Venise, vidi, vici

Venise, la ville des amoureux, a aussi été une terre d’accueil pour de nombreux grands artistes des siècles passés. Ses canaux, ses ponts et ses ruelles étroites et pleines de charme ont inspiré Henry James, Wagner ou Proust, sur les traces de qui vous êtes sur le point de vous lancer.

Incontournable à Venise, mais qui vous demandera de grands efforts pour y arriver tôt, avant la foule : la place Saint-Marc. Au beau milieu des pigeons, qui sont aussi emblématiques de la ville que ses gondoles, vous découvrirez le Palais des Doges qui renferme des œuvres des plus grands peintres de la Renaissance italienne.

De l’autre côté de la place, la basilique Saint-Marc vous émerveille avec ses coupoles, ses marbres et ses mosaïques d’inspiration orientale.

Curiosité italienne, la place compte aussi une bouche de dénonciation, dans laquelle les Vénitiens pouvaient déposer un papier dénonçant un crime.
Si vous êtes présent sur la place à l’heure pile, regardez les deux automates qui sonnent les heures sur la Tour de l’Horloge.

Si c’est trop tard (ou trop tôt !), grimpez à l’intérieur pour observer le mécanisme complexe. Puis passez sous l’arche, qui relie la place au Rialto. Là, après avoir traversé le pont qui abrite des commerçants, vous arriverez au marché du Rialto.
Au milieu d’étals riches en couleurs et en parfums, vous trouverez le Bossu, sculpture d’un homme qui retient sur son dos courbé un escalier menant à une petite colonne.

Le folklore vénitien ne serait pas total sans son pont des Soupirs. Ce tout petit pont en hauteur qui relie le tribunal du Palais des Doges à la prison est depuis devenu l’emblème de la Venise romantique.

Plongez-vous ensuite dans le dédale des places, des petites rues, des îles et des ponts. Venise compte un grand nombre de places typiques, organisées chacune autour d’un puits. Les escaliers qui serpentent dans toute la ville vous permettront de passer d’une place à une autre.

A Venise, les façades sont colorées et les palines, ces poteaux de bois auxquels on attache les bateaux, sont peintes de couleurs vives. N’hésitez pas à lever la tête pour voir le linge frais sécher. Des cordes à linge sont tendues entre les habitations, c’est aussi ça, Venise !

A San Trovaso, vous verrez des maisons anciennes en bois. L’architecture du ghetto juif, elle, vous interpellera. C’est le seul lieu de la ville où vous verrez des maisons construites non pas à l’horizontale, mais à la verticale, faute de place.

Depuis l’île de Burano, montez avec un pêcheur à bord de son embarcation et accompagnez-le pêcher en l’écoutant vous raconter de vieilles légendes de l’île.
A Murano, ce sont les souffleurs de verre que vous admirerez. Passez devant la maison du Tintoret dans le quartier de Cannaregio.

Le parc de l’île de Sainte-Hélène, reliée à Venise par un pont, vous procurera calme et sérénité.
Enfin, touristique mais si irrésistible, un tour en gondole vous fera accéder à des endroits impossible à rejoindre à pied.

N’oubliez pas que Venise, si belle, est aussi une ville artistiquement riche.
A chaque coin de rue vous rencontrerez une église, un musée, qui vous enchantera si vous prenez le temps d’y pénétrer.

À lire aussi
Gondolez-vous à Venise
Mars 2016
dans « Les incontournables »
Top des villes italiennes
Août 2015
dans « Les incontournables »