Blog Bourse des Vols > Focus > La Croatie pas si déZagreable

La Croatie pas si déZagreable

Marquée par les conflits durant les années 1990, Zagreb a réussi à renaître de ses cendres pour devenir à son tour une destination touristique. La capitale de la Croatie à l’atmosphère cosmopolite est petite, mais charmante à parcourir encore et encore.

zagreb-vue-aerienne-image-article

Une fois arrivés à Zagreb, faites-vous un devoir de partir à la découverte des deux entités qui constituent la ville. La partie basse de la ville est un enchaînement de ruelles pavées et de délicieuses façades austro-hongroises jaunes et oranges, entre lesquelles vous circulerez à bord d’un tramway bleu. La ville haute, autrement appelée Gornji grad, est accessible après un rapide voyage à bord du funiculaire le plus petit du monde (soixante-six mètres seulement !)

zagreb-funiculaires-bleus-image-article

En haut, vous trouverez le quartier médiéval qui a donné naissance à Zagreb. Passez admirer l’Église Sveti Marko et son si joli toit. Les tuiles colorées rouges, bleues et blanches forment trois blasons représentant celui de la ville, celui de la Croatie et… une fouine.

Le bruit d’un boulet de canon tiré depuis les hauteurs de la Tour Lotrscak vous sort de vos rêveries. Il est midi, l’heure de filer au marché de Dolac, situé à deux pas, pour choisir au milieu des étals remplis de fruits et légumes aux couleurs alléchantes ce qui constituera votre déjeuner, acheté directement auprès des producteurs.

zagreb-eglise-sveti-marko-toit-tuiles-image-article

En vous promenant, vous tomberez peut-être par hasard sur une installation temporaire du Musée du Street Art, un musée itinérant, à ciel ouvert et à même les murs de la ville, qui évolue au rythme des artistes de rue.
Avec encore plus de chance (et, peut-être, quelques connaissances en astronomie), vous trouverez les planètes du système solaire installées par Davor Preis aux quatre coins de Zagreb. Plus classique, le Musée Mestrovic, établi dans son ancien atelier, vous offre une plongée au cœur de l’œuvre et de l’esprit d’un artiste proche de Rodin, et qui a fui la dictature de Tito.

zagreb-sculpture-ivan-mestrovic-image-article

Mais si vous avez une âme d’enfant, c’est le grand toboggan du Musée d’Art Contemporain, qu’il faut emprunter pour descendre du dernier étage au rez-de-chaussée, que vous adorerez. Votre enfant intérieur rira sans doute beaucoup moins au Musée de l’École Croate, devant la reconstitution de l’ancienne salle de classe où les cancres se faisaient taper sur les doigts avant d’aller au piquet.

A environ deux heures de route de Zagreb, le Parc National des Lacs de Plitvice constitue un endroit merveilleux où se ressourcer à l’écart du tumulte urbain. Surnommé « le jardin du Diable », il est constitué principalement de forêt, dont une forêt primaire, Corkava Uvala.

A l’ombre des sapins et des hêtres gigantesques, il faudra montrer patte blanche pour y accéder. Les lacs en eux-mêmes sont plus facilement accessibles. Au nombre de seize, ils sont reliés entre eux par rien moins que quatre-vingt-douze cascades ! Le lieu, féerique, semble tout droit sorti de l’imagination de J.R.R. Tolkien.

zagreb-parc-national-lacs-plitvice-chutes-d-eau-image-article

A l’intérieur du parc, vous pourrez vous déplacer à pied, mais aussi à bord d’un long bus ou encore d’un bateau électrique qui vogue sur le plus grand lac, le lac Kozjak. Végétation luxuriante, couleurs changeantes en fonction de la saison, animaux qui se cachent et furètent entre les arbres feront de votre visite du parc un enchantement de tous les instants.

zagreb-parc-national-lacs-plitvice-chemin-image-article

Si elle est moins touristique que Dubrovnik, Zagreb n’en reste pas moins à visiter lors d’un séjour en Croatie. Sa structure scindée en ville haute et ville basse en fait un lieu unique où se côtoient deux ambiances totalement différentes. A vous de choisir celle que vous préférez.

A lire aussi : Et la Croatie ?
DubrOVNIk

Vols associés

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.