Blog Bourse des Vols > Focus > Madrid côté jardin

Madrid côté jardin

Pas la peine de se retirer à la campagne pour trouver un peu d’herbe fraîche, Madrid comblera vos envies de verdure ! La capitale espagnole peut se targuer d’être l’une des plus vertes d’Europe. Avec 250 000 hectares de forêts, parcs et pelouses, elle offre un cadre naturel agréable et reposant. Du parc Retiro au Capricho en passant par les jardins royaux, prenez une vraie bouffée d’oxygène !

madrid-park-image-article

Le poumon vert de la capitale n’est autre que le Retiro, jardin le plus connu et le plus fréquenté par les Madrilènes. Immenses, ses allées, pelouses et parterres fleuris se déploient sur plus de 110 hectares. Les amis de la nature y sont comme chez eux. Le Retiro compte une grande variété d’espèces naturelles et accueille même une magnifique roseraie et un cyprès de Tule, le plus vieil arbre de Madrid. Les possibilités d’activités sont infinies. On vient ici pour flâner, faire du vélo ou de la barque sur l’étang central. Le parc, où se promenaient autrefois les souverains espagnols, est également riche en édifices historiques. En témoignent l’imposant monument à Alphonse XII, le palais de Cristal et le palais Vélasquez.

madrid-jardin-image-article

Juste à côté du Retiro, rendez-vous au Jardin botanique. Les plantes y sont à l’honneur, et ce depuis 1755, date à laquelle ce temple de la nature fut inauguré par le roi Ferdinand VI. Avec ses 30 000 espèces végétales, le jardin botanique est l’un des plus fournis d’Europe. Y sont cultivés aussi bien des fleurs que des plantes aromatiques et des arbres venus du monde entier, comme un séquoia géant ou différentes familles de palmiers. Dans les serres, les jardiniers ont recrée des ambiances tropicales, désertiques et humides, si bien que le jardin botanique se prête l’accueil de toutes sortes de variétés. À ne pas manquer, la très réputée collection de bonsaïs.

madrid-garden-image-article

En descendant le paseo Santa Maria de la Cabeza, on rejoint les quais de la Manzanares, la rivière qui traverse Madrid. De part et d’autre des berges, des espaces verts ont été aménagés pour offrir à la capitale une promenade digne de ce nom. Depuis le début des années 2000, Madrid Rio – c’est ainsi que l’ont adopté les Madrilènes – est devenu un lieu de rendez-vous incontournable des familles. Les enfants y profitent de 10 aires de jeux et les parents d’un véritable circuit naturel où alternent passerelles, arbres et bassins d’eau ainsi que 30 kilomètres de pistes cyclables.

madrid-berges-image-article

Remontez ensuite les rives de la Manzanares vers le nord de la ville et aventurez-vous dans Casa de Campo. Derrière ce nom, se cache le plus grand parc urbain de toute l’Espagne (1 722 hectares). Pendant longtemps, il fut réservé aux parties de chasse des rois espagnols. Ne vous étonnez donc pas de trouver une véritable forêt en plein Madrid, où respirer à pleins poumons ! Et le parc a bien d’autres atouts. Il abrite notamment un parc d’attraction, un zoo-aquarium et un lac, qui fait le bonheur des amateurs de canoë. Le nec plus ultra, se rendre à Casa de Campo en téléphérique pour admirer la capitale vue du ciel.

madrid-plantes-image-article

Pour accéder aux jardins royaux, il suffit de traverser la rivière et de revenir dans le centre historique. Le Palais Royal est entouré de deux espaces verts aussi majestueux qu’élégants. Dans la continuité de la façade nord, les jardins Sabatini se distinguent par leur style classique et les formes géométriques des arbustes. Quant aux jardins du Campo del Moro, ils sont tout aussi raffinés. Les vastes pelouses y sont taillées à l’anglaise, les fontaines apportent une fraîcheur bienvenue et les allées romantiques sont propices à la rêverie. Ouvrez grand les yeux, vous pourriez croiser des paons en liberté !

madrid-royal-garden-image-article

Non loin de là, le parc Del Oeste séduit par le calme et la quiétude qui s’en dégagent. Les chemins boisés et bordés de statues sont d’autant plus agréables en début de soirée, lorsque le soleil décline et que les paysages s’illuminent d’une lumière dorée. Un tour par la roseraie Ramon Ortiz s’impose, surtout si vous venez au mois de mai, période à laquelle les fleurs rivalisent de beauté. Autre lieu de passage obligé, le temple de Debod. Il s’agit d’un véritable monument égyptien du IIe siècle avant J.-C., cadeau du gouvernement égyptien à l’Espagne. Une touche orientale qui ravira les historiens !

madrid-rosaleda-image-article

Direction enfin le parc du Capricho, au nord-est de Madrid. Moins fréquenté que les espaces verts du centre, le Capricho est un havre de paix pour qui souhaite fuir le bruit de la ville. Construit en 1784 par les ducs d’Osuna, ce parc fut rapidement oublié avant d’être restauré par la mairie de la ville en 1999. Depuis, les promeneurs ont retrouvé un lieu où déambuler parmi les arbres, petits temples, sculptures et fontaines. Le Capricho est divisé en trois parties : le jardin à la française, le jardin à l’anglaise et le jardin à l’italienne. Un vrai bol d’air frais en milieu urbain !

madrid-capricio-image-article

Tour à tour royale, artistique, gourmande, culturelle, festive et verte, Madrid saura ravir les voyageurs de tous les horizons. Cap sur Madrid, la capitale espagnole n’attend que vous !

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.