Blog Bourse des Vols > Focus > Objectif Sydney : Étape 1 en Chine

Objectif Sydney : Étape 1 en Chine

Paré au décollage ! Maxime s’est envolé de Paris pour rejoindre Anissa à Pékin. Durant près de 1 mois, ils vont parcourir le territoire chinois et nous faire partager leurs aventures. Qu’attendez-vous pour les découvrir dans la première saison de notre série Objectif Sydney ?

Épisode 1 : 2 globe-trotters à Pékin

Dans ce premier épisode, Maxime et Anissa explorent Pékin, nous entrainent au cœur des hutongs et partent à l’assaut de la Muraille de Chine.

Hutong : Le mot provient du mongol « hottog », qui se traduit par puits. Ces ruelles étroites, formées par les allées des maisons, remontent à la dynastie Yuan (1271–1368). Habitants et visiteurs aiment s’y promener, s’y perdre ou encore faire des achats dans les petites boutiques. C’est un héritage historique que le gouvernement chinois tente de préserver car menacé par la construction de nouveaux immeubles plus modernes.

Grande Muraille : La construction est lancée sous la dynastie des Ming, dans le but de protéger le peuple des attaques des envahisseurs. Les dynasties suivantes ont participé à ce projet pharaonique, ajoutant ou supprimant des morceaux de remparts. Selon les estimations, la longueur totale des diverses murailles est comprise entre 6 000 et 21 000 km. C’est aujourd’hui l’un des hauts lieux touristiques de Chine.

Cité Interdite: Ce immense complexe architectural, qui date de la dynastie Ming, a été bâti entre 1406 et 1420. Il est constitué de divers bâtiments formant une véritable petite ville à l’intérieur même de Pékin. La Cité Interdite s’étend sur 72 ha et comporterait 9 999 pièces. De nos jours, c’est un musée qui renferme de très nombreux trésors d’époque et permet d’appréhender le mode de vie de l’époque.

A lire aussi : Les sites construits par l’homme

Épisode 2 : Gelés dans le désert de Kubuqi

L’épisode 2 nous montre Maxime et Anissa prendre le train pour la province du Shanxi, afin d’explorer la ville de Datong, les Grottes de Yungang et le désert de Kubiqi.

Bon à savoir :
Grottes de Yungang : Ces grottes taillées dans la roche de grès comptent 252 cavités et 51 000 statues. Il s’agit d’un site classé à l’UNESCO qui permet de découvrir l’art rupestre bouddhique en Chine au Ve et au VIe siècle. Les travaux de construction remontent à la dynastie des Wei du Nord (386-533 après J.C). Le sanctuaire, étalé sur 1 km, servait à valoriser le bouddhisme dans la région.

Datong : Ville fantôme aux ambitions économiques déçues, Datong cherche de nouveaux moyens de se développer. Les habitants de la vieille ville sont ainsi menacés d’expulsion car le gouvernement local veut bâtir de nouveaux bâtiments sur le terrain. Mais l’endettement pharamineux de la ville a mis un frein aux chantiers et les habitants ne savent aujourd’hui pas si ou quand ils devront partir.

Désert de Kubiqi : Ce désert de Mongolie Intérieure impressionne par ses paysages désertiques à perte de vue, étendus sur 18 600 km². Durant le voyage vers le désert, la végétation laisse peu à peu la place au sable et à ses dunes. Il faut l’immensité du désert de Kubiqi pour apprécier un moment de solitude loin de l’agitation des villes et de la foule.

A lire aussi : Les plus beaux sites naturels

A lire aussi : Préparer son voyage en Chine

Vols associés

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.