Miami VS San Francisco

“Welcome to Miami” ou “If you are going to San Francisco” ? Si votre cœur balance autant que votre porte-monnaie, faites confiance à notre top pour vous aider à faire choix.

Gastronomie : San Francisco

Pour le plaisir de vos papilles, c’est assurément à San Francisco qu’il faut aller. La ville s’est depuis plusieurs années spécialisée dans la culture du bio, le slow-food et les marchés de plein air. Parmi les plats les plus réputés, les huîtres de la baie, le clam chowder (une soupe de palourdes servie dans un pain évidé) ainsi que le caviar californien font déplacer des foules de tous les États-Unis. Véritable gage de qualité à travers la côte, la gastronomie San Franciscaine est une fusion de plusieurs cuisines du monde aux petites touches mexicaines. Pour les amateurs de bon vin, les vignobles aux alentours sont parmi les plus réputés au monde et les San Franciscains entretiennent une véritable passion les wine-bars ou bars à vins. Vous n’avez que l’embarras du choix.

L’architecture : Miami

Pour découvrir le plus grand quartier d’Art Deco Tropical au monde, c’est à Miami qu’il faut aller. Inspiré de l’art Parisien des années 1920, le quartier historique de Miami Beach comprend plus de 960 bâtiments historiques allant des hôtels, restaurants aux maisons au look futuriste. Parmi les palmiers et les voitures d’époques, Ocean Drive et Collins Avenue vous accueillent dans une atmosphère vibrante et colorée. Avec plus de 14 millions de visiteurs par an, Miami Beach est la destination à ne pas louper lors de votre passage en Floride.

Panoramas : San Francisco

San Francisco se distingue par son emplacement atypique. Construite sur plus de 43 collines, elle se parcourt essentiellement en cable-car. Arrêtez-vous un instant à Alamo Square pour un panorama à couper le souffle. Du parc, admirez les célèbres painted ladies, maisons victoriennes dont l’architecture est propre à San Francisco ainsi que la Transamerica Pyramid. Si la météo est clémente, venez prendre un bol d’air et admirer la vue sur l’océan Pacifique depuis les Twin Peaks, ultime colline surplombant la ville. De là-haut, les rues de San Francisco et son célèbre Golden Gate Bridge s’offrent à vous.

Plages : Miami

Entre sable fin, eaux turquoise et cabanes de plages colorées, les plages de Miami sont parmi les plus réputées de la côte Est des États-Unis. Si elles attirent grâce à la chaleur des eaux du Golfe du Mexique qui font de la Floride l’une des destinations les plus prisées lors des beaux jours, les plages de Miami se démarquent par leurs lifeguard cabins aux couleurs acidulées, souvent fleuries et font le bonheur des touristes. Parmi elles, South Beach, assurément la plus branchée, longe Ocean Drive et ses hôtels colorés et clubs en tout genre. Pour plus de tranquillité, rendez-vous au North Shore Open Space entre 78th et 87th Street où vous pourrez étaler votre serviette en famille.

Nature : San Francisco

Pour une excursion en pleine nature, la forêt de Muir Woods, à quelques kilomètres au nord du Golden Gate est une forêt de sequoias vieille de plus de 1 000 ans. Baladez-vous parmi les arbres atteignant parfois jusqu’à 80 mètres de haut et profitez des lacs et de la montagne à Old Mild Creek. Plus au nord, la Nappa Valley offre des paysages vallonnés réputés pour ses domaines viticoles. Elle se visite en voiture comme en montgolfière. Enfin, pour les passionnés de surf, longez les côtes du sud afin de découvrir les eaux du Pacifique et ses otaries.

Nightlife : Miami

Envahie par les touristes et les étudiants lors des Spring Breaks (vacances de printemps), la Floride, et plus particulièrement Miami, offre une sélection de clubs à n’en plus finir. Neuf d’entre eux localisé à Miami figurent dans le classement des meilleurs clubs des États-Unis. Nuit et jour, la fête bat son plein au rythme des sons cubains ou électro. Washington Avenue et Collins Avenue sont assurément les lieux où vous trouverez votre bonheur. Tenue correcte exigée à l’entrée, le très sélect LIV, situé à l’intérieur du très chic hôtel Fontainebleau, est le repère des clubbers et des célébrités. Pour une ambiance survoltée, le Mokaï, club house et RnB, vous charmera par sa décoration cozy et Art Déco.

Cinéma : San Francisco

Qu’ont en commun Madame Doubtfire, Inspecteur Harry et A la Recherche du Bonheur ? : San Francisco. En effet, « Frisco », de par sa location atypique et ses nuages de brume sur le Pacifique est l’une des villes les plus utilisées pour le tournage de films. Un se démarque cependant particulièrement. Succès cinématographique d’Alfred Hitchcock, Vertigo (« vertige » en français) est devenu dès 1958 l’emblème de la ville aux 43 collines. Rendez-vous à l’hôtel du même nom pour découvrir le lieu du tournage où vous pourrez visiter la chambre 501. Du Golden Gate Bridge au Palace of Fine Arts, vous pouvez vous aussi vous imaginer détective et retracer les endroits cultes du film. Pour les passionnés, des circuits sont organisés dans la ville et le Castro Theater diffuse régulièrement l’œuvre d’Hitchcock en version restaurée.

Budget : Les deux

San Francisco tout comme Miami sont des destinations assez coûteuses. Contrairement à certaines grandes villes américaines, San Francisco se visite à pied, en bus ou en cable-car (6 $ le billet) ce qui permet de faire certaines économies. A l’inverse, Miami est une ville très étendue où la voiture est de mise, avec cependant un réseau de transport en commun très bien développé et le metromover, sorte de tram aérien circulant sur un territoire limité est gratuit. Les tarifs des hôtels entre les deux villes sont sensiblement les mêmes, bien que les prix augmentent pendant la période estivale en Floride. Enfin, sachez qu’il vous faudra ajouter les taxes à chacun de vos achats, jusqu’à 6 % pour la Floride et 7,5 % en Californie.

Miami ou San Francisco ? La balle est désormais dans votre camp.

À lire aussi
Welcome to Miami
Mars 2015
dans « Les incontournables »
10 choses à savoir sur la Californie
Mars 2018
dans « Les incontournables »