Chypre, une île à portée d’aile

Au large de la Turquie et entourée par la mer Méditerranée, se trouve l’île de Chypre. Rattachée culturellement à l’Europe, elle fait son entrée dans l’Union Européenne en 2004. Mélange savant d’influences grecques et ottomanes, voilà qui fait de Chypre un lieu à aimer deux fois plus. Découvrez la destination avant de préparer un prochain séjour !

Se rendre à Chypre depuis la France

Au départ de Paris, atterrir à l’aéroport international de Larnaca vous coûtera en moyenne 248 € pour un vol aller-retour. Par ailleurs, comptez 3h45 de vol. Vous pouvez vous envoler vers Chypre en partant de Bordeaux, Lyon, Marseille ou encore Nantes pour un prix moyen respectivement de 304 €, 288 €, 144 € ou 290 €. Au départ de ces villes, le temps du vol est compris entre 3h15 et 4h15.

Larnaca, Paphos, Nicosie : les incontournables

Le sud de Chypre est la partie plus touristique du pays. À Larnaca, votre séjour sera partagé entre les eaux turquoise des plages d’Ayia Napa, la visite de la charmante Cathédrale de Saint-Lazare, et l’exploration de la Galerie des Piérides, le plus ancien musée privé du pays. Rendez-vous à l’est pour visiter Paphos, la ville d’Aphrodite. Son parc archéologique empli de mosaïques représentant des scènes mythologiques est époustouflant ! La ville abrite également quelques bâtisses qui valent le coup d’œil, à l’instar de l’Église Panagía Theosképasti, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. En route vers Nicosie, faites une halte à l’Église Agio Nikolaos tis Stegis pour admirer son toit en pente et ses murs couverts de fresques. Nicosie est le parfait mélange entre héritage hellénique et ottoman. Les ruelles ombragées du quartier de Laiki Geitonia et la Cathédrale Sainte-Sophie, devenue mosquée lors de l’occupation ottomane, vous charmeront à coup sûr.

Kyrenia : la petite sœur méconnue du nord

Lieu fabuleux pour les amoureux des séjours hors des sentiers battus, la ville de Kyrenia a des allures de cité phocéenne, le dépaysement en plus. L’atmosphère teintée de quiétude de son cœur historique ainsi que de son port vous étreindra et vous prendrez le temps, en outre, d’apercevoir nombre de vestiges ottomans et gréco-romains. La région n’est pas avare en châteaux : de son chemin de ronde, celui de Kyrenia donne un point de vue splendide sur le port. Au cours d’une randonnée sur les sentiers de l’étroite cordillère de Kyrénia, vous pourrez entrevoir d’autres ruines de châteaux, construits à l’origine pour protéger la côte nord des raids arabes. Mais le bijou architectural de la région reste l’Abbaye de Bellapais. Assis sous « L’Arbre de la paresse » les odeurs de citronniers et mandariniers chatouilleront vos narines, vous donnant alors l’impression que le temps s’est arrêté.

Bon voyage !

Bon à savoir

L’île est séparée en deux par la « ligne verte ». Pour passer cette frontière, il vous suffit de vous présenter à un point de passage à Nicosie, muni(e) d’une pièce d’identité valide. Après avoir rempli un formulaire, il ne vous reste qu’à terminer votre parenthèse enchantée !

À lire aussi
Voyager en Europe avec un budget serré
Octobre 2018
dans « Optimiser mon budget »