La Roumanie, une surprise venue tout droit d’Europe de l’Est

Envolez-vous à la découverte de la Roumanie ! Bucarest, Craiova, Constanta, Iasi, Bacau, ces villes regorgent de secrets, fières de la richesse de leur histoire et de leur culture

La Roumanie ne figure peut-être pas en haut de votre bucket list mais ses charmes multiples sauront lui faire gagner quelques places. Le mélange d’une histoire unique, d’une nature spectaculaire et de cités culturelles est explosif et vous reviendrez plus que satisfait de vos découvertes.

Vérifiez les conditions d’entrée et les mesures sanitaires en place avant de vous rendre dans le pays.

Bucarest, le Paris de l’Est

Bucarest doit tout particulièrement son surnom à l’Avenue de la Victoire. Ponctuée de monuments iconiques, on y retrouve pêle-mêle l’Athénée roumain, les musées nationaux d’art et d’histoire de la Roumanie ou encore le Théâtre de l’Odéon. L’élément insolite : l’avenue débouche sur la Piața Arcul de Triumf. Et vous pouvez faire confiance à vos cours de roumain LV8, vous découvrirez en effet le jumeau de notre célèbre Arc de Triomphe.

Au départ de Paris, vous pouvez rendre à l’aéroport international Henri-Coanda pour un tarif moyen de 160 € A/R pour 2h55 de vol. Il existe également des vols avec escale(s) depuis la province (Toulouse…).

Craiova, escapade dans une ville tranquille

Loin de l’agitation de la capitale, Craiova est une ville où il est possible de profiter de promenades relaxantes dans le second plus grand parc d’Europe, le parc Romanescu. Considérée comme un centre culturel en Roumanie, de nombreux monuments et lieux d’intérêts sont à découvrir dans cette ville de 300 000 habitants. Vous pourrez admirer la Basilique Saint-Démètre, le Palais des Bans ou encore le Musée d’art de la ville, au choix. N’hésitez pas à faire un tour dans son jardin botanique pour profiter davantage du cadre naturel de Craiova.

L’aéroport international de Craiova accueille les visiteurs au départ de Paris. Comptez environ 14h20 de vol avec escale(s).

Constanta, la cité ro(u)maine

Située sur les bords de la Mer Noire, les nombreuses stations balnéaires de Constanta sont le grand rendez-vous des Européens de l’Est qui souhaitent poser leur serviette sur la plage. D’autre part, la ville vous propose de découvrir les vestiges d’Histria, une cité gréco-romaine du VIIème siècle avant J.C. ou les reliquats de la ville portuaire de Tomis. L’élément insolite : visitez l’un des plus beaux bâtiments abandonnés en vous rendant au Casino de Constanta. Fermé en 1990, il se dresse face à la mer et est devenu le symbole de la ville.

Iasi, la ville des grandes idées

La ville d’Iasi doit son surnom aux différentes « premières » qui y ont eu lieu. De la première grande union au premier spectacle en langue roumaine et de la première imprimerie, la Casa Dosoftei, au premier musée littéraire mémorial (Bojdeunca din Ticau), Iasi cumule les honneurs. Le Palais de la Culture, grand édifice couvrant une surface de 35 000 m² abrite 4 musées dont le Musée d’Histoire de la Moldavie. Pas de doute, vous repartirez plus instruit d’Iasi.

Vous pouvez emprunter un vol  direct au départ de Paris pour rejoindre l’aéroport international de Iasi en  2h55. Il existe également des vols avec escale(s) au départ de la province (Bordeaux…).

Bacau, au pied des Carpates

Les sportifs adoreront se perdre sur les chemins de randonnée tranquilles des montagnes Nemira, dans les Carpates. Les admirateurs d’architecture religieuse, quant à eux, seront servis car la ville et ses alentours possèdent une quinzaine d’églises et monastères à admirer. L’élément insolite : aux environs de la ville, vous pourrez avoir l’occasion de vous détendre dans des sources chaudes. Un moment délicieux !

Vous avez déjà sorti la valise du placard ? Remplissez-la vite et partez à la découverte des trésors roumains.

Bon à savoir :

Pour rejoindre Constanta et Bacau, il n’existe pas de vols au départ de la France. Le plus simple consiste à relier la Roumanie en avion puis rejoindre votre destination en train ou en bus. Au départ de Bucarest, vous pourrez ainsi trouver des trajets en train à partir de 11 € pour Craiova (3h20 de trajet environ), également à partir de 11 € pour Constanta (2h de trajet), à partir de 17 € pour Iasi (6h45 de trajet) et à partir de 14 € pour Bacau (environ 4h10 de trajet).

À lire aussi
Bucarest, la surprenante capitale
Octobre 2018
dans « C'est dans l'air »