Blog Bourse des Vols > Focus > Y a pas Kyoto !

Y a pas Kyoto !

Ancienne capitale impériale du Japon, Kyoto est une ville à l’incroyable pouvoir zen qui apaisera les plus nerveux d’entre vous. Partez pour un voyage au cœur de traditions japonaises ancestrales, entre temples, geishas, artisanat et thé vert.

chemin-bambou-kyoto-image-article

Berceau du mouvement zen, Kyoto dispose de plus de 1 500 temples bouddhistes et 400 sanctuaires shintoïstes. Une aubaine pour tous ceux d’entre vous qui souhaitent se reconnecter avec leur spiritualité. Le Kinkaku-ji, le temple le plus connu et le plus visité de la ville, est un incontournable. Surplombant un lac, vous l’aimerez autant sous la neige en hiver qu’en été, lorsque le soleil fait scintiller sa façade dorée.

Pour éviter la foule, préférez le moins tape-à-l’œil Ginkaku-ji, un temple zen épuré de Higashiyama. Profitez également de leurs jardins pour boire un thé ou observer les mouvements du vent dans les feuillages, ou même prendre part à une cérémonie du thé traditionnelle au Daitoku-ji. Ne manquez pas le jardin zen du Riyoan-ji. Saurez-vous décrypter le mystère derrière les quinze pierres disséminées dans le jardin ?

temple-kinkakuji-kyoto-image-article

Au temple Shunkō-in, on vous proposera de vous initier à la méditation zen au travers d’ateliers en anglais. Vous avez sûrement déjà vu en photo des chemins de torii, ces portails traditionnels rouges qui fleurissent dans les sanctuaires. Si vous ne devez en visiter qu’un, empruntez celui du sanctuaire Inari Taisha. C’est un véritable tunnel de milliers de torii que vous traverserez, un souvenir inoubliable.

inari-taisha-kyoto-image-article

Pour trier le vrai du faux dans tous vos fantasmes nippons, commencez par vous rendre au Musée de Kyoto, une bonne introduction à l’histoire et à la culture locales. Plongez plus avant dans l’artisanat nippon en visitant le Musée National de Kyoto. L’imposante bâtisse de briques rouges abrite une importante collection d’antiquités japonaises. A l’arrière du musée, vous trouverez une maison de thé où déguster un matcha préparé à la perfection. Les céramiques, éventails et kimonos sont exposés au Fureaikan, le Musée des Arts Traditionnels.

ceremonie-the-kyoto-image-article

Pour la suite, faites deux équipes : envoyez les filles baver devant les arrangements floraux somptueux au Musée de l’Ikebana, tandis que les garçons iront bouquiner un des milliers de volumes mis à disposition au Musée International du Manga. Pour rire entre copains, rendez-vous au Toei Kyoto Studio Park, un lieu hybride mi-parc d’attractions mi-studio de télévision, où vous évoluerez dans une reconstitution d’une rue de l’ère Edo, ou assisterez à un spectacle de ninjas. Les dames achèteront un Kimono Passport en sortant de leur visite du Nishijin Textile Center, une manufacture de kimonos du XIXème siècle. Armée de ce pass, vous bénéficierez de réductions dans certains lieux culturels. A condition, bien sûr, de revêtir votre plus beau kimono.

kimono-kyoto-image-article

Qui dit geisha dit Gion, le quartier de geishas le plus connu du pays. Au milieu des maisons traditionnelles en bois, vous verrez des geikos (geishas confirmées) et des maikos (geishas en devenir) se presser à petits pas d’une ochaya à l’autre. Ici, elles vous divertiront sur un air de shamisen. Moins cher, le Gion Corner propose tous les jours des numéros exécutés par des maikos. Juste à côté, empruntez le Chemin de la Philosophie qui vous mènera près de la pagode Yasaka, une des rares pagodes ouvertes aux visiteurs. Terminez votre périple dans le quartier au parc Marayama, particulièrement beau pendant la floraison des cerisiers et pendant l’automne, quand les feuilles se teintent de rouge.

geishas-kyoto-image-article

Direction ensuite le marché Nishiki, pour vous mettre en appétit. Le tofu frit fait de l’œil aux plats d’anguille et aux mochis à la pâte de haricots rouges. Repus, pour déconnecter complètement, faites le tour de la forêt de bambou de Rakushisha en pousse-pousse, avant d’aller sonner la cloche de bronze du Nison-in, en espérant que votre vœu se réalisera.

S’il vous reste un peu de temps, prenez le train pour le mont Kurama et ses sources chaudes. Installez-vous dans le bain extérieur et laissez-vous porter par les paysages somptueux des montagnes japonaises. Épuisé mais heureux, vous regagnerez votre ryokan tel un gentleman de l’ancien temps, où vous vous écroulerez sur votre futon non sans avoir pensé à fermer les portes coulissantes en papier pour assurer votre tranquillité.

kurama-kyoto-image-article

Dans vos valises, rapportez quelques grammes de matcha pour refaire chez vous les pâtisseries qui vous rappelleront votre voyageséjour éblouissant au pays du Soleil Levant.

A lire aussi : Tout est bon dans le Japon
Tokyo, tour d’horizo

Vols associés

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.