, Singapore Airlines, Vietnam Airlines, Thai Airways ou encore EVA Air.

Quelques règles à respecter

Le festival de Songkran a beau être porteur de joie, les thaïlandais respectent quelques règles. Par exemple, une tenue correcte (temples aux alentours oblige) est de mise. Évitez les maillots de bain ou descendre torse nu dans les rues. La violence est interdite et il faut savoir maîtriser sa force. Ne pas tirer dans les yeux ni sur les marchands aux abords des rues.

Événement central du nouvel an bouddhique

En pleine période où les températures sont au paroxysme, l’eau devient alors un élément vital. Au Laos, l’eau se veut élément purificateur : le dernier jour de l’année, chaque maison est nettoyée, rangée avec soin, pour permettre de chasser les malheurs et le mauvais œil. A Chiang Mai (Thaïlande), des pick-up défilent dans les rues en transportant des bidons d’eau. La population s’asperge d’eau avec des bouteilles ou même des pistolets à eaux.

Durant cette fête, qui est la Fête de l’eau, plusieurs célébrations ont lieu. Elles se concentrent principalement autour des pagodes. Des processions sont organisées, ainsi que des prières et des cérémonies bouddhistes. Durant ces quelques jours de fêtes, les célébrations s’accompagnent des vœux que font les habitants pour l’année à venir.

L’eau, enfin, est un élément central du nouvel an bouddhique. La tradition veut que l’on verse de l’eau sur les mains des gens ainsi que sur les statuettes de Bouddha sorties pour l’occasion. Dans les rues, les gens s’arrosent les uns les autres pour célébrer l’arrivée de la nouvelle année et l’on assiste parfois à de vraies batailles d’eau géantes, le tout dans une ambiance chaleureuse et bon enfant.

Festivité familiale traditionnelle

Les Thaïlandais jouissent de cinq jours de congé pour rentrer chez eux et retrouver leur famille et leurs amis. Les aînés sont au centre de la tradition bouddhiste, on leur doit respect. Le jour intercalaire de la fête est consacré à diverses réjouissances : les visites aux familles, aux amis pour passer un moment convivial et célébrer la nouvelle année. Le jour de l’an, tout le monde se dirige vers la pagode pour arroser d’eau (consacrée par les bonzes) les effigies de Bouddha.

À lire aussi
Têt Nguyen Dan à Ho Chi Minh
Novembre 2015
dans « Voyager au bon moment »
Thaïlande, des rêves de lumières
Août 2018
dans « C'est dans l'air »