Tout un art à Saint Petersbourg

Véritable capitale culturelle de la Russie, Saint-Pétersbourg a conquis le cœur des artistes. En 300 ans d’histoire, peintres, écrivains, sculpteurs et architectes s’y sont illustrés pour donner à la cité impériale ses lettres de noblesse. Promenade au cœur d’un musée à ciel ouvert, où l’art s’invite à chaque coin de rue !

 

Saint-Pétersbourg, une Venise du nord ? La comparaison entre les deux villes a en effet lieu d’être. Pour construire sa cité, l’Empereur Pierre le Grand a fait appel à des architectes de talent, et parmi eux bon nombre d’italiens, comme Bartolomeo Francesco Rastrelli et Carlo Rossi. D’où un patrimoine architectural de taille, et pas moins de 4 000 monuments classés à l’UNESCO ! Un chiffre impressionnant, que seule la Cité des Doges a réussi à dépasser. Mais si Saint-Pétersbourg a des airs de Venise, c’est avant tout pour ses canaux. La Neva et ses affluents (la Fontanka, la Griboïedova, la Moïka) cheminent paisiblement en ville, où l’eau fait plus que jamais partie du paysage.

 

Les arts occupent une place si importante à Saint-Pétersbourg qu’une esplanade leur est dédiée. La Place des arts, autrefois appelé place Mikhaïlovskaïa, est située au cœur de la ville. Au centre, un invité de marque vous attend. L’écrivain Pouchkine, figé dans le bronze, lève la main vers le ciel. La place porte bien son nom, car tous les arts y sont célébrés. Elle est cernée par deux musées (le Musée russe et le Musée ethnographique), une salle philharmonique, un théâtre d’opéra et de ballet (le Moussorgsky) ainsi que l’hôtel d’Europe, réputé pour être le plus distingué de la ville. Les façades de style néoclassique composent un ensemble tout en harmonie et en élégance.

 

Si ce sont les musées que vous voulez visiter à Saint-Pétersbourg, vous n’aurez que l’embarras du choix. Évidemment, on ne déroge pas à un passage par l’Ermitage. Difficile de savoir où donner de la tête ! Avec ses 3,5 millions de pièces, le musée est le plus grand au monde du point de vue des collections. On peut tout voir ou presque dans cette institution tricentenaire. C’est l’Impératrice Catherine II, passionnée par les arts, qui est à l’origine de la grande majorité de la pinacothèque. On y trouve aussi bien du Léonard de Vinci que du Van Gogh, du Picasso, du Rembrandt, du Goya, du Matisse ou du Manet. Pour une visite complète, prévoir plusieurs jours… voire semaines !

 

D’autres musées sont également susceptibles d’étancher votre soif de culture, à commencer par le Musée russe. Vous pourrez y retracer l’histoire de l’art russe, des icônes médiévales aux toiles de Kandinsky. Pour les amateurs d’art contemporain, rendez-vous au Musée Erarta ou au Loft Project Etagi, une galerie de 3 000 m² installée dans une ancienne boulangerie. Côté arts décoratifs, on retiendra le Musée de la porcelaine ou celui de l’Académie des beaux-arts. Et s’il vous reste un peu de courage, n’hésitez pas à pousser la porte du Musée de la vodka !

 

Saint-Pétersbourg est aussi un haut lieu du théâtre en Russie. La ville compte des scènes prestigieuses, où se sont illustrées les plus grandes troupes. Le théâtre Mariinsky est sans doute le plus célèbre de Saint-Pétersbourg. Théâtre de la troupe impériale, il fut construit pour Marie Alexandrovna, femme du tsar Alexandre II et propose encore parmi les meilleures programmations artistiques du pays. Sa façade verte ornée de sculptures en fait un monument emblématique de la ville. Le théâtre Mikhaïlovski, ou théâtre Michel, abrite aujourd’hui le Musée russe. Fondé au XIXe siècle, il était l’un des autres théâtres de la troupe impériale, où l’on jouait de nombreuses pièces du répertoire français. A voir également, le théâtre Alexandra, où La Mouette de Tchekov fut présentée au public pour la première fois.

 

« Piter », comme la surnomment les habitants, a été un berceau fécond pour les grands noms de la littérature russe. Dostoïevski, Pouchkine, Gogol, Gorki, Nabokov, Anna Akhmatova… tous ont trouvé une source d’inspiration à Saint-Pétersbourg ! La star locale demeure Pouchkine. Pour marcher sur ses pas, visitez son musée-appartement, situé dans un hôtel particulier sur les quais de la Moïka. Place des Décembristes, la célèbre statue équestre de Pierre le Grand vous rappellera l’un des poèmes les plus connus de Pouchkine, Le cavalier de bronze (1833). Le musée-appartement de Dostoïevski retrace aussi la mémoire du célèbre écrivain russe. Ayant habité Saint-Pétersbourg en fin de vie, il fit des quartiers de la ville le décor de passages de Crime et châtiment. Si ces pérégrinations littéraires vous ont donné envie d’aller dévorer des romans russes, faites un détour par la Maison du livre, la plus grande librairie de la ville, logée sur la perspective Nevski.

 

Lieu de rendez-vous des plus grandes plumes, des créateurs, virtuoses et des architectes, Saint-Pétersbourg a tout d’une capitale des arts. Et la magie opère encore plus pendant la période des nuits blanches, lorsque le soleil brille sans discontinuer et que la ville vous appartient !

A lire aussi : Sur les pas des tsars à Saint-Pétersbourg